Edition du 17-08-2018

Les pharmaciens d’officine « acteurs de leur mobilité »

Publié le mardi 17 octobre 2017

Selon le dernier bilan démographique annuel publié par l’Ordre national des pharmaciens, les officinaux restent toujours acteurs de leur mobilité et de la restructuration du réseau. Ces derniers optent ainsi soit pour le regroupement soit pour des formes plus souples telles que la cession de clientèle. Le rythme des transferts reste, quant à lui, assez constant. Enfin, les cessions d’officines ont vu leur nombre augmenter de près de 13 % en un an.

En ce qui concerne les transferts de pharmacies opérations qui consiste à déplacer l’officine de pharmacie dans un nouveau lieu, le dernier bilan de l’Ordre montre que leur rythme reste relativement constant. On dénombre ainsi 262 transferts de pharmacies en 2016 contre 230 en 2015 et 283 en 2014.

Concernant l’évolution du réseau officinal, la France métropolitaine a ainsi perdu près de 800 pharmacies libérales sur la période allant de 2010 à 2016. Parmi les régions les plus concernées par le nombre de fermetures, l’Ile-de-France arrive de loin en-tête. En effet, la région totalise environ un quart du total des disparitions suivi par les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine. Néanmoins, l’Ordre des pharmaciens souligne que « le réseau reste harmonieux sur l’ensemble du territoire ». « En dépit de ces fermetures, il n’y a pas de problèmes d’accès aux médicaments pour la population », indique-t-il.

En ce qui concerne les modes de fermetures d’officines, la restitution de licence (procédure qui résulte d’une fermeture sans repreneur ou d’opérations entre pharmaciens et dont l’issue est la remise de la licence auprès de l’Agence régionale de santé – ARS) a représenté près de 42% du total des fermetures en 2016. Le regroupement (opération qui consiste à rassembler plusieurs officines en un seul lieu, au sein d’une des officines regroupées ou dans un autre lieu) a représenté quant à lui près de 13% de fermetures. « Les regroupements permettent notamment de partager la responsabilité, réduire le risque financier en le mutualisant et réaliser des économies d’échelle alors porteuses pour le développement des structures », souligne par ailleurs l’Ordre dans son bilan démographique.

Selon les chiffres publiés par l’Ordre national des pharmaciens, la fermeture « volontaire » d’une officine représente 45 % des modes de fermetures, contre 55 % pour des motifs plus contraints (ces derniers peuvent être liés notamment au maillage territorial médical ou à des causes multifactorielles). Ce sont avant tout les établissements dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 1M€ (68%) qui s’avèrent les plus concernées par les fermetures.

Enfin, en ce qui concerne les officinaux qui ont une pharmacie à vendre, leur nombre s’accroit quelque peu sur l’année 2016. Le bilan montre en effet que, par rapport à l’année 2015, les cessions d’officines ont vu leur nombre progresser de près de 13 %. On dénombre ainsi 1055 cessions d’officines en 2016 contre 935 en 2015. Au total, ce sont 1 159 pharmaciens d’officine qui ont été concernés par ces cessions.

Source : Panorama annuel des pharmaciens 2017








MyPharma Editions

Scientist.com parmi les dix sociétés privées à la croissance la plus rapide en Amérique

Publié le 17 août 2018

Scientist.com, la place de marché de services externalisés de recherche scientifique, a annoncé qu’elle avait été classée n° 9 dans la liste 2018 du magazine Inc. des 5 000 entreprises privées à la croissance la plus rapide en Amérique.

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le 17 août 2018
SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l'immunothérapie polyclonale de dernière génération

SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Publié le 10 août 2018
Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Merz, la société allemande spécialisée dans le domaine de l’esthétique médicale et des neurotoxines, a annoncé la nomination de Bob Rhatigan en tant que CEO pour les Amériques. Pour développer son leadership concernant ses activités en Amérique du Nord chez Merz, M. Rhatigan sera désormais responsable de l’Amérique latine et surpervisera la stratégie commerciale mondiale de cette nouvelle région des Amériques.

Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Publié le 9 août 2018
Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Genomic Vision vient de signer un contrat de licence avec European Equity Partners (EEP), une société d’investissement privée au Royaume-Uni spécialisée dans les investissements dans le secteur des sciences de la vie, pour l’utilisation de la technologie du peignage moléculaire dans le domaine de la biotransformation.

Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Publié le 7 août 2018
Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Celyad, la société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé la nomination de Philippo Petti en qualité de « Chief Financial Officer », succédant à Patrick Jeanmart.

L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

Publié le 6 août 2018
L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé dans un point d’information avoir élaboré trois Recommandations Temporaires d’Utilisation (RTU) dans le traitement adjuvant du mélanome pour Opdivo (nivolumab), Keytruda (pembrolizumab) et l’association Mekinist-Tafinlar (trametinib-dabrafenib).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions