Edition du 17-01-2021

MedinCell obtient 19 millions de dollars de subvention pour son programme mdc-WWM

Publié le vendredi 29 novembre 2019

MedinCell obtient 19 millions de dollars de subvention pour son programme mdc-WWMMedinCell et la Fondation Bill & Melinda Gates ont signé un accord pour une subvention supplémentaire représentant une enveloppe totale de 19 millions de dollars sur quatre ans. Elle vise à financer les activités précliniques et les études cliniques de phase 1 d’un contraceptif injectable biorésorbable actif sur une durée de six mois (mdc-WWM).

La subvention est structurée sous la forme d’avances sur les coûts engendrés par le projet, versées par tranches. Selon les options choisies et en fonction des avancées du programme, jusqu’à 11,75 millions de dollars pourraient être perçus sur les 12 prochains mois, incluant un premier versement immédiat de 4,75 millions de dollars. Les 7,25 millions de dollars restants pourront être perçus ultérieurement.

Pour mémoire, une précédente subvention de 3,5 millions de dollars accordée en novembre 2017 par la Fondation Gates finance la phase de recherche de formulation du produit. Ses résultats complets devraient permettre de sélectionner la formulation candidate.

MedinCell conserve les droits de commercialisation du produit dans le monde, notamment aux États-Unis où le marché de la contraception pesait plus de 5 milliards de dollars en 2018. Les contraceptifs réversibles à longue durée d’action (CRLDA), essentiellement les implants solides et les dispositifs intra-utérins, représentaient à eux seuls 28% de ce marché, soit plus de 1,4 milliard de dollars, avec une croissance annuelle moyenne de 7,8% sur les 5 dernières années. Le produit mdc-WWM pourrait prendre une part significative de ce marché et même l’élargir en facilitant l’adoption et l’utilisation de ce type de contraception1.

Conformément à leur stratégie de Global Access et afin d’avoir un réel impact dans la vie des femmes, les deux partenaires prévoient de rendre le produit largement disponible. Des prix abordables dans les économies en développement permettront d’éliminer la barrière du prix et de favoriser l’adoption volontaire du produit. L’intérêt marqué des femmes et jeunes femmes pour la contraception à longue durée d’action présage du fort potentiel de croissance du marché au bénéfice de la santé des femmes, des nouveau-nés et des enfants. La Fondation Gates dispose également d’une licence non exclusive pour une utilisation non-commerciale du produit dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

mdc-WWM pourrait être le premier contraceptif à réunir les caractéristiques essentielles pour devenir une référence dans les pays en développement et dans les pays développés : molécule progestative (non MPA), 6 mois d’action, injection sous-cutanée, dépôt entièrement biorésorbable, accessibilité́ du traitement.

La Fondation Gates soutient le développement de produits visant à améliorer la santé des populations les plus vulnérables du monde. Environ 74 millions de femmes tombent enceintes involontairement chaque année, entraînant 25 millions d’interruptions volontaires de grossesse à risque et 47 000 décès2. Améliorer l’accès à une contraception efficace – accompagnée d’une information claire et de services pertinents en matière de planning familial – vise à réduire le nombre de grossesses non désirées et les décès qui en résultent, ainsi qu’à faire baisser les taux d’avortement et le nombre de décès infantiles. Améliorer l’accès à la contraception est donc un réel enjeu de santé publique pouvant favoriser les impacts économiques et culturels.

mdc-WWM pourrait en effet répondre à plusieurs défis majeurs tels que le cout de la contraception, l’insuffisance des réseaux de distribution ou encore certaines barrières culturelles. Contrairement à la plupart des autres contraceptifs réversibles à longue durée d’action tels que les implants, aucune intervention chirurgicale ou spécialisée ne sera nécessaire avec le produit développé par MedinCell. Une simple injection sous-cutanée forme un dépôt de quelques millimètres qui agit comme une pompe virtuelle pendant 6 mois avant de disparaitre complètement. Des études ont montré́ que le risque d’échec de contraception chez les femmes suivant un traitement contraceptif oral ou via d’autres méthodes était 17 à 20 fois plus élevé́ qu’avec l’utilisation d’un contraceptif réversible à longue durée d’action, essentiellement en raison du manque d’observance3.

mdc-WWM serait le sixième produit de MedinCell à rentrer en développement. Tous utilisent des principes actifs déjà approuvés ayant démontré leur innocuité et leur efficacité, augmentant de manière significative les chances de succès.

_________________________________

1 Source : IQVIA
2 Source : OMS – oct. 2019
3 Winner, B; Peipert, JF; Zhao, Q; Buckel, C; Madden, T; Allsworth, JE; Secura, GM. (2012), “Effectiveness of Long-Acting Reversible Contraception”, New England Journal of Medicine, 366 (21): 1998–2007, doi:10.1056/NEJMoa1110855, PMID 22621627

Source : MedinCell








MyPharma Editions

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Publié le 14 janvier 2021
Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, et Rigenerand, société de biotech qui développe et fabrique des produits médicinaux pour des applications dans la thérapie cellulaire, principalement en médecine régénérative et en oncologie, ont annoncé la signature d’un premier accord pour un partenariat de développement de processus.

Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Publié le 14 janvier 2021
Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Sanofi a annoncé un investissement de plus de 60 millions dans une Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV) sur son site de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence, région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Sanofi va ainsi créer un nouveau centre d’Accélération des Lancements et d’Innovation dans le domaine de la chimie destiné à anticiper le lancement des nouveaux principes actifs pharmaceutiques.

COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Publié le 13 janvier 2021
COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé aujourd’hui être en discussions avancées avec la Commission Européenne (EC) pour la fourniture d’un maximum de 60 millions de doses de son candidat vaccin contre la COVID-19, VLA2001. VLA2001 est actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la COVID-19 en développement clinique en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents