Edition du 23-03-2019

Accueil » A la Une » Industrie » Stratégie

L’innovation thérapeutique française en berne en 2008

Publié le vendredi 23 janvier 2009

L’innovation thérapeutique française en berne en 2008Le Leem présentait hier le bilan des avancées thérapeutiques 2008 en France. Le syndicat de l’industrie pharmaceutique constate « un tassement de l’innovation thérapeutique ». Le nombre de nouveaux produits ou de nouvelles indications chute de 51 en 2007 à 31 en 2008.

« Je reste convaincu que le progrès thérapeutique n’est pas suffisamment valorisé en France. » analyse à cette occasion Christian Lajoux, le président des entreprises du médicament. Autre facteur de ce recul selon le Leem, un « durcissment »  des autorités réglementaires françaises. Ainsi selon le bilan 2008 établi sur la base des avis rendus par la Commission de la Transparence,  seules 31 situations thérapeutiques ont bénéficié d’améliorations sensibles au cours de l’année 2008, contre 51 en 2007, 58 en 2006 et 48 en 2005. Par rapport à 2007, les avancées de l’année 2008 couvrent un éventail plus restreint de champs thérapeutiques : 8 contre 12 en 2007.

 3 axes thérapeutiques majeurs en 2008
En effet, 3 axes thérapeutiques se répartissent à eux seuls, 12 des 14 nouveaux produits 2008 : la cancérologie/hématologie, l’infectiologie et les maladies rares. Ainsi, le Leem constate que la lutte contre les cancers reste une priorité majeure de recherche avec des innovations dans le traitement des cancers du sang, notamment en cas d’échec ou de résistance aux traitements de première ligne. Quant à la lutte contre les maladies infectieuses, elle revient au premier plan, avec des avancées dans le traitement de l’infection à VIH avec deux nouvelles classes thérapeutiques qui ont vu le jour en 2008.  Enfin, la lutte contre les maladies rares reste une constante des axes de recherche.

Les cinq priorités du Leem
Pour Christian Lajoux, « il importe donc, surtout dans la période de mutation que traverse actuellement l’industrie, de soutenir la dynamique d’innovation. C’est l’objectif de la stratégie nationale de recherche et d’innovation lancée aujourd’hui par le Président de la République, Nicolas Sarkozy, à laquelle les industriels veulent contribuer pleinement ».

Aussi, afin de « dynamiser la recherche et l’innovation en France », les Entreprises du Médicament font cinq propositions : en premier lieu, « faire de l’épidémiologie un fondement de la politique française en faveur de l’innovation médicale »,  « favoriser la recherche clinique de phase précoce, dans les domaines français d’excellence s’inscrivant en cohérence avec les domaines thérapeutiques identifiés par l’Initiative Médicaments Innovants (IMI) », « accélérer l’émergence des infrastructures hôpitaux-CIC-plateaux techniques, lieux de la recherche biomédicale », « mettre l’accent sur le développement de la chaîne de bioproduction en France » et enfin « mieux valoriser les résultats de la recherche publique ».

Selon Christian Lajoux : « L’ampleur de la crise économique et financière a accéléré la prise de conscience de la nécessité première d’améliorer la visibilité de la France au plan international et la coopération entre les acteurs du système de recherche. Nous ne devons pas manquer cette opportunité ».

Pour plus d’informations :

– consultez la liste des nouveaux médicaments
 

– consultez les avancées thérapeutiques 2008








MyPharma Editions

Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Publié le 22 mars 2019

Reconnu par BPI France pour son fort potentiel de croissance, le groupe Biosynex, qui conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR), a été sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance Excellence.

AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

Publié le 22 mars 2019
AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

AlzProtect , société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Parexel Biotech, une nouvelle division de Parexel International Corporation, a été sélectionnée pour réaliser le développement clinique de phase 2a de AZP2006 pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie dégénérative rare du cerveau.

Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Publié le 22 mars 2019
Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Zoetis, l’entreprise américaine de santé animale, a annoncé la nomination de Hervé de Cidrac au poste de Président Directeur Général de Zoetis en France. Hervé de Cidrac prendra ses fonctions chez Zoetis le 1er Avril 2019.

Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

Publié le 22 mars 2019
Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

La société de biotechnologie française Deinove a annoncé avoir franchi avec succès la première étape clé du programme AGIR – Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants – qui bénéficie du soutien du Programme d’Investissements d’Avenir. Ce passage d’étape a déclenché le paiement de 1,5 m€ à Deinove.

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Publié le 21 mars 2019
Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Le laboratoire pharmaceutique Servier s’associe avec des chercheurs de l’Université de Harvard dans une étude collaborative pour explorer une nouvelle voie dans le traitement du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD, Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Publié le 21 mars 2019
CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Jean-Luc Moullet a été nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités de l’organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies.

Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Publié le 21 mars 2019
Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Igyxos, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’un nouveau traitement contre l’infertilité féminine et masculine, a annoncé le succès de sa levée de fonds de 7,5 millions d’euros dans le cadre d’une Série A menée par Bpifrance, via le Fonds Accélération Biotechnologies Santé géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions