Edition du 08-04-2020

Les remboursements de produits de santé en forte croissance sur 2014

Publié le lundi 26 janvier 2015

Selon le dernier point de l’Assurance maladie, les remboursements de soins du régime général progressent en 2014 de + 3,3%, dont + 3,8% pour les soins de ville. Les remboursements de produits de santé (médicaments et produits de la LPP) enregistrent une forte accélération par rapport aux années précédentes (+4,9% en 2014) du fait de la montée en charge des remboursements des nouveaux traitements contre le VHC.

Les remboursements de soins de médecins et dentistes progressent de +2,6% en 2014 (après +2,7% en 2013 et une stabilité en 2012) : les remboursements de soins de médecine générale augmentent de +3,0% (+2,8% en 2013 et -1,2% en 2012). « La mise en place du forfait médecin traitant dans le courant de l’année 2013, les versements plus importants en 2014 qu’en 2013 au titre de la rémunération sur objectif de santé publique des médecins et la majoration de consultations des personnes âgées expliquent, en grande partie, cette évolution », analyse la Cnamts. Les remboursements des seules consultations décroissent en effet de -1,3% en 2014 ; l’évolution des remboursements des soins de médecine spécialisée s’établit à +2,7% en 2014, comme en 2013 ; les remboursements de soins dentaires progressent faiblement en 2014 (+0,8% après +0,6% en 2013).

Au sein des soins d’auxiliaires médicaux, dont les remboursements augmentent de +5,4% en 2014 (+7,8% en 2013 et +6,4% en 2012), ce sont les soins infirmiers qui connaissent l’évolution la plus dynamique (+5,7%). L’augmentation des remboursements de soins infirmiers est plus faible qu’en 2013, année où l’évolution des dépenses était encore marquée par les revalorisations tarifaires intervenues en juin 2012 (impact de 2,2 % sur l’évolution de 2013).

Les remboursements de soins de masso-kinésithérapie progressent de +5,0% en 2014 après +6,8% en 2013 et +4,4% en 2012. Comme pour les soins infirmiers, la revalorisation des actes de masso-kinésithérapie en juillet 2012 n’a plus d’effet dans l’évolution des remboursements 2014 (contre un effet de +3,5 points en 2013).

VHC : « de nouveaux médicaments efficaces et onéreux »

Les remboursements de produits de santé, composés des médicaments et des produits de la LPP, enregistrent une forte accélération par rapport aux années précédentes (+4,9% en 2014 après +1,1% en 2013 et +0% en 2012).
Les remboursements de médicaments délivrés en ville décroissent faiblement en 2014 (- 0,6% après, -0,1% en 2013 et -1,6% en 2012 année marquée par un très fort effet générique). Ce faible recul trouve pour partie son origine dans l’abandon des anciens traitements contre le VHC et dans une hausse en 2014 des versements de la rémunération sur objectif de santé publique des pharmaciens.
A l’inverse, les remboursements dits de rétrocession hospitalière augmentent de presque 70%. Cette très forte hausse est intégralement liée à l’arrivée de nouveaux médicaments efficaces et onéreux pour le traitement contre le VHC, en début d’année 2014, dans le circuit de la rétrocession hospitalière.
Les remboursements des autres produits de santé, et en particulier ceux de la liste des produits et prestations, enregistrent une progression encore soutenue de +6,0%, après +6,9% en 2013 et +5,0% en 2012.

La progression des dépenses de transports sanitaires est de +3,5% après +6,4% en 2013 et +3,8% l’année précédente. Les revalorisations des tarifs ont beaucoup moins contribué à l’augmentation des remboursements en 2014 qu’en 2013 : l’effet prix est estimé à 1 point en 2014 alors qu’il était de plus 4 points en 2013.

L’évolution des dépenses d’indemnités journalières reste dynamique (+4,0% en 2014 contre -0,7% en 2013, -1,2% en 2012 et +2,9% en 2011). Elle est notamment portée par l’augmentation du nombre de journées indemnisées.

L’évolution des versements aux établissements de santé est de +2,8% en 2014. Pour les soins hospitaliers de court séjour (médecine chirurgie et obstétrique), la progression est de +2,5% pour les établissements publics et +1,6% pour les cliniques privées. Les dépenses liées aux hospitalisations en psychiatrie et en soins de suite et réadaptation s’accroissent de +3,6% et +4,1% respectivement. Les versements aux établissements médico-sociaux progressent de +3,0 % dont +2,8 % pour les établissements et services pour personnes handicapées et +3,4 % pour les établissements et services pour personnes âgées.

Au total, les dépenses du régime général progressent en 2014 de +3,3% en données corrigées des jours ouvrés et des variations saisonnières.

Source: Assurance maladie








MyPharma Editions

Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Publié le 7 avril 2020
Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour le traitement des maladies liées à l’âge, notamment les maladies neuromusculaires, a annoncé se joindre à l’effort mondial de lutte contre le virus SARS-CoV-2. La société lance un nouveau programme de développement clinique : COVA, avec Sarconeos (BIO101) comme traitement potentiel de l’insuffisance respiratoire associée au Covid-19.

Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Publié le 7 avril 2020
Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé avoir finalisé le projet de restructuration lié à Praluent® (alirocumab) avec son partenaire américain Regeneron. À compter du 1er avril 2020, Sanofi aura l’entière responsabilité de Praluent en dehors des États-Unis et Regeneron l’entière responsabilité de Praluent aux États-Unis.

LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Publié le 7 avril 2020
LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Le LFB a annoncé que les autorités réglementaires américaines, la Food and Drug Administration, ont approuvé la demande de mise sur le marché (Biologics Licence Application 2061) de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinant indiqué pour le traitement et le contrôle des épisodes hémorragiques chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus, ayant une hémophilie A ou B avec inhibiteurs (anticorps neutralisants).

COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Publié le 6 avril 2020
COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Le groupe Celltrion vient d’annoncer le passage réussi à la deuxième phase de développement d’un traitement antiviral pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19), après l’achèvement le mois dernier de la première phase de validation de 300 types différents d’anticorps qui se lient à l’antigène. La bibliothèque d’anticorps a été créée à partir du sang de patients coréens guéris.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en association avec une CHP

Publié le 6 avril 2020

Takeda a annoncé que le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait émis un avis favorable à la prolongation de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS ® (brentuximab vedotin) et a recommandé son approbation en association avec une CHP (cyclophosphamide, doxorubicine, prednisone) pour traiter les patients adultes atteints d’un lymphome anaplasique systémique à grandes cellules (LAGC) non traité auparavant.

OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

Publié le 2 avril 2020
OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

OSE Immunotherapeutics a annoncé que l’analyse des données de l’étape 1 prévue au protocole de l’essai clinique de Phase 3 de Tedopi®, Atalante 1, a montré que le critère principal de cette étape avait été atteint. Cette étude est menée chez des patients HLA-A2 positifs atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC), après échec d’un traitement par checkpoint inhibiteur immunitaire (PD-1/PD-L1).

Theranexus : succès de son étude de phase 2 pour THN102 dans la maladie de Parkinson

Publié le 1 avril 2020
Theranexus : succès de son étude de phase 2 pour THN102 dans la maladie de Parkinson

Theranexus, société biopharmaceutique innovante dans le traitement des maladies neurologiques et pionnière dans le développement de candidats-médicaments agissant sur l’interaction entre neurones et cellules gliales, a annoncé le succès de l’étude de phase 2 de son candidat-médicament THN102 dans la maladie de Parkinson.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents