Edition du 25-09-2021

Kératite neurotrophique : les données préliminaires de l’étude REPARO présentées à l’ARVO

Publié le samedi 10 mai 2014

La société biopharmaceutique italienne, Dompé, apporte de nouvelles perspectives dans le traitement des ulcères cornéens chez des patients souffrant de kératite neurotrophique, une maladie rare incurable, qui touche moins d’une personne sur 5 000 dans le monde.  Les données préliminaires de l’étude REPARO ont présentées lors de la réunion annuelle de l’ARVO (Association for Research in Vision and Ophtalmology).

Le rhNGF (facteur de croissance du tissu nerveux humain recombinant) est actuellement à un stade de développement clinique précoce dans l’étude REPARO conduite dans 39 centres répartis sur 9 pays européens. Des données préliminaires tirées de la phase I de l’étude, incluant des patients souffrant de kératite neurotrophique modérée ou sévère, ont été  présentées à la réunion annuelle de l’ARVO (Orlando, États-Unis, 4-8 mai 2014) et ont démontré que le rhNGF est bien toléré.

L’étude incluait l’examen de 18 patients (7 hommes et 11 femmes) souffrant de kératite neurotrophique modérée ou sévère due au diabète, à des infections oculaires causées par le virus de l’herpès, à d’autres infections, à des interventions neurochirurgicales et à d’autres maladies apparentées. Les patients inclus dans l’étude, qui ne répondaient pas aux traitements médicaux disponibles actuellement, ont été répartis en quatre groupes. Dans le premier groupe, les patients ont reçu une solution ophtalmique à usage local à une dose de 10 μg/ml. Dans le deuxième groupe, un simple excipient a été administré. Dans le troisième groupe, une dose de 20 μg/ml a été administrée et le quatrième groupe a reçu un placebo. À la fin du traitement, une amélioration notable de l’état de la cornée a été constatée chez 11 patients. Une résolution complète des lésions cornéennes a été constatée chez la majorité des patients, avec des pourcentages similaires dans les deux groupes traités par le rhNGF à différentes doses, de même qu’une augmentation de la sensibilité cornéenne chez approximativement un patient sur trois.

« Ces résultats sont d’une grande importance pour le développement clinique du rhNGF, un nouveau médicament qui est issu des recherches menées par la lauréate du prix Nobel Rita Levi-Montalcini », explique Eugenio Aringhieri, Directeur Général du groupe Dompé. « Nos chercheurs ont été les premiers à identifier une molécule biotechnologique de NGF à usage ophtalmique. Les résultats de cette étude soulignent le potentiel du NGF dans le domaine de l’ophtalmologie. Dompé va poursuivre son engagement auprès des patients, en consacrant ses activités de R & D dans des domaines où les besoins thérapeutiques ne sont pas encore satisfaits, comme pour la kératite neurotrophique».

« La kératite neurotrophique se caractérise par sa sévérité et son évolution dégénérative, résultant d’une innervation réduite de la cornée entraînée par divers états pathologiques (par exemple : diabète, lésions herpétiques, interventions chirurgicales) qui peuvent même conduire à des conséquences invalidantes, comme une ulcération et une perforation de la cornée entraînant une perte des fonctions visuelles », explique le professeur Stefano Bonini, chef du département d’ophtalmologie au BioMedico Campus de Rome et investigateur principal de l’étude REPARO. « Aujourd’hui, après des années, nous sommes particulièrement fiers de pouvoir étayer notre recherche, qui est également confirmée par les résultats prometteurs de l’étude REPARO. Un résultat encourageant est aussi venu du secteur industriel qui par son expertise et sa vision a permis de produire un médicament sous évaluation clinique dans un délai très court ».

La molécule fait également l’objet d’une expérimentation pour le traitement du syndrome de l’oeil sec et des maladies du segment postérieur de l’oeil telles que la rétinite pigmentaire.

En savoir plus à propos du rhNGF et l’étude REPARO

Source :  Dompé








MyPharma Editions

COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

Publié le 24 septembre 2021
COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

GeNeuro, société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques, a annoncé avoir conclu un accord de recherche avec la Northwestern University pour l’étude approfondie de la relation entre HERV-W ENV (W-ENV) et les syndromes neuropsychiatriques du COVID long.

AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 24 septembre 2021
AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

AB Science vient d’annoncer que son étude clinique avec la molécule AB8939 chez les patients adultes atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire a été approuvée par l’autorité de santé canadienne (Health Canada). La  » lettre de non-objection  » (‘No Objection Letter’, LNO) reçue de l’autorité canadienne confirme l’autorisation d’initier l’étude de phase I/II (AB18001) chez les patients atteints de LMA en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire.

Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l’adulte

Publié le 24 septembre 2021
Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l'adulte

Galapagos a annoncé que le CHMP (Comité des médicaments à usage humain) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis positif pour Jyseleca® (filgotinib), un inhibiteur préférentiel de JAK1 administré une fois par jour par voie orale, pour le traitement des patients adultes atteints de Rectocolite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active

COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Publié le 23 septembre 2021
COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le début du recrutement des adolescents dans l’essai pivot de Phase 3 (VLA2001-301, “Cov-Compare”) pour son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001. Les résultats initiaux de l’essai de Phase 3 « Cov-Compare » sont attendus au début du quatrième trimestre 2021, et Valneva souhaite les utiliser comme pivot pour l’obtention d’une approbation réglementaire de VLA2001 chez les adultes.

GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS est entré dans l’extension de l’étude

Publié le 23 septembre 2021
GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l'étude ProTEct-MS est entré dans l'extension de l’étude

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP), a annoncé qu’un premier patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS au Centre académique spécialisé (ASC) du Karolinska Institutet à Stockholm, qui évalue le temelimab à des doses mensuelles de 18, 36 et 54 mg/kg chez des patients atteints de SEP, est entré dans l’extension de l’étude ProTEct-MS.

Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Publié le 23 septembre 2021
Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Hyloris Pharmaceuticals, une société biopharmaceutique belge engagée à répondre aux besoins médicaux non satisfaits en réinventant les médicaments existants, a annoncé que Jean-Luc Vandebroek rejoindra la société en tant que Directeur Financier.

Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Publié le 23 septembre 2021
Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé les résultats de l’étude clinique de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251. L’étude Mississippi portait sur l’évaluation du NCX 4251, suspension ophtalmique de propionate de fluticasone à 0,1%, administrée une fois par jour, contre placebo, chez des patients présentant des épisodes aigus de blépharite.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents