Edition du 11-05-2021

L’UE accorde 6 millions d’euros au développement clinique du NI-0501 dans la lymphohistiocytose hémophagocytaire

Publié le mardi 16 octobre 2012

La société suisse NovImmune a annoncé que la Commission européenne avait attribué des subsides de 6 millions d’euros dans le cadre du FP7 (7ème Programme-Cadre pour la Recherche et le Développement) à « FIGHT HLH » (combattre la LHH), un consortium d’institutions ayant pour but d’effectuer des essais cliniques avec le NI-0501, un anticorps anti-interféron gamma, médicament candidat de NovImmune.

Sous l’impulsion de NovImmune, le Consortium FIGHT HLH réunit des institutions de premier plan œuvrant dans la lutte contre les conséquences de la LHH, une maladie orpheline, sur les patients et leurs familles. En font notamment partie le Centre hospitalier universitaire pour les enfants Meyer de Florence, l’Hôpital pédiatrique Bambino Gesù de Rome et Lonza Biologics Plc.

« Nous sommes ravis de l’opportunité de collaborer avec NovImmune pour continuer de faire avancer le NI-0501 en phase de développement clinique, car il existe des éléments très concluants qui indiquent que l’interféron-gamma (IFNγ) est un facteur déterminant de la maladie, ainsi que les résultats spectaculaires obtenus dans les modèles précliniques l’ont démontré. » , a déclaré pour sa part l’investigateur principal du premier essai clinique du programme FIGHT HL, le professeur Maurizio Aricò.

« Nous sommes ravis que NovImmune ait été sélectionnée par la Commission européenne pour recevoir une subvention aussi prestigieuse, car le NI-0501 a le potentiel de devenir le premier traitement approuvé et ciblé pour lutter contre la LHH », a noté Jack Barbut, CEO de NovImmune.

La lymphohistiocytose hémophagocytaire (LHH) est un grave dérèglement du système immunitaire, dont les fondements génétiques sont en cours d’éclaircissement. La LHH est causée par une altération grave de la fonction cytotoxique des cellules T qui déclenche une activation aberrante du système immunitaire. Cette activation est générée dans une large mesure par un accroissement considérable des niveaux d’IFNγ – la cible du NI-0501. Dans sa forme primaire, la maladie survient généralement chez des patients pédiatriques ; elle est mortelle si elle n’est pas traitée et présente un taux de mortalité de 40 % avec les meilleurs traitements actuellement disponibles. Dans sa forme secondaire, la maladie survient généralement dans une phase ultérieure de la vie, et est également associée à un taux de mortalité important. La LHH est une maladie orpheline pour laquelle aucun médicament n’a été approuvé.

Source : NovImmune








MyPharma Editions

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Publié le 11 mai 2021
Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Xenothera a annoncé la signature d’un contrat de réservation de 30.000 doses unitaires de XAV-19 avec le Ministère de la Santé et des Solidarités français. Le XAV-19 est l’anticorps polyclonal anti-SARS-CoV-2 développé en France par la biotech nantaise, sur la base de sa technologie d’anticorps glyco-humanisés. Ce traitement est destiné aux patients atteints de COVID modérée, pour éviter l’aggravation de la maladie et un transfert en réanimation.

MATWIN distingue quatre projets novateurs dans la lutte contre les cancers

Publié le 11 mai 2021
MATWIN distingue quatre projets novateurs dans la lutte contre les cancers

MATWIN, accélérateur national français spécialisé en oncologie et filiale d’Unicancer, a annoncé les quatre lauréats distingués par ses deux jurys réunis en session numérique du 3 au 5 mai derniers en marge de la 6e édition de sa Convention Partnering MEET2WIN dédiée à l’oncologie.

COVID-19 : la Commission propose une stratégie de l’UE en matière de traitements

Publié le 10 mai 2021
COVID-19 : la Commission propose une stratégie de l'UE en matière de traitements

La Commission européenne vient de proposer, en complément de la stratégie de l’UE pour les vaccins, une stratégie en matière de traitements contre la COVID-19. Objectif : encourager la mise au point et la disponibilité de traitements plus que nécessaires pour lutter contre cette maladie, y compris dans le traitement de la «COVID longue». La stratégie proposée couvre l’ensemble du cycle de vie des médicaments: de la recherche, du développement et de la fabrication à la passation de marchés et au déploiement.

Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d’UPSA

Publié le 6 mai 2021
Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d'UPSA

Le groupe Taisho Pharmaceutical vient d’annoncer la nomination d’Isabelle Van Rycke en tant que présidente et CEO du laboratoire UPSA à compter du 10 mai 2021.

GSK : Benlysta approuvé dans l’UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

Publié le 6 mai 2021
GSK : Benlysta approuvé dans l'UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

GlaxoSmithKline (GSK) vient d’annoncer que la Commission européenne a approuvé l’utilisation de BENLYSTA (bélimumab) par voie intraveineuse et sous-cutanée, pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrite lupique (GNL) active, en association avec des immunosuppresseurs.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents