Edition du 27-11-2021

Accueil » Cancer » Et aussi » Hôpital

L’INCa publie une étude sur l’annonce du diagnostic de cancer

Publié le samedi 5 mai 2012

Cette étude d’impact a été lancée en 2011 par l’INCa, en lien avec la Direction générale de l’offre de soins et la Ligue nationale contre le cancer, auprès de 908 personnes malades prises en charge dans 53 établissements de santé.

Dans le cadre du Plan cancer 2003-2007, en réponse à la demande des malades et afin d’améliorer les conditions d’annonce de leur pathologie, un dispositif d’annonce a été mis en place. L’organisation de l’accès au dispositif d’annonce est aujourd’hui devenue un élément constitutif de l’autorisation donnée aux établissements de santé pour traiter les malades atteints de cancer. L’action 19.1 du Plan cancer 2009-2013 prévoit la montée en charge du dispositif d’annonce en vue de sa généralisation. C’est dans ce cadre que l’Institut national du cancer a lancé en 2011, en lien avec la Direction générale de l’offre de soins et la Ligue nationale contre le cancer, une étude d’impact en termes de ressenti pour les personnes malades ayant bénéficié de ce dispositif dans des établissements de santé sélectionnés.

Le recueil a été effectué auprès de 53 établissements de santé sélectionnés par tirage au sort et ayant accepté de participer à l’étude. 908 personnes malades (dont 60% étaient des femmes et 60% avaient moins de 65 ans) ont été interrogées par téléphone entre 4 et 7 semaines après leur consultation d’annonce du diagnostic. Le questionnaire portait sur le dispositif d’accompagnement mis en place autour de l’annonce dans ses différentes composantes et sur le ressenti des malades par rapport à leurs attentes.

Les personnes malades interrogées ont exprimé dans l’ensemble une satisfaction importante face au climat de confiance instauré par les soignants autour de l’annonce, ainsi qu’un ressenti favorable de l’aide et du soutien apportés par ces soignants. Elles ont également exprimé leur satisfaction par rapport à l’information apportée sur la maladie et les traitements proposés, tant par le médecin que lors du temps d’accompagnement soignant. L’enquête a montré, par ailleurs, une forte contribution des aspects organisationnels du dispositif d’annonce au ressenti favorable des personnes malades, et ce, qu’il s’agisse de l’accès au temps d’accompagnement soignant, de la remise du programme personnalisé de soins ou de la réalisation d’une évaluation sociale.

Toutefois, il est constaté une mise en œuvre souvent incomplète du dispositif dans les établissements ayant participé à l’étude. Constat que l’on retrouve dans le cadre du suivi national de la montée en charge du dispositif. L’interprétation de ce dispositif, mis en place depuis plus de 6 ans, et son déploiement semblent très variables d’un établissement à l’autre. Des différences de pratique dans la mise en œuvre du dispositif ont également été mises en évidence selon la catégorie d’établissement. Enfin, des questions persistent sur la réalité de l’articulation hôpital-ville et notamment sur l’information transmise au médecin traitant et le recours proposé pour assurer le suivi au domicile de ses malades.

L’étude réalisée par l’INCa rejoint d’autres travaux et notamment ceux de la Ligue contre le cancer sur plusieurs idées-forces, notamment l’importance pour les personnes malades de pouvoir bénéficier lors de l’annonce d’une écoute et d’un soutien suffisants, d’une information adaptée ainsi que d’un accompagnement personnalisé par l’ensemble de l’équipe soignante. Ces résultats confirment l’intérêt de la structuration du dispositif d’annonce du diagnostic de cancer et l’impact positif de ce dispositif pour les personnes malades. Ils incitent à la poursuite de travaux d’évaluation de la réponse apportée par les dispositifs d’accompagnement. Ils montrent l’importance de la parole donnée aux personnes malades pour adapter au mieux les dispositifs d’accompagnement et de prise en charge.

Télécharger l’Étude sur l’annonce du diagnostic de cancer et le ressenti des malades en 2011 (4.21 MB)

Source : INCa








MyPharma Editions

Pharnext : le Dr Burkhard Blank nommé Directeur Médical et Responsable de la Recherche et du Développement

Publié le 26 novembre 2021
Pharnext : le Dr Burkhard Blank nommé Directeur Médical et Responsable de la Recherche et du Développement

Pharnext, société biopharmaceutique à un stade clinique avancé, pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovantes basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle exploitant sa plateforme de PLEOTHERAPY(TM), a annoncé la nomination du Dr Burkhard Blank au poste de Directeur Médical et Responsable de la Recherche et du Développement (« R&D ») à compter du 1er janvier 2022.

Provepharm Life Solutions obtient l’autorisation FDA de produire ses principes actifs pour les États-Unis

Publié le 26 novembre 2021
Provepharm Life Solutions obtient l’autorisation FDA de produire ses principes actifs pour les États-Unis

Provepharm Life Solutions, laboratoire pharmaceutique indépendant français qui réhabilite des molécules connues, a annoncé avoir obtenu l’autorisation de la FDA (Food and Drug Administration) de produire ses propres ingrédients pharmaceutiques actifs (APIs), nécessaires à la fabrication de ses médicaments, à destination du territoire américain.

Sanofi et l’Université de Montpellier partenaires pour préparer les étudiants à la vie active

Publié le 25 novembre 2021
Sanofi et l’Université de Montpellier partenaires pour préparer les étudiants à la vie active

Sanofi et l’Université de Montpellier partenaires pour préparer les étudiants à la vie active Sanofi et l’Université de Montpellier signent une convention de partenariat dans le but de contribuer à la préparation des futurs diplômés, de mieux faire connaître les métiers émergents des industries du médicament et autres produits de santé auprès des étudiants. Ce partenariat a pour objectif de développer des actions de coopération participant à la formation des étudiants et à leur préparation à l’entrée dans la vie active.

Galapagos : Jyseleca® (Filgotinib) approuvé en Europe pour le traitement de la rectocolite hémorragique

Publié le 25 novembre 2021
Galapagos : Jyseleca® (Filgotinib) approuvé en Europe pour le traitement de la rectocolite hémorragique

Galapagos vient d’annoncer que la Commission Européenne a accordé une Autorisation de Mise sur le Marché pour JYSELECA® (filgotinib 200mg comprimés) pour le traitement des patients adultes atteints de RectoColite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active.

PathoQuest : certification BPF pour ses tests de contrôle qualité par séquençage haut-débit (NGS) des biomédicaments

Publié le 24 novembre 2021
PathoQuest : certification BPF pour ses tests de contrôle qualité par séquençage haut-débit (NGS) des biomédicaments

PathoQuest, société pionnière dans le contrôle qualité des biomédicaments par séquençage de nouvelle génération (NGS), a annoncé aujourd’hui avoir obtenu le certificat de bonnes pratiques de fabrication (BPF) pour les activités de tests de contrôle qualité de son site parisien, suite à une inspection récente de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM).

COVID-19 : Valneva signe un accord d’achat avec la Commission européenne pour son vaccin inactivé

Publié le 24 novembre 2021
COVID-19 : Valneva signe un accord d’achat avec la Commission européenne pour son vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé avoir signé un accord d’achat anticipé avec la Commission européenne (EC) pour la fourniture d’un maximum de 60 millions de doses de VLA2001, son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, pendant une période de deux ans. Cet accord fait suite à l’annonce du 10 novembre dernier concernant l’approbation de l’accord par l’EC1.

Onxeo poursuit le renforcement de son conseil d’administration

Publié le 24 novembre 2021
Onxeo poursuit le renforcement de son conseil d'administration

Onxeo poursuit le renforcement de son conseil d’administrationOnxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé la nomination de Bryan Giraudo en qualité de membre indépendant du conseil d’administration, en remplacement de Thomas Hofstaetter qui quitte le conseil après trois mandats.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents