Edition du 28-09-2020

Les Français favorables à la vente de médicaments à l’unité

Publié le samedi 26 octobre 2013

Alors que les députés ont donné vendredi leur feu vert à des expérimentations de vente à l’unité de certains antibiotiques, le Groupe PHR dévoile les résultats de son étude PHR-IFOP sur le sujet. Globalement favorables à la vente à l’unité, les Français sont néanmoins inquiets quant aux risques sanitaires que pourrait induire cette mesure.

Cette étude montre que 81% des personnes interrogées considèrent que la vente de médicaments à l’unité va permettre de réaliser des économies en ne payant que les médicaments nécessaires. Selon le groupe PHR, « les économies s’élèveraient de 300 à 500 millions d’euros » pour 10 à 15 des médicaments les plus consommés vendus à l’unité.

Au-delà des économies générées, l’étude indique que 83% des Français estiment que la vente à l’unité va permettre de réduire le gâchis de médicaments.

Néanmoins, la vente de médicaments à l’unité soulève certaines inquiétudes chez les Français : ils sont 66% à juger que la vente à l’unité rend plus difficile la traçabilité des médicaments et qu’elle pose des problèmes d’hygiène.

Dans son communiqué, Le Groupe PHR, qui représente 11% des pharmaciens en France, se déclare favorable à cette mesure mais rappelle les conditions nécessaires à une mise en œuvre sécurisée. « La vente à l’unité va dans le sens d’une responsabilisation des patients. Elle se pose en rempart à l’automédication, à la surconsommation mais aussi au gaspillage. Nous y sommes donc évidemment favorables, et prêts à l’expérimenter dans nos pharmacies », déclare Lucien Bennatan, président du Groupe PHR.

Autre argument en faveur de la vente à l’unité avancé par Lucien Bennatan, l’impact sur la vente de génériques : « Cette nouvelle méthode de vente aura des impacts positifs sur la vente de génériques. En effet, les patients ont pour habitude de consommer des marques, qu’ils reconnaissent à leur nom et à leur packaging. Autant d’éléments marketing qui disparaissent avec la vente de médicaments à l’unité. Seule reste la molécule. »

Cependant, le Groupe PHR indique qu’il est nécessaire de sécuriser les modalités de mise en œuvre de la mesure. Comme le souligne Lucien Bennatan, « la distribution des médicaments doit se faire dans un cadre réglementé qui préserve la santé du patient et lui garantisse un haut niveau d’information. En ce qui concerne les pharmaciens, ce nouveau mode de distribution impactera directement leur travail, et devra donc être rémunéré à sa juste valeur ».

Etude PHR / IFOP réalisée du 14 au 15 octobre 2013. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI – Computer Assisted Web Interviewing), auprès d’un échantillon de 994 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et par catégorie d’agglomération

Source : Groupe PHR








MyPharma Editions

COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Publié le 28 septembre 2020
COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Johnson & Johnson vient d’annoncer le lancement de son essai clinique pivot de Phase 3 (ENSEMBLE) à large échelle et multi-pays pour son candidat vaccin COVID-19, JNJ-78436735, en cours de développement par Janssen. Le lancement de l’essai ENSEMBLE fait suite aux résultats intermédiaires positifs de l’étude clinique de phase 1/2a de la société, ayant démontré, qu’après une seule dose de vaccin, le profil de sécurité et l’immunogénicité étaient favorables à la poursuite de ce développement.

Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Publié le 25 septembre 2020
Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Gustave Roussy est le 5e meilleur hôpital spécialisé en cancérologie au monde et 1er hors Etats-Unis d’après le magazine Newsweek. Ce classement souligne la reconnaissance internationale de l’excellence des soins et de la puissance de la recherche déployées par l’Institut. C’est aussi l’assurance pour les patients de savoir qu’ils peuvent bénéficier, en France, des meilleurs soins et d’une recherche clinique des plus performantes.

Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Publié le 25 septembre 2020
Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé avoir réalisé la première visite du premier patient pour ELATIVE, l’essai clinique pivot international de Phase 3 évaluant elafibranor dans la Cholangite Biliaire Primitive (PBC).

Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Publié le 25 septembre 2020
Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Ipsen vient d’annoncer la nomination de Philippe Lopes-Fernandes en qualité de Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer, à compter du 1er octobre 2020. Basé à Cambridge (Massachusetts, États-Unis), il sera responsable de toute l’activité business développement et gestion des partenariats. Il reportera directement à David Loew, Directeur général d’Ipsen, et sera membre de l’Executive Leadership Team.

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d’euros dans le Puy-de-Dôme

Publié le 24 septembre 2020
Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d'euros dans le Puy-de-Dôme

La société suisse Carbogen Amcis, spécialisée dans le développement des procédés chimiques à destination de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la production de principes actifs (PA) et de médicaments, a annoncé début septembre de nouveaux plans d’expansion en Suisse et en France.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents