Edition du 27-01-2020

La technologie de Genomic Vision utilisée pour caractériser des patients atteints d’Epilepsie myoclonique familiale de l’adulte

Publié le vendredi 6 décembre 2019

La technologie de Genomic Vision utilisée pour caractériser des patients atteints d’Epilepsie myoclonique familiale de l'adulte (FAME)Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils moléculaires utilisant l’intelligence artificielle pour le contrôle qualité et la sécurité des modifications du génome, a annoncé que l’Institut de génétique humaine de l’Université de Duisburg-Essen (Allemagne), a développé un nouveau test pour identifier et caractériser les patients atteints de FAME (Family Adult Myoclonic Epilepsy), grâce à sa technologie de peignage moléculaire exclusive et son support scientifique.

FAME est une maladie rare, évoluant très lentement, se traduisant par des tremblements corticaux et des convulsions, et dont plusieurs origines génétiques ont été identifiées. La récente publication dans la prestigieuse revue Nature Communications « Unstable TTTTA/TTTCA expansions in MARCH6 are associated with Familial Adult Myoclonic Epilepsy type 3 » décrit l’apport du peignage moléculaire pour l’identification et la caractérisation d’une répétition nucléotidique (TTTTA/TTTCA), comme étant la cause d’une des formes de cette maladie (FAME3).

La technique du peignage moléculaire de Genomic Vision s’est avérée être une technique robuste et fiable pour mesurer avec précision la variabilité de la longueur et de la structure de ces répétitions, ainsi que pour identifier pour la première fois des micro-réarrangements survenant près ou au sein de ces répétitions. Le professeur à la faculté de médecine de l’Université de Duisburg-Essen Christel Depienne, Ph.D., explique : « Nous sommes très heureux que la technique du peignage moléculaire nous permette de caractériser les répétitions des loci FAME alors que des méthodes telles que le séquençage de nouvelle génération n’ont pas pu fournir des résultats avec une couverture et une précision suffisantes. Nous croyons vraiment que cette technique a beaucoup de potentiel pour caractériser toutes les formes de FAME et conduira au développement d’un excellent test diagnostique qui permettra d’améliorer la prise en charge et la qualité de vie des patients atteints de cette condition ».

La caractérisation des patients FAME3 par peignage moléculaire a mis au jour une corrélation inverse entre l’âge de l’apparition des symptômes de la maladie et le nombre de répétitions, renforçant le besoin pour une étude plus précise de ces répétitions chez les patients FAME. Aaron Bensimon, cofondateur et PDG de Genomic Vision ajoute : « Nous savons que le peignage moléculaire est la meilleure approche pour étudier tous les réarrangements de l’ADN impliqués dans des maladies génétiques, et en particulier les variations de longueur des régions répétées, et nous sommes convaincus que notre technologie deviendra la norme. Ces variations sont à l’origine de plusieurs maladies neurologiques que nous étudions actuellement pour développer de nouveaux tests diagnostiques. Nous sommes ravis que l’Institut de génétique humaine, à l’Université de Duisburg-Essen, utilise la technologie de GV pour caractériser la maladie FAME ».

Source et visuel : Genomic Vision








MyPharma Editions

Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Publié le 23 janvier 2020
Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Sanofi a annoncé jeudi la finalisation de l’acquisition de Synthorx, une biotech américaine, pour 68 dollars en numéraire par action. Synthorx ,désormais une filiale détenue à 100% par le groupe pharmaceutique français, vient renforcer son positionnement dans les sphères de l’oncologie et de l’immunologie.

Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Publié le 23 janvier 2020
Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), a annoncé la nomination du Docteur David E. Moller, M.D, au poste de Directeur Scientifique.

PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

Publié le 22 janvier 2020
PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses puissantes et facilement industrialisables, a annoncé aujourd’hui avoir clôturé un tour de table de série B de 20 millions d’euros.

Janssen cherche à élargir l’utilisation de l’Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Publié le 22 janvier 2020
Janssen cherche à élargir l'utilisation de l'Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Janssen a annoncé la soumission d’une demande de modification de Type II auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) dans le but d’élargir l’utilisation de l’IMBRUVICA® (ibrutinib) pour inclure l’ibrutinib en association avec le rituximab pour le traitement de première intention de patients atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC).

Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l’UE

Publié le 22 janvier 2020
Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l'UE

Jazz Pharmaceuticals vient d’annoncer que la Commission Européenne a approuvé Sunosi® (solriamfetol) pour améliorer l’éveil et réduire la somnolence diurne excessive (SDE) chez les adultes atteints de narcolepsie (avec ou sans cataplexie) ou d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) dont la SDE n’a pas été traitée de manière satisfaisante par un traitement primaire tel […]

Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Publié le 21 janvier 2020
Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement d’une nouvelle thérapie contre les cancers résistants aux chimiothérapies standards, annonce aujourd’hui qu’elle s’est associée à 27 organisations européennes académiques et industrielles, issues de 11 pays, pour former le consortium scientifique multidisciplinaire ENHPATHY.

Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Publié le 21 janvier 2020
Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Une belle initiative dans les secteurs de la Chimie et de la Santé se concrétise le 22 janvier 2020 : les entreprises BASF France, Bayer France, Boehringer-Ingelheim France et Merck France signeront une convention de coopération avec la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie pour favoriser le développement de l’apprentissage.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents