Edition du 05-03-2021

Médicaments: les Français ont modéré leur consommation mais restent en retard sur les génériques

Publié le mardi 17 mai 2011

L’Assurance Maladie a mené une étude comparant la consommation et les dépenses de médicaments (1) en France et dans six pays européens, entre 2006 et 2009. La France enregistre la plus faible croissance des volumes de médicaments consommés. Elle conserve cependant la 1ère place des pays européens pour les dépenses de médicaments, en raison notamment de prescriptions encore trop faibles de médicaments génériques.

Selon l’Assurance Maladie, le constat « très encourageant » : les Français ont nettement ralenti leur consommation de médicaments, alors que celle-ci augmente de manière importante dans tous les autres pays.  La France demeure cependant en 2ème position du classement européen pour le nombre de médicaments consommés par habitant, ex-aequo avec l’Espagne et derrière le Royaume-Uni, n°1.

Chaque année, en moyenne, un Français consomme 382 comprimés, doses ou gélules (unités standards) parmi les 8 classes de médicaments observés. C’est 53 de plus qu’un Allemand ou 84 de plus qu’un Italien.  Cependant, en modérant leur consommation de médicaments sur les trois dernières années, les Français ont réduit significativement leur écart avec les autres pays européens.

Les Français ne sont plus les champions d’Europe de la consommation d’anti-dépresseurs 
Après des années en tête de classement, la France passe au 3ème rang pour la consommation de médicaments anti-dépresseurs par habitant. C’est le seul pays à connaître une régression des volumes consommés : -1% par an en moyenne entre 2006 et 2009. Les 6 autres pays observés enregistrent, quant à eux, une croissance sensiblement plus élevée : +6,3% en Espagne, +5,2% en Allemagne, +3,4% aux Pays-Bas.

Cholestérol : la plus faible progression des pays européens observés
Les résultats de l’étude montrent une évolution très positive sur la période : en France, la consommation de statines, médicaments anti-cholestérol, a augmenté de 4,5% par an entre 2006 et 2009, contre plus de 10% en Allemagne, Italie et Espagne. Seuls les Pays-Bas affichent un taux équivalent (5,2%).  La France reste cependant le pays le plus consommateur en volume par habitant pour l’ensemble des médicaments anti-cholestérol.

Ulcères et acidités gastriques : du 2ème au 5ème rang européen des volumes
Là encore, la France enregistre le plus faible taux de progression pour les médicaments anti-ulcéreux (inhibiteurs de la pompe à protons) avec 3,6% de croissance en volume par an.  Dans le même temps, les autres pays observés connaissent des taux de croissance de plus de 10% : l’Italie et l’Allemagne affichent ainsi des croissances de plus de 17% !  Conséquence : la France passe du 2ème au 5ème rang des pays européens pour les volumes consommés pour cette classe.

Dépenses : la France toujours à 1ère place européenne
Avec 114 € par habitant en moyenne, la France continue d’occuper la 1ère place des dépenses de médicaments par habitant.
C’est ainsi, par habitant et par an, 20 € de plus qu’en Espagne et près de 45 € de plus qu’en Allemagne et aux Pays Bas. En cause, une spécificité française dans les prescriptions, qui favorisent les dernières innovations aux dépens des médicaments génériques, à l’efficacité prouvée et nettement moins chers. 
Ainsi Pour les anti-ulcéreux (IPP) :  la part des prescriptions dans le répertoire générique est la plus faible d’Europe, avec un taux de 63%, en baisse de 8 points par rapport à 2006.  A l’inverse, l’Allemagne et l’Italie affichent des progressions de +17 points sur la même période, avec la quasi-totalité des prescriptions (respectivement 96% et 85%) permettant de délivrer un médicament générique.  Même constat pour les statines, médicaments anti-cholestérol : la France se situe au dernier rang européen pour les prescriptions dans le répertoire de médicaments génériques. Celles-ci ont même chuté de 13 points par rapport à 2006, alors qu’elles progressent dans de nombreux pays.

(1) – Etude menée sur  8 grandes classes : antidiabétiques oraux, anti-asthmatiques, hypocholestérolémiants
dont statines, médicaments de l’hypertension artérielle (dont les sartans), antidépresseurs,
tranquillisants, inhibiteurs de la pompe à protons (anti-ulcéreux), antibiotiques.

Source : CNAMTS – 6 mai 2011








MyPharma Editions

C4Diagnostics : Thomas Tran nommé au poste de Managing Director

Publié le 5 mars 2021
C4Diagnostics : Thomas Tran nommé au poste de Managing Director

C4Diagnostics, société de biotechnologie qui développe des tests de diagnostic in vitro (DIV) innovants pour les maladies infectieuses, a annoncé la nomination de Thomas Tran, MBA, au poste de Managing Director. Ses 20 ans de carrière dans l’industrie du diagnostic in vitro sont un atout clé pour structurer les activités de C4Diagnostics, dans un contexte où la société accélère son développement et déploie son portefeuille de produits et de services.

Accure Therapeutics inclut le 1er patient dans son essai de phase II sur la névrite optique aiguë avec son candidat médicament ACT-01

Publié le 5 mars 2021
Accure Therapeutics inclut le 1er patient dans son essai de phase II sur la névrite optique aiguë avec son candidat médicament ACT-01

Accure Therapeutics, entreprise espagnole de R&D translationnelle dans le domaine du système nerveux central (SNC), vient d’annoncer avoir inclut le premier patient de son essai clinique de phase II (ACUITY), portant sur des personnes atteintes de névrite optique aiguë (NOA).

Nicox : feu vert pour le démarrage en Chine de l’étude en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470

Publié le 5 mars 2021
Nicox : feu vert pour le démarrage en Chine de l’étude en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie,vient d’annoncer que son partenaire Ocumension Therapeutics a reçu l’approbation des autorités réglementaires chinoises (Center for Drug Evaluation of the National Medical Products Administration) pour conduire la partie chinoise de l’étude clinique en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470 pour la réduction de la pression intraoculaire (PIO) chez […]

Genfit : Jean-François Tiné rejoint le Conseil d’Administration

Publié le 5 mars 2021
Genfit : Jean-François Tiné rejoint le Conseil d’Administration

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé la cooptation de Jean-François Tiné en qualité d’administrateur indépendant.

Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 4 mars 2021
Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Iktos, la start-up française spécialisée dans le développement de solutions d’intelligence artificielle (IA) pour la recherche en chimie, et notamment en chimie médicinale, vient d’annoncer l’utilisation de sa technologie d’IA pour la conception de novo de médicaments dans une sélection de programmes Pfizer de découverte de petites molécules.

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€ pour son lancement

Publié le 4 mars 2021
Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€  pour son lancement

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, vient d’annoncer son lancement avec une levée de fonds de 50 M€ réalisée auprès de Bpifrance, Kurma Partners, Angelini Pharma, Evotec et l’Institut Pasteur. Argobio aura pour mission l’incubation de projets hautement innovants au stade précoce de leur développement, dans des domaines thérapeutiques préalablement sélectionnés, jusqu’à la création de sociétés et leur financement par une série A.

Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Publié le 4 mars 2021
Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté d’examiner la demande supplémentaire de licence de produit biologique (sBLA, supplemental Biologics License Application) relative à Dupixent® (dupilumab) comme traitement additionnel de l’asthme modéré à sévère non contrôlé des enfants âgés de 6 à 11 ans.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents