Edition du 15-06-2021

Le projet AGIR obtient 14,6 millions d’euros pour développer de nouveaux antibiotiques

Publié le mercredi 31 janvier 2018

Le projet AGIR obtient une aide de 14,6 millions d’euros pour développer de nouveaux antibiotiquesLe Programme d’Investissements d’Avenir opéré par Bpifrance a accordé un financement de 14,6 millions d’euros sur 5 ans au projet AGIR (Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants). Porté par le groupe Deinove et l’Institut Charles Viollette, et labellisé par le Pôle NSL, il vise à identifier des structures antibiotiques inédites à partir de souches bactériennes rares, en développant de nouvelles méthodes de collecte, de culture, de criblage, d’optimisation et d’évaluation. 

La société de biotechnologie Deinove a ainsi annoncé que son projet « AGIR », mené conjointement avec sa filiale Deinobiotics et l’Institut Charles Viollette (ICV, Université de Lille) et labellisé par le Pôle de Compétitivité Nutrition Santé Longévité (NSL), a été retenu par le Programme d’Investissements d’Avenir, piloté par le Commissariat Général à l’Investissement et opéré par Bpifrance, dans le cadre de l’appel à projets « Projets de R&D Structurants Pour la Compétitivité ».

L‘Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) a placé la lutte contre les résistances aux antimicrobiens au rang de priorité mondiale. La très forte augmentation des bactéries résistantes et multirésistantes pourrait être à l’origine de 10 millions de décès chaque année à l’horizon 2050, soit plus que le cancer aujourd’hui (8 millions de décès par an). En février 2017, l’OMS a publié la liste des 12 familles de bactéries les plus menaçantes pour la santé humaine.

Aucun antibiotique innovant n’a été mis sur le marché depuis 2010, et trois seulement au cours des cinq années précédentes. Alors que les bactéries sont parmi les producteurs d’antibiotiques les plus performants du monde vivant, la recherche s’est jusqu’ici concentrée sur un panel restreint de microorganismes, limitant sensiblement les opportunités de découvrir de nouvelles structures antibiotiques efficaces contre les bactéries résistantes.

Accélérer la découverte de nouveaux antimicrobiens
Le projet AGIR, porté par le Groupe Deinove accompagné de l’Institut Charles Viollette (ICV), vise à mettre en oeuvre une stratégie innovante de découverte de nouveaux antimicrobiens – antibiotiques et antifongiques – par une approche intégrée et automatisée. Deinobiotics collabore depuis plusieurs années avec l’ICV pour analyser les souches de Deinove et découvrir de nouveaux antimicrobiens. Un premier lead, DNB101, a fait l’objet de demandes de brevets pour sa structure antibiotique originale, et d’autres molécules sont actuellement à l’étude.

Forts de leur expérience, les partenaires ont engagé un nouveau programme, baptisé AGIR « Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants », dont l’objectif est de développer de nouvelles technologies pour optimiser la plateforme permettant la sélection, l’identification et le développement de nouvelles molécules antimicrobiennes d’origine naturelle. AGIR comprend deux volets complémentaires :

– Accélérer la montée en puissance de la plateforme de découverte : les expertises combinées des partenaires couvrent l’ensemble de la chaîne de valeur : alimenter le souchier de manière ciblée, ajuster les conditions de culture pour induire la production d’antibiotiques, opérer un criblage fin des activités antimicrobiennes présentes dans un échantillon, isoler et identifier les molécules d’intérêt ;

– Intégrer des technologies complémentaires d’optimisation de leads et développer les procédés fermentaires : Le triptyque unique – ingénierie génétique, enzymologie et chimie médicinale – permettra aux partenaires d’optimiser l’expression des micro-organismes et d’obtenir des molécules aux performances optimales.

Le projet AGIR représente un investissement total de 25 M€ sur 5 ans. Il sera financé à hauteur de 14,6 M€. Les versements, constitués pour près de la moitié de subventions, seront échelonnés sur les 5 ans de durée du programme. Le Groupe Deinove percevra 10,4 M€ tandis que l’Institut Charles Viollette recevra 4,2 M€.

« Notre approche est totalement originale dans le monde de la pharmacie, parce qu’elle combine les expertises de biologie moléculaire de Deinove avec l’expérience en chimie médicinale et en génie enzymatique des équipes de Deinobiotics et de l’Institut Charles Viollette », ajoute notamment Emmanuel PETIOT, Directeur général de Deinove. « Ce financement va permettre d’accélérer la montée en puissance de notre plateforme, d’enrichir notre portefeuille de molécules et ainsi de contribuer au développement de traitements répondant à l’urgence médicale. Le soutien du Programme d’investissements d’avenir marque à la fois la reconnaissance de notre approche technologique innovante et l’engagement des pouvoirs publics dans la découverte de nouveaux antibiotiques qui permettront d’enrayer les phénomènes de résistance microbienne », poursuit-il.

Source : Deinove








MyPharma Editions

L’Inserm lance sa campagne de recrutement 2021

Publié le 15 juin 2021
L’Inserm lance sa campagne de recrutement 2021

Le premier organisme public entièrement dédié à la recherche en santé humaine lance sa campagne de recrutement nationale pour promouvoir les inscriptions aux concours externes de la fonction publique. L’occasion pour l’Inserm de présenter plusieurs de ses collaborateurs ainsi que leurs métiers parfois méconnus. Au total, 83 postes sont à pourvoir sur tout le territoire. Les inscriptions sont ouvertes et accessibles en ligne jusqu’au 15 juillet.

Maladie de Parkinson : Servier et Oncodesign annoncent la sélection d’un candidat préclinique dans le cadre de leur collaboration

Publié le 15 juin 2021
Maladie de Parkinson : Servier et Oncodesign annoncent la sélection d’un candidat préclinique dans le cadre de leur collaboration

Maladie de Parkinson : Servier et Oncodesign annoncent la sélection d’un candidat préclinique dans le cadre de leur collaboration Servier et Oncodesign viennent d’annoncer la sélection d’un candidat préclinique issu de leur collaboration stratégique contre la maladie de Parkinson. Initiée en mars 2019, cette collaboration de Recherche et Développement porte sur la découverte d’inhibiteurs de la kinase LRRK2 issus de la plateforme Nanocyclix®, propriété d’Oncodesign, et sur leur action comme agents thérapeutiques potentiels contre la maladie de Parkinson.

MedinCell : son produit injectable à action prolongée contre le paludisme prêt à entrer en phase de développement réglementaire

Publié le 15 juin 2021
MedinCell : son produit injectable à action prolongée contre le paludisme prêt à entrer en phase de développement réglementaire

MedinCell et les membres du consortium, IRD, IRSS et CIRDES, ont conçu et testé avec succès puis confirmé avec Unitaid la sélection de la formulation candidate. Les activités précliniques réglementaires débutent avec pour objectif un premier essai clinique en 2023.

Yposkesi lance la construction d’un deuxième site de bioproduction

Publié le 14 juin 2021
Yposkesi lance la construction d’un deuxième site de bioproduction

Yposkesi, CDMO (Contract Development & Manufacturing Organization) leader en Europe spécialisé en thérapies géniques et cellulaires, a annoncé le lancement du projet SKY, la construction d’un deuxième bâtiment dédié à la production de thérapies géniques et cellulaires, une nouvelle ressource au niveau mondial pour les entreprises qui développent des produits biopharmaceutiques, également appelés MTI pour Médicaments de Thérapie Innovante (ATMP – Advanced Therapy Medicinal Products).

Noxxon : résultats positifs de la 2ème cohorte de son essai de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 11 juin 2021
Noxxon : résultats positifs de la 2ème cohorte de son essai de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé les résultats positifs de la deuxième cohorte de son étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec une radiothérapie chez des patients atteints de cancer du cerveau (Glioblastome Multiforme). Les données montrent que le NOX-A12, à la dose de 400 mg/semaine, continue d’être sûr et bien toléré, avec des signes apparents de réduction de la taille des tumeurs.

Lysogene signe un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour un candidat médicament de thérapie génique

Publié le 11 juin 2021
Lysogene signe un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour un candidat médicament de thérapie génique

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la signature d’un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour le développement et la commercialisation d’un candidat médicament de thérapie génique dans le traitement du syndrome de l’X Fragile.

DNA Script renforce son équipe de direction pour préparer le lancement commercial du système SYNTAX

Publié le 10 juin 2021
DNA Script renforce son équipe de direction pour préparer le lancement commercial du système SYNTAX

DNA Script a annoncé la nomination de Kim Ferguson en tant que Vice‐Présidente en charge des ventes, et de Randy Dyer au poste de Vice‐Président en charge du marketing. Ces deux exécutifs rejoignent DNA Script afin de préparer le lancement commercial du
système SYNTAX, la première imprimante à ADN de laboratoire mettant en oeuvre la technologie EDS de synthèse enzymatique d’ADN développée par la société.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents