Edition du 09-12-2022

Les dépenses de soins de ville en hausse de +1,4% à fin avril 2017

Publié le mardi 23 mai 2017

Les dépenses de soins de ville en hausse de +1,4% à fin avril 2017Sur le premier quadrimestre 2017, les remboursements de soins du régime général progressent de +2,5% en données corrigées des jours ouvrés (CJO). Les dépenses de soins de ville progressent de +1,4%. L’évolution des médicaments délivrés en ville est faible ; à fin avril le recul est de -2,8% en données CVS CJO.

Les remboursements de soins médicaux et dentaires augmentent de +0,9% (CVS CJO) au cours du premier quadrimestre. Sur une année cette évolution est de +2,2%.

– Sur quatre mois, l’évolution des remboursements de soins de généralistes est de -1,5% en données CJO CVS par rapport à la même période l’année précédente. En rythme annuel, cette évolution est de 0,3% ;
– L’évolution des remboursements de soins spécialisés est de +2,1% en données CJO CVS à fin avril 2017. Sur les douze derniers mois l’évolution est de 3,0% ;
– Les remboursements de soins dentaires augmentent de +1,0% à fin avril 2017, cette évolution est identique à la dynamique annuelle.

Au cours du premier quadrimestre, la progression des remboursements de soins d’auxiliaires médicaux est de +3,5% en CJO CVS. Cette évolution se retrouve principalement dans celle des soins des infirmiers (+3,6% à fin avril et +4,4% sur douze mois) et dans une moindre mesure dans celle des soins de masso kinésithérapie (+3,1% à fin avril et +3,7% sur un an).

Les remboursements d’analyses médicales diminuent de -0,5% au cours des quatre premiers mois de 2017 par rapport à la même période l’année précédent en données CJO CVS. Ce poste évolue de 0,5% en rythme annuel. ;

Les remboursements de transport augmentent, en données CVS CJO, de +4,5% à fin avril 2017. Cette dynamique est identique à celle observée au cours des douze derniers mois.

L’évolution des versements d’indemnités journalières s’établit à +4,1%, en données CJO CVS, à fin avril 2017. En rythme annuel, ils augmentent de +3,6% en données CJO CVS.

L’évolution des médicaments délivrés en ville est faible ; à fin avril le recul est de -2,8% en données CVS CJO. Au cours des douze derniers mois, le recul est de -0,8%. Cependant cette baisse résulte, en grande partie, du non versement en avril 2017 de la ROSP génériques (cf note 1). En reportant sur 2017, le montant de la ROSP génériques versée en avril 2016, le recul des remboursements de médicaments délivrés en ville n’est plus que de -0,8% à fin avril 2017 et de -0,2% sur les douze derniers mois.

La rétrocession hospitalière reste élevée à fin avril 2017, +7,9% par rapport à la même période l’année précédente. Les médicaments rétrocédés évoluent de +9,5% en rythme annuel.

Les remboursements de médicaments (rétrocession incluse), diminuent de -1,4% au cours du premier quadrimestre 2017 (en reportant la ROSP 2016 sur 2017, l’évolution est de 0,3%). Au cours des douze derniers mois, ce poste évolue de 0,4% (+1,0% en reportant le montant de la ROSP 2016 sur 2017). L’évolution des remboursements au titre de la LPP augmente de +4,1% à fin avril 2017 en données CVS CJO et de +4,8% sur une période d’une année.

Les versements aux établissements de santé publics progressent de +1,9% sur les douze derniers mois. Les versements aux établissements de santé privés augmentent légèrement en rythme annuel (+0,3%).

Les versements aux établissements médico-sociaux augmentent de +4,5% sur les douze derniers mois. La progression rapide de ces versements est en partie due au transfert du financement des dotations de fonctionnement des établissements et services d’aide par le travail (ESAT) à l’assurance-maladie, voté lors de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2016 et effectif au 1er janvier 2017.

Au total, les dépenses du régime général augmentent de +2,3% en rythme annuel et en données CJO.

1 A noter que le versement de la rémunération sur objectif de santé publique (ROSP) génériques aux pharmaciens d’officine n’a pas eu lieu en avril 2017 comme ce fut le cas en avril 2016 conduisant à des évolutions plus faibles sur le poste médicament et donc aussi sur le total des remboursements. Les données à fin mai intégreront ces informations.

Source : CNAMTS








MyPharma Editions

Le Campus Biotech Digital noue un partenariat avec Oteci pour développer les modules de formation de la plateforme immerscio.bio

Publié le 9 décembre 2022
Le Campus Biotech Digital noue un partenariat avec Oteci pour développer les modules de formation de la plateforme immerscio.bio

La filière de bioproduction française, regroupée au sein du Campus Biotech Digital, consortium industriel de premier plan mené par bioMérieux, Sanofi et Servier, noue un partenariat avec Oteci (Organisation de la Transmission d’Expériences et de Compétences Intergénérationnelle), association d’experts seniors bénévoles. Ces derniers sont ainsi mobilisés afin de construire les modules de formation 100% digitaux de la plateforme immerscio.bio répondant aux critères de qualité et de conformité requis par l’industrie des biotechnologies.

PDC*line Pharma : 1ers résultats immunologiques de son essai de phase I/II avec PDC*lung01 présentés à l’ESMO-IO 2022

Publié le 9 décembre 2022
PDC*line Pharma : 1ers résultats immunologiques de son essai de phase I/II avec PDC*lung01 présentés à l'ESMO-IO 2022

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses, puissantes et facilement industrialisables, a annoncé les premiers résultats immunologiques de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 (NCT03970746) avec PDC*lung01, son candidat vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC).

Création d’une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Publié le 8 décembre 2022
Création d'une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Le projet « Maladies Infectieuses Émergentes 1H-EID », porté par Université Paris Cité, avec l’Institut Pasteur, l’École nationale vétérinaire d’Alfort, et Sorbonne Université, est lauréat de la deuxième vague de l’appel à manifestation d’intérêt « Compétences et Métiers d’Avenir » (AMI-CMA). Ce soutien de près de 5,9 M € pour 5 ans permettra de créer une Graduate School (École Universitaire de Recherche, EUR) offrant une formation multidisciplinaire d’excellence, basée sur la recherche, dans le domaine des maladies infectieuses émergentes.

Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Publié le 8 décembre 2022
Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments innovants ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) appliqués à l’immuno-oncologie, a annoncé aujourd’hui la nomination des Prof Antoine Italiano et Prof John Stagg à son comité scientifique.

COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

Publié le 7 décembre 2022
COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

SpikImm, entreprise de biotechnologie créée en 2021 par Truffle Capital en collaboration avec l’Institut Pasteur, se voit attribuer une participation du programme France 2030 à hauteur de 15 millions d’euros sur son projet « PROPHYMAB » soutenu dans le cadre de la Stratégie d’Accélération « Maladies Infectieuses Emergentes et Menaces NRBC ».

OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

Publié le 7 décembre 2022
OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

OmniSpirant, société biopharmaceutique irlandaise spécialisée dans le développement de thérapies géniques régénératives inhalées first-in-class, et EVerZom, société biopharmaceutique spécialisée dans la bioproduction de vésicules extracellulaires (ou exosomes), ont annoncé avoir obtenu un financement de 12,8 millions d’Euros dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe pour faire progresser le développement d’une thérapie génique régénératrice comme nouveau traitement dans le cancer du poumon.

Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Publié le 7 décembre 2022
Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Apmonia Therapeutics, société de biotechnologie développant de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur des approches peptidiques avec des applications thérapeutiques notamment dans le domaine de l’oncologie, a annoncé le lancement d’un programme de recherche et développement soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents