Edition du 20-04-2021

Liberté d’installation, paiement au forfait : le PS ausculte les médecins libéraux

Publié le mercredi 10 novembre 2010

Le projet santé du Parti socialiste prend corps. Avant-première avec la discussion au conseil national du « Projet pour l’égalité réelle » dont un chapitre est consacré à la santé. Un forum consacré aux questions de santé devrait d’ailleurs avoir lieu début 2011. S’agissant de la médecine de ville, -une relative nouveauté pour le Parti socialiste- les socialistes prônent un changement radical des règles du jeu: le paiement à l’acte et la liberté d’installation.

 Sur ces deux points sensibles, le texte présenté par Benoit Hamon, porte-parole, pousse le bouchon le plus loin possible : on y lit en effet que le paiement à l’acte à vocation à devenir « résiduel », remplacé par des forfaits, et pour le reste, on se propose d’étendre aux médecins le « deal » infirmier : « un départ pour une arrivée en zone excédentaire ». Mais la philosophie du projet santé du PS devrait quand même tourner autour d’un aménagement sérieux des règles de l’exercice libéral : « Il y a place pour une refonte, mais qui n’est pas une remise en cause de la médecine libérale. Nous faisons l’hypothèse que les jeunes n’ont pas nécessairement les mêmes attentes et envies que ceux qui sont à cinq ans de la retraite », temporise Marisole Touraine, « Madame santé » du PS, qui rappelle que « cela fait des années que nous considérons qu’il faut évoluer vers les forfaits ». Concernant la liberté d’installation, Marisole Touraine, assure que le PS ne touchera pas au principe, mais elle juge indispensable de procéder à certains aménagements : « Il est normal que les Français puissent accéder à des professionnels de santé dans des délais raisonnables et que les pouvoirs publics fixent des références en la matière…»

Source : www.legeneraliste.fr

 • Il est intéressant de constater que le PS s’intéresse à la médecine de ville : c’est une première. Jusqu’alors, il ne s’était guère penché sur les aléas de la profession, estimant, avec raison, que les médecins de ville n’étaient pas la clientèle la plus encline à voter à gauche. Mais la donne a changé : le PS pense que les jeunes médecins sont moins conservateurs que leurs aînés et que la paupérisation de la profession peut jouer en sa faveur. Par ailleurs, ce n’est un secret pour personne : entre la droite et les praticiens de ville, ce n’est plus l’idylle. Nicolas Sarkozy le sait, qui a convié lundi à l’Elysée  huit médecins libéraux, généralistes et spécialistes venus de différentes régions de France, en présence de Roselyne Bachelot, ministre de la Santé et d’Elisabeth Hubert, ancienne ministre de la Santé, chargée d’une mission de concertation et de réflexion sur la « médecine de proximité ». De toute évidence, la majorité présidentielle tient à conserver la clientèle des praticiens libéraux : le C à 23 euros, qui a fait grincer tant de dents, est un beau cadeau électoral. Suffisant ? Voire. Pour l’heure, le Parti socialiste avance ses pions. Sera-t-il entendu sur la question des forfaits ? Par les patients, c’est probable. Par les médecins, c’est beaucoup moins sûr.

Hervé Karleskind








MyPharma Editions

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

Publié le 20 avril 2021
Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

La société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d’une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 19 avril 2021
Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d'une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé la fin du recrutement de la première cohorte, et le passage à la prochaine et potentiellement dernière dose dans une étude clinique de Phase 1, rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare eryaspase dans le traitement de première ligne du cancer du pancréas.

Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 19 avril 2021
Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Celyad Oncology, une société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (Chimeric Antigen Receptor) pour le traitement du cancer, a annoncé la nomination du Dr Charles Morris au poste de Chief Medical Officer. Le Dr Morris conduira et assurera la direction stratégique de toutes les activités médicales, réglementaires ainsi que pour le développement clinique.

Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Publié le 19 avril 2021
Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Sanofi a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé Sarclisa® (isatuximab) en association avec le carfilzomib et la dexaméthasone (association Kd), pour le traitement des adultes atteints d’un myélome multiple en rechute ayant reçu un à trois traitements antérieurs. Il s’agit de la deuxième approbation de la CE concernant Sarclisa en association avec un traitement standard en moins de 12 mois.

Excelya : Peter Windisch nommé au poste de directeur de la technologie

Publié le 16 avril 2021
Excelya : Peter Windisch nommé au poste de directeur de la technologie

Excelya, l’organisme de recherche contractuelle (ORC) européen, a annoncé la nomination de Peter Windisch au poste de directeur de la technologie (CTO). En tant que CTO, Peter Windisch s’appuiera sur les données et les capacités technologiques de la société afin d’optimiser l’offre client. Il sera membre du Comité exécutif et exercera son activité depuis l’Allemagne.

Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Publié le 15 avril 2021
Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Biogen a annoncé la nomination de Martin Dubuc, jusqu’alors Président-Directeur Général de sa filiale française, en tant que dirigeant de Biogen Digital Health, organisation nouvellement créée au sein du groupe. En conséquence de cette nomination, Biogen France fait évoluer sa gouvernance en scindant les fonctions de Président et de Directeur général. Martin Dubuc conserve les fonctions de Président, tandis qu’Hélène Thomas est nommée Directrice générale de Biogen France.

Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l’étude du NOX-A12

Publié le 15 avril 2021
Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l'étude du NOX-A12

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la finalisation du recrutement des patients dans l’essai clinique de phase 1/2 évaluant la combinaison de son candidat-médicament phare, NOX-A12 et d’une radiothérapie dans le cancer du cerveau.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents