Edition du 13-04-2021

Kératite neurotrophique : les données préliminaires de l’étude REPARO présentées à l’ARVO

Publié le samedi 10 mai 2014

La société biopharmaceutique italienne, Dompé, apporte de nouvelles perspectives dans le traitement des ulcères cornéens chez des patients souffrant de kératite neurotrophique, une maladie rare incurable, qui touche moins d’une personne sur 5 000 dans le monde.  Les données préliminaires de l’étude REPARO ont présentées lors de la réunion annuelle de l’ARVO (Association for Research in Vision and Ophtalmology).

Le rhNGF (facteur de croissance du tissu nerveux humain recombinant) est actuellement à un stade de développement clinique précoce dans l’étude REPARO conduite dans 39 centres répartis sur 9 pays européens. Des données préliminaires tirées de la phase I de l’étude, incluant des patients souffrant de kératite neurotrophique modérée ou sévère, ont été  présentées à la réunion annuelle de l’ARVO (Orlando, États-Unis, 4-8 mai 2014) et ont démontré que le rhNGF est bien toléré.

L’étude incluait l’examen de 18 patients (7 hommes et 11 femmes) souffrant de kératite neurotrophique modérée ou sévère due au diabète, à des infections oculaires causées par le virus de l’herpès, à d’autres infections, à des interventions neurochirurgicales et à d’autres maladies apparentées. Les patients inclus dans l’étude, qui ne répondaient pas aux traitements médicaux disponibles actuellement, ont été répartis en quatre groupes. Dans le premier groupe, les patients ont reçu une solution ophtalmique à usage local à une dose de 10 μg/ml. Dans le deuxième groupe, un simple excipient a été administré. Dans le troisième groupe, une dose de 20 μg/ml a été administrée et le quatrième groupe a reçu un placebo. À la fin du traitement, une amélioration notable de l’état de la cornée a été constatée chez 11 patients. Une résolution complète des lésions cornéennes a été constatée chez la majorité des patients, avec des pourcentages similaires dans les deux groupes traités par le rhNGF à différentes doses, de même qu’une augmentation de la sensibilité cornéenne chez approximativement un patient sur trois.

« Ces résultats sont d’une grande importance pour le développement clinique du rhNGF, un nouveau médicament qui est issu des recherches menées par la lauréate du prix Nobel Rita Levi-Montalcini », explique Eugenio Aringhieri, Directeur Général du groupe Dompé. « Nos chercheurs ont été les premiers à identifier une molécule biotechnologique de NGF à usage ophtalmique. Les résultats de cette étude soulignent le potentiel du NGF dans le domaine de l’ophtalmologie. Dompé va poursuivre son engagement auprès des patients, en consacrant ses activités de R & D dans des domaines où les besoins thérapeutiques ne sont pas encore satisfaits, comme pour la kératite neurotrophique».

« La kératite neurotrophique se caractérise par sa sévérité et son évolution dégénérative, résultant d’une innervation réduite de la cornée entraînée par divers états pathologiques (par exemple : diabète, lésions herpétiques, interventions chirurgicales) qui peuvent même conduire à des conséquences invalidantes, comme une ulcération et une perforation de la cornée entraînant une perte des fonctions visuelles », explique le professeur Stefano Bonini, chef du département d’ophtalmologie au BioMedico Campus de Rome et investigateur principal de l’étude REPARO. « Aujourd’hui, après des années, nous sommes particulièrement fiers de pouvoir étayer notre recherche, qui est également confirmée par les résultats prometteurs de l’étude REPARO. Un résultat encourageant est aussi venu du secteur industriel qui par son expertise et sa vision a permis de produire un médicament sous évaluation clinique dans un délai très court ».

La molécule fait également l’objet d’une expérimentation pour le traitement du syndrome de l’oeil sec et des maladies du segment postérieur de l’oeil telles que la rétinite pigmentaire.

En savoir plus à propos du rhNGF et l’étude REPARO

Source :  Dompé








MyPharma Editions

AlgoTherapeutix nomme Edmund Harrigan et Scott Byrd à son Conseil d’Administration

Publié le 12 avril 2021
AlgoTherapeutix nomme Edmund Harrigan et Scott Byrd à son Conseil d’Administration

Fondée en 2018 pour inventer les traitements topiques de douleurs complexes, AlgoTherapeutix développe ATX01 dans les Neuropathies Périphériques Induites par la Chimiothérapie. Après la récente levée de fonds de Série A, et au moment où ATX01 entre en phase clinique de développement, AlgoTherapeutix renforce son Conseil d’Administration avec l’arrivée de deux éminents spécialistes du secteur.

Tollys : le Dr Amina Zinaï nommée directrice du développement clinique

Publié le 12 avril 2021
Tollys : le Dr Amina Zinaï nommée directrice du développement clinique

Tollys, une société biopharmaceutique qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), a annoncé la nomination du Dr Amina Zinaï en tant que directrice du développement clinique. Le Dr Nasser Azli conserve son poste de directeur médical.

Sanofi acquiert Tidal Therapeutics, une biotech spécialisée dans l’ARNm

Publié le 12 avril 2021
Sanofi acquiert Tidal Therapeutics, une biotech spécialisée dans l'ARNm

Sanofi vient d’annoncer l’acquisition de Tidal Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement préclinique d’agents thérapeutiques qui font appel à une technologie ARNm unique de reprogrammation in vivo des cellules immunitaires. Cette nouvelle plateforme technologique va accroître les capacités de recherche de Sanofi dans les domaines de l’immuno-oncologie et des maladies inflammatoires, et présente un fort potentiel d’application à d’autres maladies.

Calixar investit 1 million d’euros dans un pipeline de cibles à fort potentiel thérapeutique

Publié le 12 avril 2021
Calixar investit 1 million d’euros dans un pipeline de cibles à fort potentiel thérapeutique

Calixar, société de biotechnologie spécialisée depuis plus de 10 ans dans l’isolement de protéines membranaires natives et fonctionnelles, a annoncé investir un million d’euros dans la création d’un pipeline de cibles et d’antigènes à fort potentiel thérapeutique. Cet investissement stratégique, soutenu par Bpifrance, permettra à la société de devenir le partenaire incontournable et exclusif en cibles thérapeutiques natives et fonctionnelles (RCPGs, canaux ioniques, transporteurs, récepteurs, antigènes viraux, …) pour les industries pharmaceutiques et biotechnologiques.

Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Publié le 9 avril 2021
Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Sanofi a annoncé que les données intermédiaires d’un premier essai chez l’homme évaluant l’innocuité, l’activité thérapeutique et la dose maximale tolérable de THOR-707 (SAR444245), une interleukine-2 (IL-2) non-alpha hautement différenciée expérimentale, en monothérapie et en association avec un anti-PD-1, seront présentés dans le cadre d’une séance de posters de dernière minute au Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui comprendra des données supplémentaires mises à jour.

Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Publié le 9 avril 2021
Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Le groupe de sciences et technologies allemand Merck dispose de 11 sites d’activités en France, dont 7 de production. Son site de Molsheim en Alsace est le plus important en termes d’effectif et de chiffre d’affaires (le groupe a d’ailleurs annoncé en mars un nouvel investissement dédié de 25 millions d’euros). Il appartient à la branche Life Science, division dédiée au développement, à la production et à la commercialisation de produits et services pour l’industrie des sciences de la vie. Pour sensibiliser à ses métiers et valoriser son expertise, Merck France lance la campagne Microbiotiful.

Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Publié le 8 avril 2021
Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Teva Pharmaceuticals Europe a annoncé avoir reçu l’autorisation de mise sur le marché de l’UE pour Seffalair Spiromax et son homologue BroPair Spiromax (xinafoate de salmétérol/propionate de fluticasone, en doses de 12,75/100 et 12,75/202 microgrammes) comme traitement d’entretien de l’asthme chez les adultes et les adolescents de plus de 12 ans. Les premiers lancements sont prévus au Portugal, en Suisse, en Espagne et au Royaume-Uni.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents