Edition du 30-11-2022

Median Technologies et le CHU de Nice collaborent dans le dépistage du cancer du poumon

Publié le mardi 13 mars 2018

Median Technologies et le CHU de Nice collaborent dans le dépistage du cancer du poumonMedian Technologies et le CHU de Nice viennent de signer un accord de collaboration afin d’identifier des biomarqueurs d’imagerie dans le dépistage du cancer du poumon en mettant à profit l’Intelligence Artificielle. Ce travail permettra des diagnostics plus précis et donnera accès à de nouveaux outils de décision thérapeutique basés sur l’imagerie médicale.

Dans le cadre de cette collaboration, les données d’imagerie médicale de l’étude AIR, étude de cohorte multicentrique coordonnée sur la France par le CHU de Nice incluant à ce jour plus de 600 patients à haut risque (fumeurs ou anciens fumeurs atteints de BPCO – ou Broncho Pneumopathie Chronique) dépistés pour le cancer du poumon, seront analysées pour identifier et caractériser les nodules pulmonaires visibles dans les scanners thoraciques des patients. Median développera de nouveaux algorithmes fondés sur les principes du Deep Learning, une discipline de l’Intelligence Artificielle, afin d’identifier des biomarqueurs d’imagerie représentatifs de la malignité des nodules.

Alors que les performances actuelles des équipements scanner permettent de détecter davantage d’anomalies pulmonaires, les applications de post-traitement des images ne permettent pas une caractérisation précise de la malignité ou de la bénignité de ces anomalies. Des biopsies de ces nodules sont alors requises pour confirmer leur caractère cancéreux, mais ce sont des procédures invasives associées à des risques de complications pour les patients. Grâce à l’utilisation des biomarqueurs d’imagerie, les cliniciens ont la possibilité de réduire le nombre de biopsies non nécessaires et de diagnostiquer les patients de façon plus précise.

« La détection précoce du cancer du poumon est d’une importance capitale si l’on veut diminuer la mortalité de cette maladie », souligne le Professeur Charles Marquette, coordinateur des équipes cliniques de l’étude AIR. « La justification d’un dépistage est liée à l’étroite relation entre le pronostic du patient et le stade de la maladie au moment du diagnostic. Cependant, un dépistage à grande échelle réalisé avec des scanners thoraciques sur des populations non ciblées, est coûteuse et présente un rapport risque/bénéfice élevé, ce qui explique pourquoi de nombreuses organisations de santé hésitent à le mettre en place s’il repose uniquement sur des scanners thoraciques. Nous développons une approche multimodale du dépistage du cancer du poumon, qui inclut la prise en considération de critères de sélection précis pour les populations dépistées (ici des populations atteintes de BPCO), des biomarqueurs non invasifs et l’utilisation de l’Intelligence Artificielle pour mieux caractériser les résultats des scanners thoraciques. Nous plaçons beaucoup d’espoir dans notre partenariat avec Median Technologies », ajoute-t-il.

« Nous sommes très enthousiastes à l’idée de cette collaboration avec le Centre Hospitalier Universitaire de Nice », souligne Peter Bannister, Chief Technology Officer de Median Technologies. « Cette collaboration illustre la contribution fondamentale de l’Intelligence Artificielle dans le domaine de la Santé, et plus particulièrement dans celui de l’imagerie médicale. Actuellement, de nombreuses biopsies pulmonaires sont pratiquées inutilement ; l’Intelligence Artificielle va faire de l’imagerie médicale, non-invasive et moins coûteuse que les biopsies, un meilleur outil de décision thérapeutique. Avec la contribution de l’Intelligence Artificielle, l’imagerie permettra de sélectionner les patients pour lesquels une biopsie est réellement nécessaire et contribuera ainsi à faire progresser la pratique médicale », ajoute-t-il.

Source : Median Technologies








MyPharma Editions

Sanofi : des résultats positifs de phase II/III confirment le potentiel de l’acoziborole dans le traitement de la maladie du sommeil

Publié le 30 novembre 2022
Sanofi : des résultats positifs de phase II/III confirment le potentiel de l’acoziborole dans le traitement de la maladie du sommeil

Dans un article publié dans la revue médicale The Lancet Infectious Diseases, la Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi) et Sanofi rapportent avoir observé des taux de succès thérapeutique allant jusqu’à 95 % dans le cadre d’une étude de phase II/III portant sur la sécurité et l’efficacité d’une dose unique d’acoziborole, un médicament expérimental qui pourrait transformer le traitement de la maladie du sommeil. Cet essai clinique a été mené par la DNDi et ses partenaires en République démocratique du Congo (RDC) et en Guinée.

Découverte de médicaments : Qubit Pharmaceuticals crée avec NVIDIA « la plateforme de calcul la plus puissante au monde »

Publié le 30 novembre 2022

Qubit Pharmaceuticals, société deeptech spécialisée dans la simulation et la modélisation moléculaire grâce à l’utilisation de la physique quantique, a annoncé la création d’une plateforme visant à accélérer la découverte de médicaments par calcul hybride, classique et quantique sur le NVIDIA Quantum Optimized Device Architecture (QODA). Qubit Pharmaceuticals exploite l’un des supers ordinateurs GPU les plus puissants en France dédié à la recherche médicale avec pour objectif de construire un portefeuille de candidats médicaments dans les domaines de l’oncologie, des maladies inflammatoires et des antiviraux.

Sensorion : désignation de médicament orphelin de la FDA pour OTOF-GT pour le traitement de la perte auditive liée au gène de l’otoferline

Publié le 30 novembre 2022
Sensorion : désignation de médicament orphelin de la FDA pour OTOF-GT pour le traitement de la perte auditive liée au gène de l’otoferline

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, annonce que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé la désignation médicament orphelin (ODD) au programme le plus avancé de thérapie génique de la Société, OTOF-GT, une thérapie génique pour le traitement de la perte auditive liée au gène de l’otoferline.

Pherecydes Pharma : recommandation positive du DSMB pour la poursuite de son étude clinique de phase II PhagoDAIR

Publié le 30 novembre 2022
Pherecydes Pharma : recommandation positive du DSMB pour la poursuite de son étude clinique de phase II PhagoDAIR

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes aux antibiotiques et/ou compliquées, a annoncé que la société a reçu une recommandation unanime du Data Safety Monitoring Board (DSMB), pour la poursuite sans modification de l’étude clinique de phase II PhagoDAIR dans les infections ostéoarticulaires sur prothèses causées par le Staphylococcus aureus (S. aureus).

EverImmune : le Pr Laurence Zitvogel nommé à la présidence de son conseil scientifique

Publié le 29 novembre 2022
EverImmune : le Pr Laurence Zitvogel nommé à la présidence de son conseil scientifique

EverImmune, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de produits biothérapeutiques vivants comme adjuvants à l’immunothérapie du cancer, a annoncé la mise en place de son conseil scientifique, présidé par le Pr Laurence Zitvogel, co-fondatrice de la société et directrice de recherche en immuno-oncologie à l’Institut Gustave Roussy.

Genomic Vision : son application de pointe TeloSizer® mise au service de la recherche sur le cancer

Publié le 29 novembre 2022
Genomic Vision : son application de pointe TeloSizer® mise au service de la recherche sur le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie cotée sur Euronext qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé une collaboration avec le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), organisme public de recherche, afin de lancer un programme de recherche d’une durée de quatre ans avec le Centre de Recherche en Cancérologie de Marseille (CRCM) pour le développement de tests compagnons utilisant l’application TeloSizer® de Genomic Vision.

Inventiva : un nouveau brevet élargissant la protection de la propriété intellectuelle de lanifibranor aux États-Unis

Publié le 29 novembre 2022
Inventiva : un nouveau brevet élargissant la protection de la propriété intellectuelle de lanifibranor aux États-Unis

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de patients atteints de stéatohépatite non alcoolique (NASH) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé aujourd’hui que le United States Patent and Trademark Office (USPTO) a délivré un brevet (U.S. Patent No. 11,504,380) qui protège l’utilisation de lanifibranor pour le traitement de patients cirrhotiques dont la maladie risque de progresser du stade compensé au stade décompensé. Ce brevet expirera le 8 novembre 2039.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents