Edition du 08-08-2022

LEO Pharma annonce un nouvel investissement conséquent dans son site de production de Vernouillet (Eure-et-Loir)

Publié le jeudi 11 février 2021

LEO Pharma annonce un nouvel investissement conséquent dans son site de production de Vernouillet (Eure-et-Loir)LEO Pharma a accueilli ce 11 février, Franck Riester, Ministre délégué auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité, sur son site de Vernouillet, près de Dreux (Eure-et-Loir). Cette visite officielle vient saluer la contribution de LEO Pharma au maintien d’une production de médicaments en France et en Europe, alors qu’une nouvelle ligne de production viendra augmenter de moitié la capacité de production du site. L’usine de Vernouillet est plus que jamais un atout stratégique pour le déploiement de LEO Pharma à l’échelle mondiale.

« La France représente depuis 60 ans un marché majeur pour LEO Pharma. Ce nouvel investissement sur l’un de nos principaux sites de production témoigne de notre confiance et de notre engagement vis-à-vis de l’économie française. Notre résolution : réduire de moitié nos émissions de carbone d’ici 2030 tout en répondant aux besoins croissants des patients dans le monde.», a déclaré Catherine Mazzacco, Présidente et CEO de LEO Pharma.

Selon Monsieur Franck Riester, Ministre délégué auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité, « ce nouvel investissement permettra à LEO Pharma de disposer d’une capacité de production optimisée et ainsi d’exporter plus facilement et de conquérir de nouveaux marchés. Cet investissement est une marque de confiance renouvelée de la part d’un acteur étranger présent en France depuis de nombreuses années, et qui constate que l’environnement des affaires et les perspectives de développement n’y ont jamais été aussi favorables. Construire une autonomie stratégique européenne en matière de santé exige de maintenir et d’accroître des capacités de production sur notre sol. Le gouvernement agit en ce sens, grâce à France Relance et à l’ensemble des mesures prises pour faciliter la vie des entreprises. ».

L’objectif pour le site de Vernouillet aujourd’hui comme hier : augmenter sa capacité de production de son Héparine de Bas Poids Moléculaire (HBPM) pour répondre aux besoins des patients à l’international, tout en sécurisant l’approvisionnement de la France, qui représente 30 % de ses ventes, et du monde entier. L’activité de l’usine ne s’est ainsi jamais interrompue pendant la crise covid-19, afin d’assurer la continuité des soins des patients.

« La nouvelle ligne de remplissage automatisée des seringues va nous permettre d’accroître notre capacité de production de près de 50 %, pour passer à plus de 100 millions de seringues annuelles, à destination de 28 pays dans le monde, en optimisant encore notre efficacité et notre sécurité d’approvisionnement. Cette nouvelle ligne s’inscrit dans un plan d’investissement de plus de 43 millions d’euros depuis 2016 en France. » souligne Stéphane Ameille, Directeur du site de Vernouillet.

LEO Pharma investira 39 millions d’euros entre 2021 et 2023 pour achever la mise en place de la nouvelle ligne de remplissage, mais aussi pour financer l’achat d’une machine de mirage unitaire des seringues adaptée à la haute cadence générée (35 000 seringues par heure, soit deux fois plus que la ligne précédente), ainsi que l’adaptation des méthodes de conditionnement au nouveau format des seringues. Cette dynamique se traduira également dans les effectifs : le site de Vernouillet comptait 320 collaborateurs en 2019 en CDI. Ils devraient augmenter cette année du fait de l’accroissement des volumes à produire, et atteindre 400 personnes à l’horizon 2023. La nouvelle ligne de remplissage nécessitera également de recruter de nouvelles compétences.

LEO Pharma a fait le choix d’une production 100 % européenne pour son HBPM, l’un des principaux traitements préventifs et curatifs de la thrombose, maladie veineuse qui touche 30 000 personnes en France chaque année. La France, première filiale du groupe, joue un rôle stratégique dans le développement de ce traitement pour la recherche comme pour la production. En 2019, LEO Pharma France lançait ainsi un partenariat avec l’Institut Curie sur les patients atteints de cancer et le risque de développer une Maladie Thromboembolique Veineuse. Côté production, l’usine de Vernouillet assure le remplissage des seringues et leur conditionnement final ; une étape dont la capacité de production se voit considérablement améliorée du fait des investissements effectués et à venir.

Source : LEO Pharma








MyPharma Editions

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

TME Pharma : recrutement du 1er patient du bras d’extension utilisant le pembrolizumab dans l’essai de Phase 1/2 GLORIA

Publié le 3 août 2022
TME Pharma  : recrutement du 1er patient du bras d'extension utilisant le pembrolizumab dans l'essai de Phase 1/2 GLORIA

TME Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies pour le traitement contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé que le premier patient du bras d’extension de l’essai clinique de phase 1/2, GLORIA, évaluant l’association du NOX-A12, d’une radiothérapie et de l’inhibiteur de point de contrôle immunitaire PD-1, le pembrolizumab, a été recruté et a reçu sa première semaine de traitement.

COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d’achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Publié le 2 août 2022
COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d'achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé lundi 1er août l’avenant à son accord d’achat anticipé avec la Commission européenne, comme annoncé par la société le 20 juillet 2022, la période pendant laquelle les Etats membres pouvaient exercer leur droit de retrait ayant expiré.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents