Edition du 13-07-2020

Les pharmaciens d’officine « acteurs de leur mobilité »

Publié le mardi 17 octobre 2017

Selon le dernier bilan démographique annuel publié par l’Ordre national des pharmaciens, les officinaux restent toujours acteurs de leur mobilité et de la restructuration du réseau. Ces derniers optent ainsi soit pour le regroupement soit pour des formes plus souples telles que la cession de clientèle. Le rythme des transferts reste, quant à lui, assez constant. Enfin, les cessions d’officines ont vu leur nombre augmenter de près de 13 % en un an.

En ce qui concerne les transferts de pharmacies opérations qui consiste à déplacer l’officine de pharmacie dans un nouveau lieu, le dernier bilan de l’Ordre montre que leur rythme reste relativement constant. On dénombre ainsi 262 transferts de pharmacies en 2016 contre 230 en 2015 et 283 en 2014.

Concernant l’évolution du réseau officinal, la France métropolitaine a ainsi perdu près de 800 pharmacies libérales sur la période allant de 2010 à 2016. Parmi les régions les plus concernées par le nombre de fermetures, l’Ile-de-France arrive de loin en-tête. En effet, la région totalise environ un quart du total des disparitions suivi par les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine. Néanmoins, l’Ordre des pharmaciens souligne que « le réseau reste harmonieux sur l’ensemble du territoire ». « En dépit de ces fermetures, il n’y a pas de problèmes d’accès aux médicaments pour la population », indique-t-il.

En ce qui concerne les modes de fermetures d’officines, la restitution de licence (procédure qui résulte d’une fermeture sans repreneur ou d’opérations entre pharmaciens et dont l’issue est la remise de la licence auprès de l’Agence régionale de santé – ARS) a représenté près de 42% du total des fermetures en 2016. Le regroupement (opération qui consiste à rassembler plusieurs officines en un seul lieu, au sein d’une des officines regroupées ou dans un autre lieu) a représenté quant à lui près de 13% de fermetures. « Les regroupements permettent notamment de partager la responsabilité, réduire le risque financier en le mutualisant et réaliser des économies d’échelle alors porteuses pour le développement des structures », souligne par ailleurs l’Ordre dans son bilan démographique.

Selon les chiffres publiés par l’Ordre national des pharmaciens, la fermeture « volontaire » d’une officine représente 45 % des modes de fermetures, contre 55 % pour des motifs plus contraints (ces derniers peuvent être liés notamment au maillage territorial médical ou à des causes multifactorielles). Ce sont avant tout les établissements dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 1M€ (68%) qui s’avèrent les plus concernées par les fermetures.

Enfin, en ce qui concerne les officinaux qui ont une pharmacie à vendre, leur nombre s’accroit quelque peu sur l’année 2016. Le bilan montre en effet que, par rapport à l’année 2015, les cessions d’officines ont vu leur nombre progresser de près de 13 %. On dénombre ainsi 1055 cessions d’officines en 2016 contre 935 en 2015. Au total, ce sont 1 159 pharmaciens d’officine qui ont été concernés par ces cessions.

Source : Panorama annuel des pharmaciens 2017








MyPharma Editions

Néovacs annonce le démarrage de son plan stratégique

Publié le 13 juillet 2020
Néovacs annonce le démarrage de son plan stratégique

Néovacs a annoncé le démarrage de son plan stratégique visant à relancer ses deux programmes de recherche, d’une part, et engager une activité d’investissement dans le des BioTech ou MedTech, d’autre part.

Boehringer Ingelheim : SPIE participe à la réalisation de sa nouvelle unité de production de vaccins vétérinaires à Jonage

Publié le 13 juillet 2020
Boehringer Ingelheim : SPIE participe à la réalisation de sa nouvelle unité de production de vaccins vétérinaires à Jonage

SPIE Industrie & Tertiaire, filiale française du groupe SPIE, leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l’énergie et des communications, est actuellement mobilisée au service de la nouvelle unité de production de vaccins vétérinaires de Boehringer Ingelheim à Jonage dans le Rhône.

Vaccins : la BEI et la Commission européenne apportent un soutien financier de 75 millions d’euros à CureVac

Publié le 10 juillet 2020
Vaccins : la BEI et la Commission européenne apportent un soutien financier de 75 millions d'euros à CureVac

La Banque européenne d’investissement (BEI) et CureVac, une société biopharmaceutique clinique qui développe une nouvelle classe de médicaments transformateurs basés sur l’ARNm optimisé, ont conclu un accord de prêt de 75 millions d’euros afin de soutenir le développement en cours dans cette société de vaccins contre les maladies infectieuses, notamment son candidat vaccin CVnCoV visant à prévenir les infections par le SARS-CoV-2.

Transgene et Hypertrust Patient Data Care déploient la 1ère solution de blockchain appliquée à des essais cliniques de traitements personnalisés

Publié le 9 juillet 2020
Transgene et Hypertrust Patient Data Care déploient la 1ère solution de blockchain appliquée à des essais cliniques de traitements personnalisés

Transgene et Hypertrust Patient Data Care annoncent le lancement opérationnel de la première solution de blockchain dédiée aux essais cliniques de traitements personnalisés. Cette solution « cloud » repose sur le produit d’Hypertrust X-Chain for Clinical Trials. Elle permet de surveiller et d’orchestrer l’ensemble des processus liés à la conception et à la fabrication du vaccin thérapeutique individualisé TG4050 de Transgene.

Maladie d’Alzheimer : Biogen finalise la soumission à la FDA de la demande d’AMM de l’aducanumab

Publié le 9 juillet 2020
Maladie d’Alzheimer : Biogen finalise la soumission à la FDA de la demande d’AMM de l’aducanumab

Biogen et Eisai ont annoncé que Biogen a finalisé la soumission d’une demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (licence de produit biologique – BLA) à la Food and Drug Administration (FDA) pour l’aducanumab, un médicament candidat dans la maladie d’Alzheimer. Cette soumission fait suite aux discussions menées par Biogen avec la FDA et inclut les données cliniques des études de phase 3 EMERGE et ENGAGE, et de l’étude de phase 1b PRIME.

Valbiotis : feu vert pour l’étude internationale de Phase II/III avec TOTUM-63 pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2

Publié le 8 juillet 2020
Valbiotis : feu vert pour l'étude internationale de Phase II/III avec TOTUM-63 pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé avoir reçu l’avis favorable du CPP et l’autorisation de l’ANSM de lancer l’étude clinique internationale de Phase II/III REVERSE-IT avec TOTUM-63, pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2.

Genopole : Gilles Lasserre nommé directeur général

Publié le 8 juillet 2020
Genopole : Gilles Lasserre nommé directeur général

Mardi 7 juillet, l’assemblée générale du Groupement d’intérêt public (GIP) Genopole a nommé Gilles Lasserre, nouveau directeur général de Genopole. M. Lasserre entrera en fonction le 1er septembre succédant à Anne Jouvenceau, directrice générale adjointe qui a occupé le poste en intérim depuis le départ de Jean-Marc Grognet, en février 2020.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents