Edition du 20-05-2022

La biotech française Xenothera reçoit le Prix de la Start-Up de l’Année pour la région Ouest

Publié le vendredi 1 octobre 2021

La biotech française Xenothera reçoit le Prix de la Start-Up de l’Année pour la région OuestDans le cadre du Prix de l’Entrepreneur de l’Année organisé par EY, le Prix de la Start-Up de l’Année pour la région Ouest a été décerné à Xenothera. Lors de la cérémonie de remise de prix qui a eu lieu hier soir à Nantes, Odile Duvaux, fondatrice de l’entreprise nantaise, accompagnée de son équipe, a été récompensée pour son parcours entrepreneurial engagé et performant.

Depuis plusieurs années, le Prix de l’Entrepreneur de l’Année met à l’honneur des parcours entrepreneuriaux de femmes et d’hommes qui dirigent des entreprises de croissance, conciliant responsabilité et modèle économique pérenne. Plus particulièrement cette année marquée par un contexte inédit, EY a souhaité saluer les entrepreneurs moteurs de la transformation de l’économie française qui ont su faire preuve de résilience, de courage et d’agilité. En cela, le Prix a pour ambition de montrer le rôle central de l’entrepreneur dans la société et valoriser les initiatives porteuses de sens et susceptibles de faire bouger les lignes ; de belles réussites aussi bien au niveau de la gestion de l’entreprise que des engagements sociaux et environnementaux qu’ils ont déployés dans l’écosystème local.

Médecin et Normalienne, Odile Duvaux a suivi une double formation médicale et scientifique. Ses nombreuses compétences l’ont entrainée vers autant de vies professionnelles : d’abord médecin réanimateur, elle s’engage très tôt dans la recherche à l’Institut Pasteur de Paris en neurobiologie avant de changer de cap en devenant Directrice de la communication interne de Leroy Merlin durant cinq ans. Après cette expérience, son envie d’entreprendre la pousse à développer son propre cabinet de conseil, DMJ Consultants. Pendant 15 ans, elle y effectue pour le compte de clients très variés des missions d’accompagnement de dirigeants, de conseil stratégique ou encore de pilotage de projet. En parallèle, elle intervient au sein du réseau APM (Association pour le Progrès du Management).

Après avoir déménagé à Nantes, elle poursuit son aventure entrepreneuriale avec la création de XENOTHERA en 2014. Spécialisée dans le domaine des biotechnologies (immunologie, maladies infectieuses et oncologie), l’entreprise est aujourd’hui en plein développement et compte près de 20 collaborateurs.

La raison d’être de Xenothera ? Sauver des vies et soulager des patients en créant de nouveaux médicaments pouvant changer la vie de millions de personnes ! La biotech nantaise a notamment développé un sérum anti-lymphocytaire, le LIS1, destiné à neutraliser partiellement le système immunitaire du patient de manière à éviter le rejet du greffon lors d’une transplantation d’organe sur l’homme. Le médicament ainsi élaboré devrait permettre d’augmenter la durée de vie des greffes en moyenne de cinq années, ce qui, au-delà du confort pour le patient, permettrait de raccourcir les délais d’attente des malades.

Comme le projet qu’Odile Duvaux défend, la culture d’entreprise de Xenothera est résolument tournée vers l’humain. Le management s’y veut ainsi accueillant : autonomie, simplicité et tutoiement sont de rigueur et l’ensemble des collaborateurs est impliqué lors des réunions internes. La dirigeante met un point d’honneur à ce que chaque collaborateur ajoute « sa pierre à l’édifice » et puisse partager ses propres idées.

L’épidémie de COVID-19 et la crise sanitaire sont venues bouleverser le développement de la société. La possibilité de contrer ce nouveau virus a en effet immédiatement été perçue par Odile Duvaux qui connaissait le potentiel du traitement développé par Xenothera sur cette famille de virus depuis plusieurs années. L’équipe a ainsi immédiatement concentré ses efforts sur le développement d’un traitement anti-COVID-19, le XAV-19, destiné aux patients atteints de Covid modérée ; il a pour ambition de bloquer l’aggravation de la maladie et le passage en forme sévère, et permet notamment d’éviter un transfert en réanimation.

Le XAV-19 est à l’heure actuelle en étude clinique en France (essai POLYCOR) mais aussi en Grèce, Roumanie, Bulgarie et Espagne avec l’essai EUROXAV. Ce traitement prometteur a fait l’objet en mai 2021 d’une précommande par le gouvernement français de 30.000 premières doses. L’entreprise a ainsi pu investir dans l’industrialisation de sa production, en collaboration avec l’usine d’Alès du LFB, laboratoire biopharmaceutique français. Une fois l’autorisation d’accès précoce (AAP) obtenue par la Haute Autorité de Santé (HAS) et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), le traitement pourrait être à disposition des patients chez qui il présenterait un bénéfice.

Xenothera poursuit par ailleurs le développement de ses autres produits, dans les maladies à germes multi-résistants, la transplantation d’organes, et le cancer.

« Ce prix de start-up de l’Année pour notre région est une formidable reconnaissance pour l’investissement de tous les collaborateurs qui font Xenothera aujourd’hui ! Être entrepreneur signifie d’avoir un rêve et de s’y investir en y croyant toujours. C’est aussi savoir bien s’entourer et Xenothera n’en serait pas là sans toute l’équipe qui s’engage au quotidien pour son développement et fait preuve de résilience car la vie d’une start-up est rythmée par des projets qui connaissent de nombreux rebondissements et des obstacles auxquels il faut pouvoir faire face émotionnellement », déclare Odile Duvaux, Présidente de Xenothera.

Le Prix de l’Entrepreneur de l’Année se tient sur l’ensemble du territoire français dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Est, Île-de-France, Nord de France, Nouvelle-Aquitaine, Ouest, Sud-Est et Occitanie. Les lauréats distingués dans chacune des régions concourront ensuite pour la cérémonie nationale qui se tiendra le mardi 16 novembre prochain à l’Olympia, à Paris.

Source : Xenothera 








MyPharma Editions

Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Publié le 20 mai 2022
Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, a annoncé la nomination d’Éric Fohlen-Weill au poste de Directeur de la Communication Externe, effective depuis le 20 avril 2022. Basé au siège du Groupe, à Suresnes, Éric Fohlen-Weill a la responsabilité des relations media, de la communication digitale et financière du Groupe, en France et à l’international, ainsi que de la communication de son activité philanthropique (Fonds de dotation Mécénat Servier).

Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Publié le 20 mai 2022
Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Priorité de l’actuelle présidence française de l’Union européenne, les maladies rares ont fait l’objet d’une conférence interministérielle le 28 février au cours de laquelle un plan européen a été sollicité. Les entreprises du médicament, mobilisées pour la recherche de nouvelles solutions thérapeutiques, publient à l’occasion un rapport d’Horizon Scanning pour analyser le développement clinique et identifier les futures innovations susceptibles d’améliorer la prise en charge des patients souffrant de maladies rares.

Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Publié le 20 mai 2022
Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Professeur en hématologie à Aix-Marseille Université (AMu) et praticien hospitalier (PU-PH), le Pr Norbert VEY a pris ses nouvelles fonctions de Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes (IPC), le 13 mai 2022. Il succède au Pr Patrice VIENS qui a dirigé l’Institut Paoli-Calmettes depuis 2007.

MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

Publié le 20 mai 2022
MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

A l’issue de la 7ème édition de MEET2WIN, sa Convention Partnering Européenne dédiée à la lutte contre les cancers, qui s’est tenue les 12 & 13 mai derniers à Bordeaux, la plateforme MATWIN (filiale d’Unicancer) a annoncé les différents lauréats des sessions de présentation de projets qui ont eu lieu pendant ces deux jours.

OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

Publié le 19 mai 2022
OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

OSE Immunotherapeutics a annoncé qu’un premier participant a reçu sa première dose du produit dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 [NCT05238493], un essai promu et mené par son partenaire dans la transplantation, Veloxis Pharmaceuticals, Inc., une société de Asahi Kasei. VEL-101/FR104 est un immunosuppresseur de maintenance innovant développé dans la prévention du rejet aigu chez les patients transplantés rénaux.

Valneva : l’EMA accepte la soumission du dossier d’AMM de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19

Publié le 19 mai 2022
Valneva : l'EMA accepte la soumission du dossier d’AMM de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé que l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a accepté la soumission du dossier d’autorisation de mise sur le marché de son candidat vaccin inactivé à virus entier contre la COVID-19, VLA2001. L’acceptation du dossier signifie que VLA2001 sort du processus de revue progressive des données pour rentrer dans le processus formel d’évaluation par le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’EMA.

Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Publié le 18 mai 2022
Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, et Inserm Transfert, filiale privée de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ont annoncé la signature d’un accord de licence et un partenariat de recherche pour faire progresser les solutions thérapeutiques dans le traitement du vitiligo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents