Edition du 10-04-2020

L’accueil familial, la nouvelle alternative économique à la maison de retraite

Publié le mardi 15 octobre 2019

L’hébergement en maison de retraite est une source de dépenses coûteuse pour une personne retraitée. En France, en moyenne, un résident dépense 1500€ par mois. Cela comprend la chambre, la pension, les soins, le personnel, etc. Ce qui représente un coût important pour des personnes âgées. L’accueil familial est une nouvelle solution d’hébergement économique qui consiste à accueillir un retraité chez soi. Le partage d’expériences entre deux générations est aussi très enrichissant entre les personnes. L’accueil familial est soumis au code de l’action sociale et des familles.

Des moments conviviaux

Accueillir un inconnu chez soi peut être déroutant et contraignant. Mais cela permet aussi de partager des moments conviviaux avec un(e) retraité(e) qui pourrait être l’un de nos grands-parents. Cela se base sur une relation d’aide et de bienveillance entre l’accueilli et l’accueillant. Finalement, cette nouvelle forme de colocation est utile pour les deux parties.

Maître mot : économie

Le gain pour le retraité est considérable. Le coût initial de l’accueil est d’environ 1500€ à 1800€ par mois en moyenne, sauf qu’il faut retirer à cette somme les nombreuses aides sociales existantes qui diminuent le prix. Nous comptons par exemple l’APA pour les personnes âgées et l’AAH ou la PCH pour les personnes handicapées. Il existe également l’Aide Sociale à l’Hébergement du département en cas de difficultés pour financer.

L’accueillant est également gagnant puisqu’un crédit d’impôt est possible à hauteur du 50% du montant de certaines conditions.

Le coût en détails

Le coût pour la personne âgée dépend du nombre de jours d’accueil et des conditions financières établies lors de la création du contrat :

. La rémunération pour services rendus est le salaire de travail de l’accueillant. Les montants versés sont imposables et déductibles pour l’accueillant. L’accueilli lui peut être exonéré de cotisations patronales, selon son âge et son dépendance.

. L’indemnité selon le degré d’indépendance de la personne âgée. Elle est justifiée par la disponibilité supplémentaire de l’accueillant selon l’état de santé de la personne âgée. Le crédit d’impôt est également possible à ce critère.

. Le nombre de pièces occupées, ou autrement dit le loyer. Il repose sur deux critères : le prix moyen des locations dans le secteur géographique, et la taille et la qualité des pièces mises à disposition. Le département garde un droit de regard sur le montant de l’indemnité. Certains départements plafonnent les loyers à 200€/m2.

. Les frais d’entretien. Elle comprend la prise en charge de la nourriture, des produits d’hygiène (sauf à usage unique) et les frais de transports occasionnels.








MyPharma Editions

COVID-19 : Sanofi fait don de 100 millions de doses d’hydroxychloroquine à 50 pays

Publié le 10 avril 2020
COVID-19 : Sanofi fait don de 100 millions de doses d’hydroxychloroquine à 50 pays

Sanofi vient d’annoncer son engagement à fournir 100 millions de doses de Plaquenil® (hydroxychloroquine) à près de 50 pays dans le monde et a d’ores et déjà commencé à distribuer ce médicament aux autorités qui en ont fait la demande. Le groupe pharmaceutique français indique avoir déjà augmenté sa capacité de production de 50% et prévoit de la renforcer encore dans les prochains mois.

Pierre Fabre entre en négociations exclusives avec Fareva pour la cession de son site d’Idron

Publié le 9 avril 2020
Pierre Fabre entre en négociations exclusives avec Fareva pour la cession de son site d'Idron

A l’issue d’un processus de recherche de partenaire visant à assurer le meilleur développement de son site de production pharmaceutique situé à Idron, en périphérie de Pau, le groupe Pierre Fabre annonce l’entrée en négociations exclusives avec le groupe Fareva, acteur mondial de la sous-traitance industrielle pharmaceutique et cosmétique.

Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Publié le 7 avril 2020
Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour le traitement des maladies liées à l’âge, notamment les maladies neuromusculaires, a annoncé se joindre à l’effort mondial de lutte contre le virus SARS-CoV-2. La société lance un nouveau programme de développement clinique : COVA, avec Sarconeos (BIO101) comme traitement potentiel de l’insuffisance respiratoire associée au Covid-19.

Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Publié le 7 avril 2020
Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé avoir finalisé le projet de restructuration lié à Praluent® (alirocumab) avec son partenaire américain Regeneron. À compter du 1er avril 2020, Sanofi aura l’entière responsabilité de Praluent en dehors des États-Unis et Regeneron l’entière responsabilité de Praluent aux États-Unis.

LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Publié le 7 avril 2020
LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Le LFB a annoncé que les autorités réglementaires américaines, la Food and Drug Administration, ont approuvé la demande de mise sur le marché (Biologics Licence Application 2061) de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinant indiqué pour le traitement et le contrôle des épisodes hémorragiques chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus, ayant une hémophilie A ou B avec inhibiteurs (anticorps neutralisants).

COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Publié le 6 avril 2020
COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Le groupe Celltrion vient d’annoncer le passage réussi à la deuxième phase de développement d’un traitement antiviral pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19), après l’achèvement le mois dernier de la première phase de validation de 300 types différents d’anticorps qui se lient à l’antigène. La bibliothèque d’anticorps a été créée à partir du sang de patients coréens guéris.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en association avec une CHP

Publié le 6 avril 2020

Takeda a annoncé que le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait émis un avis favorable à la prolongation de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS ® (brentuximab vedotin) et a recommandé son approbation en association avec une CHP (cyclophosphamide, doxorubicine, prednisone) pour traiter les patients adultes atteints d’un lymphome anaplasique systémique à grandes cellules (LAGC) non traité auparavant.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents