Edition du 05-12-2021

MedinCell obtient 19 millions de dollars de subvention pour son programme mdc-WWM

Publié le vendredi 29 novembre 2019

MedinCell obtient 19 millions de dollars de subvention pour son programme mdc-WWMMedinCell et la Fondation Bill & Melinda Gates ont signé un accord pour une subvention supplémentaire représentant une enveloppe totale de 19 millions de dollars sur quatre ans. Elle vise à financer les activités précliniques et les études cliniques de phase 1 d’un contraceptif injectable biorésorbable actif sur une durée de six mois (mdc-WWM).

La subvention est structurée sous la forme d’avances sur les coûts engendrés par le projet, versées par tranches. Selon les options choisies et en fonction des avancées du programme, jusqu’à 11,75 millions de dollars pourraient être perçus sur les 12 prochains mois, incluant un premier versement immédiat de 4,75 millions de dollars. Les 7,25 millions de dollars restants pourront être perçus ultérieurement.

Pour mémoire, une précédente subvention de 3,5 millions de dollars accordée en novembre 2017 par la Fondation Gates finance la phase de recherche de formulation du produit. Ses résultats complets devraient permettre de sélectionner la formulation candidate.

MedinCell conserve les droits de commercialisation du produit dans le monde, notamment aux États-Unis où le marché de la contraception pesait plus de 5 milliards de dollars en 2018. Les contraceptifs réversibles à longue durée d’action (CRLDA), essentiellement les implants solides et les dispositifs intra-utérins, représentaient à eux seuls 28% de ce marché, soit plus de 1,4 milliard de dollars, avec une croissance annuelle moyenne de 7,8% sur les 5 dernières années. Le produit mdc-WWM pourrait prendre une part significative de ce marché et même l’élargir en facilitant l’adoption et l’utilisation de ce type de contraception1.

Conformément à leur stratégie de Global Access et afin d’avoir un réel impact dans la vie des femmes, les deux partenaires prévoient de rendre le produit largement disponible. Des prix abordables dans les économies en développement permettront d’éliminer la barrière du prix et de favoriser l’adoption volontaire du produit. L’intérêt marqué des femmes et jeunes femmes pour la contraception à longue durée d’action présage du fort potentiel de croissance du marché au bénéfice de la santé des femmes, des nouveau-nés et des enfants. La Fondation Gates dispose également d’une licence non exclusive pour une utilisation non-commerciale du produit dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

mdc-WWM pourrait être le premier contraceptif à réunir les caractéristiques essentielles pour devenir une référence dans les pays en développement et dans les pays développés : molécule progestative (non MPA), 6 mois d’action, injection sous-cutanée, dépôt entièrement biorésorbable, accessibilité́ du traitement.

La Fondation Gates soutient le développement de produits visant à améliorer la santé des populations les plus vulnérables du monde. Environ 74 millions de femmes tombent enceintes involontairement chaque année, entraînant 25 millions d’interruptions volontaires de grossesse à risque et 47 000 décès2. Améliorer l’accès à une contraception efficace – accompagnée d’une information claire et de services pertinents en matière de planning familial – vise à réduire le nombre de grossesses non désirées et les décès qui en résultent, ainsi qu’à faire baisser les taux d’avortement et le nombre de décès infantiles. Améliorer l’accès à la contraception est donc un réel enjeu de santé publique pouvant favoriser les impacts économiques et culturels.

mdc-WWM pourrait en effet répondre à plusieurs défis majeurs tels que le cout de la contraception, l’insuffisance des réseaux de distribution ou encore certaines barrières culturelles. Contrairement à la plupart des autres contraceptifs réversibles à longue durée d’action tels que les implants, aucune intervention chirurgicale ou spécialisée ne sera nécessaire avec le produit développé par MedinCell. Une simple injection sous-cutanée forme un dépôt de quelques millimètres qui agit comme une pompe virtuelle pendant 6 mois avant de disparaitre complètement. Des études ont montré́ que le risque d’échec de contraception chez les femmes suivant un traitement contraceptif oral ou via d’autres méthodes était 17 à 20 fois plus élevé́ qu’avec l’utilisation d’un contraceptif réversible à longue durée d’action, essentiellement en raison du manque d’observance3.

mdc-WWM serait le sixième produit de MedinCell à rentrer en développement. Tous utilisent des principes actifs déjà approuvés ayant démontré leur innocuité et leur efficacité, augmentant de manière significative les chances de succès.

_________________________________

1 Source : IQVIA
2 Source : OMS – oct. 2019
3 Winner, B; Peipert, JF; Zhao, Q; Buckel, C; Madden, T; Allsworth, JE; Secura, GM. (2012), “Effectiveness of Long-Acting Reversible Contraception”, New England Journal of Medicine, 366 (21): 1998–2007, doi:10.1056/NEJMoa1110855, PMID 22621627

Source : MedinCell








MyPharma Editions

Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Publié le 3 décembre 2021
Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Genopole lance du 1er décembre 2021 au 21 janvier 2022, un appel à candidatures pour constituer la 10e promotion de Shaker : un programme d’accompagnement de 6 mois destiné aux passionnés d’innovation biotech.

Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Publié le 3 décembre 2021
Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, a annoncé que AEF0217 a été administré à la première cohorte de volontaires sains, dans le cadre d’une étude clinique de phase 1 évaluant la sécurité, la tolérance et les caractéristiques pharmacocinétiques de son second candidat-médicament. L’administration de AEF0217, à une dose comprise dans la gamme thérapeutique anticipée, est bien tolérée et présente des profils de sécurité et d’exposition plasmatique favorables pour la suite du développement clinique.

Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Publié le 3 décembre 2021
Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Aqemia, start-up spécialisée dans la découverte de médicament accélérée par l’intelligence artificielle (IA) et la physique quantique, et Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, ont annoncé avoir conclu un accord de partenariat pour accélérer la découverte de candidats-médicaments petites molécules pour une cible non divulguée, dans le domaine de l’immuno-oncologie.

Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Publié le 3 décembre 2021
Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments combinés dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la conformité du lot clinique destiné à la réalisation de l’étude de bioéquivalence de ZENEO® Midazolam 10mg (crises d’épilepsie).

Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 2 décembre 2021
Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé que l’autorité réglementaire américaine (FDA) a récemment apporté sa réponse dans le cadre du « End-of-Phase-2 Meeting », utile à l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), et visant à obtenir potentiellement par la suite la demande d’autorisation de mise sur le marché et la commercialisation.

Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Publié le 2 décembre 2021
Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale Aonys®, annonce sa participation au 3ème congrès sur la thérapie génique pour les troubles neurologiques qui se déroule du 6 au 9 décembre à Boston (Etats-Unis).

MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

Publié le 2 décembre 2021
MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

• 3 M€ sous forme de prêt pour le développement d’un médicament longue action à base d’ivermectine visant à protéger pendant plusieurs semaines contre la Covid-19 et ses variants (programme mdc-TTG)

• 1 M€ d’euros sous forme de subvention, issue de l’Appel à projet Résilience du ministère chargé de l’Industrie, qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance, pour son nouveau laboratoire sur le site de Jacou, France

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents