Edition du 22-10-2020

La démographie des pharmaciens au 1er janvier 2016

Publié le vendredi 20 mai 2016

 panorama annuel des pharmaciens.L’Ordre national des pharmaciens vient de publier son panorama annuel des pharmaciens. Au 1er janvier 2016, on dénombre 74 754 pharmaciens inscrits à l’Ordre, soit 262 de plus (+0,35%) par rapport à 2015.

Depuis 2012, le nombre de pharmaciens inscrits à l’Ordre connaît une croissance légère d’une année sur l’autre. Cette augmentation est principalement imputable au retardement de départ à la retraite des pharmaciens, essentiellement à l’officine, explique l’Ordre national des pharmaciens.

Avec des indices positifs sur les tranches d’âge les plus jeunes qui augmentent, le vieillissement de la population pharmaceutique se stabilise à la moyenne d’âge de 46,6 ans. Les pharmaciens titulaires d’officine et biologistes médicaux sont les plus âgés (50,2 et 49,5 ans) et les pharmaciens de l’industrie demeurent les plus jeunes, avec une moyenne d’âge de 42 ans.

Néanmoins, en dépit de ces signes positifs ‘le vieillissement de la population pharmaceutique n’est pas enrayé », prévient l’Ordre.  Les plus de 60 ans représentent près de 11,5 % de l’effectif total de pharmaciens. Celui des pharmaciens de 56 ans et plus a augmenté à nouveau de 4,7% atteignant 28 % de l’effectif.  Dans la période des dix ans à venir, les 20 980 pharmaciens de 56 ans et plus en 2015 partiront à la retraite.

PHARMACIENS BIOLOGISTES (SECTION G) : La baisse des effectifs amorcée en 2009 continue en 2015 (-1% par rapport à 2014). La réforme de la biologie médicale se poursuit entraînant de fortes évolutions dans les structures, publiques comme privées.

En biologie, la part des pharmaciens dans le secteur privé domine largement, elle s’est stabilisée autour de 60% dans les dernières années. Le poste le plus fréquent reste celui de biologiste responsable (ex-directeur de laboratoire).

PHARMACIENS DE L’INDUSTRIE (SECTION B) : Après un mouvement de concentration des entreprises industrielles pharmaceutiques entre 2008 et 2010, le nombre d’établissements, est stabilisé. Mais le nombre des pharmaciens qui y exercent est en légère hausse en 2015 avec 4,37 pharmaciens par établissement en 2015 (+1,9% par rapport à 2014).

Parmi les pharmaciens de l’industrie, la fonction de pharmacien adjoint prédomine (71%). On assiste en 2015 à un repli des effectifs de pharmaciens intérimaires (qu’ils soient responsables à – 6,5% ou délégués à – 19%) alors que les postes permanents (responsables, délégués et adjoints) progressent. Les exercices multiples ne concernent que 17% du total des pharmaciens industriels.

PHARMACIENS DE LA DISTRIBUTION (SECTION C) : Le nombre des entreprises de la distribution pharmaceutique est stable mais celui des établissements a chuté en 2015 passant de 603 à 558. Le nombre de pharmaciens y exerçant est en baisse de 2,4%.

Dans le secteur de la distribution en gros, les pharmaciens adjoints restent dominants avec 41% de l’effectif et moins d’un tiers des pharmaciens de la distribution en gros est soit pharmacien responsable, soit pharmacien responsable intérimaire (32%). Les pharmaciens délégués sont en diminution très sensible en 2015 par rapport à 2014 (-8%).

PHARMACIENS D’OFFICINE

• PHARMACIENS TITULAIRES (SECTION A) : Le nombre de titulaires varie peu (-0,9%) et l’exercice libéral demeure attractif.

• PHARMACIENS ADJOINTS (SECTION D) : L’effectif des pharmaciens adjoints connaît une très légère progression (+1,3%).

PHARMACIENS DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ (SECTION H) : La hausse des effectifs se poursuit dans cette section aussi bien pour les inscrits (+3,7% à 6991) dans les établissements publics que privés. Le nombre de PUI est stable.

PHARMACIENS DE L’OUTRE-MER (SECTION E) : La progression du nombre de pharmaciens d’Outre-Mer reste modérée en 2015 (+0,9%).

L’ordre national des pharmaciens propose en téléchargement :

La Brochure Démographie complète au 1er janvier 2016
Le Dépliant de la Démographie au 1er janvier 2016








MyPharma Editions

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents