Edition du 18-07-2018

Le projet AGIR obtient 14,6 millions d’euros pour développer de nouveaux antibiotiques

Publié le mercredi 31 janvier 2018

Le projet AGIR obtient une aide de 14,6 millions d’euros pour développer de nouveaux antibiotiquesLe Programme d’Investissements d’Avenir opéré par Bpifrance a accordé un financement de 14,6 millions d’euros sur 5 ans au projet AGIR (Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants). Porté par le groupe Deinove et l’Institut Charles Viollette, et labellisé par le Pôle NSL, il vise à identifier des structures antibiotiques inédites à partir de souches bactériennes rares, en développant de nouvelles méthodes de collecte, de culture, de criblage, d’optimisation et d’évaluation. 

La société de biotechnologie Deinove a ainsi annoncé que son projet « AGIR », mené conjointement avec sa filiale Deinobiotics et l’Institut Charles Viollette (ICV, Université de Lille) et labellisé par le Pôle de Compétitivité Nutrition Santé Longévité (NSL), a été retenu par le Programme d’Investissements d’Avenir, piloté par le Commissariat Général à l’Investissement et opéré par Bpifrance, dans le cadre de l’appel à projets « Projets de R&D Structurants Pour la Compétitivité ».

L‘Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) a placé la lutte contre les résistances aux antimicrobiens au rang de priorité mondiale. La très forte augmentation des bactéries résistantes et multirésistantes pourrait être à l’origine de 10 millions de décès chaque année à l’horizon 2050, soit plus que le cancer aujourd’hui (8 millions de décès par an). En février 2017, l’OMS a publié la liste des 12 familles de bactéries les plus menaçantes pour la santé humaine.

Aucun antibiotique innovant n’a été mis sur le marché depuis 2010, et trois seulement au cours des cinq années précédentes. Alors que les bactéries sont parmi les producteurs d’antibiotiques les plus performants du monde vivant, la recherche s’est jusqu’ici concentrée sur un panel restreint de microorganismes, limitant sensiblement les opportunités de découvrir de nouvelles structures antibiotiques efficaces contre les bactéries résistantes.

Accélérer la découverte de nouveaux antimicrobiens
Le projet AGIR, porté par le Groupe Deinove accompagné de l’Institut Charles Viollette (ICV), vise à mettre en oeuvre une stratégie innovante de découverte de nouveaux antimicrobiens – antibiotiques et antifongiques – par une approche intégrée et automatisée. Deinobiotics collabore depuis plusieurs années avec l’ICV pour analyser les souches de Deinove et découvrir de nouveaux antimicrobiens. Un premier lead, DNB101, a fait l’objet de demandes de brevets pour sa structure antibiotique originale, et d’autres molécules sont actuellement à l’étude.

Forts de leur expérience, les partenaires ont engagé un nouveau programme, baptisé AGIR « Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants », dont l’objectif est de développer de nouvelles technologies pour optimiser la plateforme permettant la sélection, l’identification et le développement de nouvelles molécules antimicrobiennes d’origine naturelle. AGIR comprend deux volets complémentaires :

– Accélérer la montée en puissance de la plateforme de découverte : les expertises combinées des partenaires couvrent l’ensemble de la chaîne de valeur : alimenter le souchier de manière ciblée, ajuster les conditions de culture pour induire la production d’antibiotiques, opérer un criblage fin des activités antimicrobiennes présentes dans un échantillon, isoler et identifier les molécules d’intérêt ;

– Intégrer des technologies complémentaires d’optimisation de leads et développer les procédés fermentaires : Le triptyque unique – ingénierie génétique, enzymologie et chimie médicinale – permettra aux partenaires d’optimiser l’expression des micro-organismes et d’obtenir des molécules aux performances optimales.

Le projet AGIR représente un investissement total de 25 M€ sur 5 ans. Il sera financé à hauteur de 14,6 M€. Les versements, constitués pour près de la moitié de subventions, seront échelonnés sur les 5 ans de durée du programme. Le Groupe Deinove percevra 10,4 M€ tandis que l’Institut Charles Viollette recevra 4,2 M€.

« Notre approche est totalement originale dans le monde de la pharmacie, parce qu’elle combine les expertises de biologie moléculaire de Deinove avec l’expérience en chimie médicinale et en génie enzymatique des équipes de Deinobiotics et de l’Institut Charles Viollette », ajoute notamment Emmanuel PETIOT, Directeur général de Deinove. « Ce financement va permettre d’accélérer la montée en puissance de notre plateforme, d’enrichir notre portefeuille de molécules et ainsi de contribuer au développement de traitements répondant à l’urgence médicale. Le soutien du Programme d’investissements d’avenir marque à la fois la reconnaissance de notre approche technologique innovante et l’engagement des pouvoirs publics dans la découverte de nouveaux antibiotiques qui permettront d’enrayer les phénomènes de résistance microbienne », poursuit-il.

Source : Deinove








MyPharma Editions

Médicaments pédiatriques : les derniers avis et recommandations du Comité de l’EMA

Publié le 18 juillet 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis et recommandations du Comité de l'EMA

L’ANSM vient de faire le point sur les derniers avis et recommandations du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) qui s’est réuni du 29 mai au 1 juin 2018. Le PDCO a rendu au cours de cette session 8 avis favorables de PIPs (Plans d’Investigations Pédiatriques), dans les indications suivantes :

Primex Pharmaceuticals : Tomaso Dameno nommé responsable des opérations

Publié le 18 juillet 2018
Primex Pharmaceuticals : Tomaso Dameno nommé responsable des opérations

La société pharmaceutique suisse Primex Pharmaceuticals vient d’annoncer le renforcement de son équipe dirigeante avec l’arrivée de Tomaso Dameno, qui est nommé responsable des opérations.

Pharnext : délivrance de nouveaux brevets de produits pour ses PLEODRUG™ « first-in-class » PXT3003 et PXT864

Publié le 18 juillet 2018
Pharnext : délivrance de nouveaux brevets de produits pour ses PLEODRUG™ "first-in-class" PXT3003 et PXT864

Pharnext, société biopharmaceutique pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovants basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle, a annoncé aujourd’hui la délivrance de brevets de produits, sécurisant la protection de nouvelles entités, pour les PLEODRUG™ PXT3003 et PXT864.

Poxel : résultats positifs de phase Ib sur le PXL770 dans la NASH

Publié le 18 juillet 2018
Poxel : résultats positifs de phase Ib sur le PXL770 dans la NASH

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants pour les maladies métaboliques, notamment le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), a annoncé les résultats positifs de son étude de phase Ib en deux parties sur le PXL770, composée d’une étude à doses multiples et croissantes et d’une étude d’interaction médicamenteuse.

Sciences de la vie : lancement du fonds d’investissement InnoBio 2

Publié le 17 juillet 2018
Sciences de la vie : lancement du fonds d’investissement InnoBio 2

Bpifrance et les laboratoires Sanofi, Takeda, Ipsen, Servier et Boehringer Ingelheim créent le successeur du fonds InnoBio avec un objectif à terme compris entre 200 et 250 millions d’euros. Le fonds investira dans des entreprises françaises ou ayant une activité significative en France dans les produits biopharmaceutiques ou la santé numérique en lien avec les médicaments de prescription.

Núria Perez-Cullell nommée Directrice Générale de Pierre Fabre Dermo-Cosmétique

Publié le 17 juillet 2018
Núria Perez-Cullell nommée Directrice Générale de Pierre Fabre Dermo-Cosmétique

Le groupe Pierre Fabre vient d’annoncer la nomination de Núria Perez-Cullell au poste de Directrice Générale de sa filiale Pierre Fabre Dermo-Cosmétique (PFDC). Cette nomination deviendra effective à compter du 20 août prochain.

Eurobio Scientific acquiert la société Dendritics

Publié le 17 juillet 2018
Eurobio Scientific acquiert la société Dendritics

Eurobio Scientific, le groupe français spécialisé dans le diagnostic médical in vitro et les sciences de la vie, a annoncé avoir acquis la totalité du capital de Dendritics, société française basée à Lyon, spécialisée dans le développement et la production d’anticorps. Cette acquisition a été réalisée en numéraire, sans impact significatif sur la trésorerie.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions