Edition du 25-09-2020

Accueil » Cancer » Et aussi » Hôpital

L’INCa publie une étude sur l’annonce du diagnostic de cancer

Publié le samedi 5 mai 2012

Cette étude d’impact a été lancée en 2011 par l’INCa, en lien avec la Direction générale de l’offre de soins et la Ligue nationale contre le cancer, auprès de 908 personnes malades prises en charge dans 53 établissements de santé.

Dans le cadre du Plan cancer 2003-2007, en réponse à la demande des malades et afin d’améliorer les conditions d’annonce de leur pathologie, un dispositif d’annonce a été mis en place. L’organisation de l’accès au dispositif d’annonce est aujourd’hui devenue un élément constitutif de l’autorisation donnée aux établissements de santé pour traiter les malades atteints de cancer. L’action 19.1 du Plan cancer 2009-2013 prévoit la montée en charge du dispositif d’annonce en vue de sa généralisation. C’est dans ce cadre que l’Institut national du cancer a lancé en 2011, en lien avec la Direction générale de l’offre de soins et la Ligue nationale contre le cancer, une étude d’impact en termes de ressenti pour les personnes malades ayant bénéficié de ce dispositif dans des établissements de santé sélectionnés.

Le recueil a été effectué auprès de 53 établissements de santé sélectionnés par tirage au sort et ayant accepté de participer à l’étude. 908 personnes malades (dont 60% étaient des femmes et 60% avaient moins de 65 ans) ont été interrogées par téléphone entre 4 et 7 semaines après leur consultation d’annonce du diagnostic. Le questionnaire portait sur le dispositif d’accompagnement mis en place autour de l’annonce dans ses différentes composantes et sur le ressenti des malades par rapport à leurs attentes.

Les personnes malades interrogées ont exprimé dans l’ensemble une satisfaction importante face au climat de confiance instauré par les soignants autour de l’annonce, ainsi qu’un ressenti favorable de l’aide et du soutien apportés par ces soignants. Elles ont également exprimé leur satisfaction par rapport à l’information apportée sur la maladie et les traitements proposés, tant par le médecin que lors du temps d’accompagnement soignant. L’enquête a montré, par ailleurs, une forte contribution des aspects organisationnels du dispositif d’annonce au ressenti favorable des personnes malades, et ce, qu’il s’agisse de l’accès au temps d’accompagnement soignant, de la remise du programme personnalisé de soins ou de la réalisation d’une évaluation sociale.

Toutefois, il est constaté une mise en œuvre souvent incomplète du dispositif dans les établissements ayant participé à l’étude. Constat que l’on retrouve dans le cadre du suivi national de la montée en charge du dispositif. L’interprétation de ce dispositif, mis en place depuis plus de 6 ans, et son déploiement semblent très variables d’un établissement à l’autre. Des différences de pratique dans la mise en œuvre du dispositif ont également été mises en évidence selon la catégorie d’établissement. Enfin, des questions persistent sur la réalité de l’articulation hôpital-ville et notamment sur l’information transmise au médecin traitant et le recours proposé pour assurer le suivi au domicile de ses malades.

L’étude réalisée par l’INCa rejoint d’autres travaux et notamment ceux de la Ligue contre le cancer sur plusieurs idées-forces, notamment l’importance pour les personnes malades de pouvoir bénéficier lors de l’annonce d’une écoute et d’un soutien suffisants, d’une information adaptée ainsi que d’un accompagnement personnalisé par l’ensemble de l’équipe soignante. Ces résultats confirment l’intérêt de la structuration du dispositif d’annonce du diagnostic de cancer et l’impact positif de ce dispositif pour les personnes malades. Ils incitent à la poursuite de travaux d’évaluation de la réponse apportée par les dispositifs d’accompagnement. Ils montrent l’importance de la parole donnée aux personnes malades pour adapter au mieux les dispositifs d’accompagnement et de prise en charge.

Télécharger l’Étude sur l’annonce du diagnostic de cancer et le ressenti des malades en 2011 (4.21 MB)

Source : INCa








MyPharma Editions

Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Publié le 25 septembre 2020
Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Gustave Roussy est le 5e meilleur hôpital spécialisé en cancérologie au monde et 1er hors Etats-Unis d’après le magazine Newsweek. Ce classement souligne la reconnaissance internationale de l’excellence des soins et de la puissance de la recherche déployées par l’Institut. C’est aussi l’assurance pour les patients de savoir qu’ils peuvent bénéficier, en France, des meilleurs soins et d’une recherche clinique des plus performantes.

Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Publié le 25 septembre 2020
Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé avoir réalisé la première visite du premier patient pour ELATIVE, l’essai clinique pivot international de Phase 3 évaluant elafibranor dans la Cholangite Biliaire Primitive (PBC).

Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Publié le 25 septembre 2020
Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Ipsen vient d’annoncer la nomination de Philippe Lopes-Fernandes en qualité de Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer, à compter du 1er octobre 2020. Basé à Cambridge (Massachusetts, États-Unis), il sera responsable de toute l’activité business développement et gestion des partenariats. Il reportera directement à David Loew, Directeur général d’Ipsen, et sera membre de l’Executive Leadership Team.

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d’euros dans le Puy-de-Dôme

Publié le 24 septembre 2020
Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d'euros dans le Puy-de-Dôme

La société suisse Carbogen Amcis, spécialisée dans le développement des procédés chimiques à destination de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la production de principes actifs (PA) et de médicaments, a annoncé début septembre de nouveaux plans d’expansion en Suisse et en France.

Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Publié le 24 septembre 2020
Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Fondée en 2017, cette jeune société française spécialisée dans le domaine des compléments alimentaires vient de réaliser une levée de fonds de près de 4 millions d’euros auprès de la société d’investissement Creadev. En proposant aux consommateurs des produits de qualité supérieure, Nutri&Co affiche son ambition de devenir une des marques leaders du secteur européen des nutraceutiques. Un marché évalué à près de 16 milliards d’euros.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents