Edition du 14-05-2021

Accueil » Cancer » Recherche

Une nouvelle piste pour freiner la croissance des tumeurs

Publié le mardi 16 octobre 2012

En identifiant des protéines dont l’activité semble indispensable à la prolifération de certaines cellules tumorales, des chercheurs de l’Inserm et du CNRS ont découvert une nouvelle stratégie qui pourrait permettre de freiner le développement de nombreux cancers.

Lorsqu’il s’agit de lutter contre les cancers, les chercheurs ont deux objectifs majeurs : parvenir à empêcher la prolifération des cellules cancéreuses et les détruire. Des travaux réalisés en collaboration par deux équipes françaises ouvrent aujourd’hui la voie vers de développement d’un traitement visant à atteindre le premier de ces objectifs : les équipes de Monsef Benkirane (1) et de Yves Levy (2) ont en effet découvert des protéines dont l’activité semble indispensable à la prolifération de certaines cellules tumorales. En bloquant l’activité de ces protéines dans un modèle expérimental préclinique, les chercheurs sont d’ores et déjà parvenus à empêcher la multiplication de cellules leucémiques humaines.

Cette découverte constitue un grand pas en avant, non seulement d’un point de vue thérapeutique en raison du nouvel espoir offert, mais aussi d’un point de vue scientifique car elle résulte de la compréhension de mécanismes moléculaires jouant un rôle clé dans le développement de nombreux cancers.

Monsef Benkirane, Yves Levy et leurs équipes se sont en effet intéressés à NOTCH1, une protéine dont l’altération est connue pour jouer un rôle clé dans le développement de nombreux cancers : une mutation affectant le gène codant pour NOTCH1 est à l’origine de nombreux cancers, notamment des leucémies aigues lymphoblastiques T (LAL-T), des leucémies lymphoïdes chroniques ou encore des cancers du sein.

Les chercheurs se sont attachés à identifier les protéines avec lesquelles la version mutée de NOTCH1 interagit dans les cellules cancéreuses. Plusieurs enzymes et facteurs nucléaires ont pu être mis en évidence. Parmi eux, certains s’avèrent être indispensables à la multiplication des cellules cancéreuses porteuses d’une mutation du gène codant pour NOTCH1.

Note

(1) Laboratoire de virologie moléculaire, Institut de Génétique Humaine, Montpellier (CNRS UPR1142)
(2) Équipe « développement lymphoïde », Institut Mondor de recherche biomédicale, Créteil (INSERM U955)

Source : Inserm

Yatim et coll. NOTCH1 Nuclear Interactome Reveals Key Regulators of Its Transcriptional Activity and Oncogenic Function. Molecular Cell, edition en ligne du 27 septembre 2012








MyPharma Editions

Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Publié le 12 mai 2021
Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Cellectis, une société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART) et Sanofi, ont annoncé la signature d’un partenariat et d’un contrat d’approvisionnement concernant l’alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, qui sera utilisé dans le cadre du régime de lymphodéplétion dans certains essais cliniques propriétaires de Cellectis évaluant les cellules UCART.

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Publié le 12 mai 2021
Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen a annoncé aujourd’hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis dans l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L’étude COSMIC-311 évalue Cabometyx® (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR)2.

Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Publié le 12 mai 2021
Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Genfit , société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer un recentrage de ses activités de R&D sur l’Acute on Chronic Liver Failure (ACLF) et les maladies cholestatiques.

Nanobiotix s’associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Publié le 12 mai 2021
Nanobiotix s'associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Nanobiotix, société française de biotechnologie, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé un partenariat avec LianBio, société de biotechnologie dédiée à la mise à disposition de médicaments innovants pour les patients de Chine et sur les principaux marchés asiatiques, afin de développer et de commercialiser le principal produit-candidat de Nanobiotix, NBTXR3, potentiel premier produit de la catégorie des radio-enhancers, en Chine élargie (Chine continentale, Hong Kong, Taïwan et Macao), en Corée du Sud, à Singapour et en Thaïlande.

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Publié le 11 mai 2021
Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Xenothera a annoncé la signature d’un contrat de réservation de 30.000 doses unitaires de XAV-19 avec le Ministère de la Santé et des Solidarités français. Le XAV-19 est l’anticorps polyclonal anti-SARS-CoV-2 développé en France par la biotech nantaise, sur la base de sa technologie d’anticorps glyco-humanisés. Ce traitement est destiné aux patients atteints de COVID modérée, pour éviter l’aggravation de la maladie et un transfert en réanimation.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents