Edition du 17-12-2018

Accueil » A la Une » Industrie » Stratégie

Le « nouveau » Pfizer en ordre de marche

Publié le vendredi 16 octobre 2009

Le « nouveau » Pfizer en ordre de marcheSuite à l’acquisition définitive de Wyeth hier, le groupe américain annonce dans un communiqué  que le« nouveau » Pfizer a commencé à opérer dès aujourd’hui. Réorganisé, ce mastodonte de l’industrie pharmaceutique dispose maintenant d’un portefeuille de produits plus large et diversifié. Objectif : maintenir son leadership mondial sur le secteur.

“Grâce à cette fusion, le nouveau Pfizer aura les meilleurs talents de l’industrie et disposera d’un des tout premiers portefeuilles d’actifs et de projets de recherche du secteur” se félicite Jeffrey B. Kindler, le président-directeur général de Pfizer dans un communiqué.

Depuis l’annonce de l’acquisition en janvier, les équipes chargées du processus d’intégration au sein de Pfizer et de Wyeth ont travaillé pour s’assurer que la nouvelle société serait entièrement opérationnelle dès la finalisation de la transaction. C’est pourquoi, le géant américian peut présenter aujourd’hui son nouveau visage.

Pfizer opèrera désormais par l’intermédiaire de ses divisions opérationnelles « orientées vers le patient ». Objectif : « associer la rapidité, la souplesse et l’esprit entrepreneurial des petites entreprises aux atouts de taille et de ressource d’une organisation mondiale ». Ces divisions sont organisées en deux groupes. Le groupe Biopharmaceutiques rassemble les divisions Marchés Emergents, Produits Etablis, Oncologie, Soins Primaires et Soins Spécialisés, y compris les vaccins. Le groupe Activités Diversifiés inclue Santé Animale, Capsugel, Santé Familiale et Nutrition.

Deux organisations de R&D distinctes
Pfizer s’appuie aussi désormais sur deux organisations de recherche et de développement distinctes afin de maximiser les nouvelles opportunités dans le domaine de la recherche biopharmaceutique. Le groupe PharmaTherapeutics Research & Development se concentre sur la découverte de petites molécules et des technologies qui s’y rapportent.

Le groupe BioTherapeutics Research & Development se concentre sur la recherche des biomolécules, y compris les vaccins. Les divisions au sein de ces deux organisations de recherche sont dirigées par des directeurs scientifiques de réputation mondiale qui ont la responsabilité exclusive de fournir toutes les preuves de l’intérêt du concept qu’il appartiendra ensuite aux entités commerciales de développer.

Un portefeuille renforcé et diversifié
 » Pfizer dispose maintenant d’un portefeuille de produits large et diversifié au niveau mondial, avec une position dominante dans presque tous les domaines thérapeutiques clés à croissance rapide », explique le groupe dans son communiqué.  En renforçant son portefeuille, la nouvelle espère ainsi faire face à l’expiration prochaine des brevets de certains de leurs médicaments vedettes et à la concurrence accrue des médicaments génériques. Le brevet de l’anticholestérol vedette de Pfizer Lipitor, qui arrive à échéance en 2011, génère près de 12 milliards de dollars de chiffre d’affaires par an dans le monde.

Par ailleurs, l’acquisition de Wyeth permet au 1er groupe de pharmacie mondial de récupérer deux blockbusters : Prevenar, vaccin contre le pneumocoque qui génère 2,5 milliards de dollars annuels et Enbrel, un traitement contre la polyarthrite rhumatoïde et ses 3 milliards de dollars.  Ainsi Pfizer souhaite diversifier son portefeuille de produits et précise dans son communiqué qu’ « aucun médicament ne devrait compter d’ici 2012 pour plus de 10% du chiffre d’affaires combiné” de la nouvelle entité.

Pfizer dispose aussi désormais d’une présence mondiale fortement renforcée aux Etats-Unis, en Europe, en Asie et en Amérique latine et renforce sa capacité à aider les patients sur les principaux marchés émergents tels que la Chine et le Moyen-Orient.

Des « synergies » de 4 milliards de $ d’ici la fin 2012
L’acquisition de Wyeth devrait produire des synergies d’environ 4 milliards de $ d’ici la fin 2012. Ces synergies, qui viendront s’ajouter aux économies annuelles nettes d’environ 2 milliards de $ que le groupe américain  prévoit de réaliser d’ici à la fin 2011, en dehors de l’acquisition de Wyeth, sont attendues dans le domaine de la vente, des activités administratives et d’informatique, de la R&D et de la fabrication. Ainsi le rachat de Wyeth devrait conduire Pfizer à réduire de plus de 10% les effectifs du nouvel ensemble, qui représentent environ 130.000 personnes, et à fermer certains sites de fabrication.








MyPharma Editions

Biogen reçoit le Prix Galien France 2018 pour son traitement SPINRAZA®

Publié le 17 décembre 2018
Biogen reçoit le Prix Galien France 2018 pour son traitement SPINRAZA®

Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, qui développe et propose des thérapies innovantes pour le traitement des maladies neurologiques et neurodégénératives graves, a reçu le Prix Galien France 2018 pour son traitement SPINRAZA® (nusinersen), lors de la cérémonie qui a eu lieu le 12 décembre.

Valneva lance la Phase 2 du développement de son vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 17 décembre 2018
Valneva lance la Phase 2 du développement de son vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société de biotechnologie développant et commercialisant des vaccins contre des maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé l’initiation de la Phase 2 du développement clinique de son candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en combinaison avec de l’AVD

Publié le 17 décembre 2018
Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l'ADCETRIS® en combinaison avec de l'AVD

Takeda a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a formulé un avis favorable pour l’extension de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS (brentuximab védotine) et recommandé son approbation en combinaison avec de l’AVD chez les patients adultes atteints d’un lymphome hodgkinien en phase IV CD30+ non précédemment traité.

ASIT biotech finalise l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat hdm-ASIT+™

Publié le 17 décembre 2018
ASIT biotech finalise l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat hdm-ASIT+™

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge spécialisée dans la recherche et le développement de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a annoncé la finalisation de l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat hdm-ASIT+™. Ceux-ci seront utilisés lors des premiers essais cliniques de phase I/II pour le traitement de patients allergiques aux acariens.

Median Technologies : le Dr. Nozha Boujemaa nommée Directrice Scientifique et de l’Innovation

Publié le 14 décembre 2018
Median Technologies : le Dr. Nozha Boujemaa nommée Directrice Scientifique et de l’Innovation

Median Technologies a annoncé la nomination du Dr. Nozha Boujemaa comme Directrice Scientifique et de l’Innovation (Chief Science and Innovation Officer). Nozha Boujemaa supervisera la vision scientifique de Median ainsi que l’ensemble des stratégies d’innovation et de développement pour la plateforme d’imagerie phénomique iBiopsy®.

Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Publié le 14 décembre 2018
Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Sensorion, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes pour les pathologies de l’oreille interne telles que les surdités, les acouphènes et les vertiges, a annoncé que les résultats de l’étude de phase 2a SENS-111-202 a satisfait à son critère principal de tolérance de manière statistiquement significative. L’étude confirme le postulat de départ selon lequel le candidat médicament Séliforant (SENS-111) n’affecte ni la vigilance, ni les fonctions cognitives des patients soumis à une stimulation rotatoire.

Biocorp et Lindal partenaires pour commercialiser le dispositif Inspair

Publié le 13 décembre 2018
Biocorp et Lindal partenaires pour commercialiser le dispositif Inspair

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, et Vari, filiale de Lindal Group, fabricant de valves et mécanismes pour aérosols pharmaceutiques, ont signé un accord de commercialisation. Ce partenariat donne à VARI l’opportunité d’intégrer et de commercialiser Inspair™. Le contrat comprend une clause d’exclusivité couvrant plusieurs pays d’Amérique du Sud, Europe de l’est, Moyen-Orient et Asie du Sud-Est.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions