Edition du 24-09-2019

Lysogene : la FDA valide son Application IND pour une étude de Phase 2-3 sur la MPS IIIA

Publié le jeudi 6 septembre 2018

Lysogene : la FDA valide son Application IND pour une étude de Phase 2-3 sur la MPS IIIALysogene, société biopharmaceutique pionnière dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) a accordé l’autorisation de procéder à une Investigational New Drug (IND) aux États-Unis dans le cadre de son étude clinique internationale de Phase 2-3 (AAVance) sur le LYS-SAF302 pour le traitement de la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA).

« L’autorisation IND de l’étude de phase 2-3 de LYS-SAF302 dans la MPS IIIA représente une étape majeure pour l’étude clinique prévue dans quatre principaux sites américains et quatre sites européens », a déclaré Karen Aiach, Fondatrice et Directrice Générale. « Le Comité Pédiatrique (PDCO) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a approuvé la conception, la mise en œuvre ainsi que le protocole de l’étude sur les mêmes bases, permettant ainsi une approche multinationale robuste, rigoureuse et cohérente ».

« A la suite de nos échanges réguliers avec la FDA, nous sommes heureux d’annoncer être pleinement en phase avec elle sur les aspects non cliniques, cliniques, réglementaires et de fabrication de notre étude de Phase 2-3 dans la MPS IIIA », a ajouté Sophie Olivier, MD, Médecin-Chef (Chief Medical Officer). « En outre, au cours des derniers mois, nous avons pu obtenir des résultats concluants concernant la fabrication du produit, ce qui nous permet de disposer du produit LYS-SAF302 pour répondre aux exigences de l’étude clinique de Phase 2-3 ».

Le Plan d’Investigation Pédiatrique (PIP) de LYS-SAF302 avait déjà été approuvé par le PDCO plus tôt cette année. En outre, LYS-SAF302 a reçu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation) de la FDA et de l’EMA ainsi que la désignation de maladie pédiatrique rare (Rare Pediatric Disease Designation) de la FDA. Les principaux centres internationaux de thérapie génique et de MPS prévoient de participer à l’étude clinique (clinicaltrials.gov NCT03612869).

Comme annoncé précédemment, la société est actuellement à la recherche d’opportunités de financement, afin d’augmenter sa trésorerie et de lancer l’étude clinique MPS IIIA, qui pourront se traduire notamment par la conclusion d’un partenariat, d’une transaction stratégique ou par la vente potentielle d’un ou plusieurs produits.

L’approche de Lysogene

La MPS IIIA est une maladie neurologique mortelle aux symptômes débilitants pour laquelle il n’existe actuellement aucun traitement approuvé. Les manifestations concernent principalement le SNC, avec notamment un déficit intellectuel, la perte progressive des compétences acquises ainsi que des troubles sévères du sommeil et du comportement.

LYS-SAF302 est un vecteur rAAV de sérotype rh.10, incluant le gène humain codant de la SGSH. Cette thérapie génique in vivo est administrée en une seule procédure, consistant à insérer chez les malades une copie normale du gène codant la SGSH, afin que l’organisme puisse produire l’enzyme déficiente et ainsi ralentir ou arrêter la progression de la maladie. La thérapie génique de Lysogene est délivrée directement dans le SNC au cours d’une procédure neurochirurgicale. Lysogene estime que l’apport du gène SGSH manquant permettra aux patients souffrant de la MPS IIIA de produire de manière permanente l’enzyme fonctionnelle dans leur cerveau, et ainsi de corriger les anormalités phénotypiques des cellules du SNC.

LYS-SAF302 est un programme de thérapie génique de deuxième génération entièrement optimisé par Lysogene pour la MPS IIIA. Les données s’appuient sur l’étude clinique de Phase 1-2 de cinq ans complétée par LYS-SAF301. De plus, la sélection d’une dose optimale et d’une canule spécifique pour administrer LYS-SAF302 directement dans le SNC, là où il est le plus nécessaire, renforce la conviction de Lysogene que le LYS-SAF302 pourrait potentiellement présenter une efficacité sensiblement améliorée. Lysogene détient une licence mondiale exclusive de REGENXBIO pour l’utilisation d’AAVrh.10 dans la MPS IIIA.

Source : Lysogene








MyPharma Editions

Deinove intègre la technologie CRISPR-cas9 pour accélérer la découverte et l’optimisation d’antibiotiques innovants

Publié le 24 septembre 2019
Deinove intègre la technologie CRISPR-cas9 pour accélérer la découverte et l’optimisation d’antibiotiques innovants

Deinove, société de biotechnologie française qui s’appuie sur une démarche d’innovation radicale pour développer des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique et la nutrition, a annoncé avoir étoffé sa plateforme technologique avec un outil génétique de pointe, le système CRISPR-cas9, pour renforcer ses capacités d’optimisation de microorganismes variés.

Biogen : avis favorable du CHMP pour l’utilisation des traitements à base d’interféron bêta, dont PLEGRIDY® et AVONEX® pendant la grossesse et l’allaitement

Publié le 23 septembre 2019
Biogen : avis favorable du CHMP pour l'utilisation des traitements à base d’interféron bêta, dont PLEGRIDY® et AVONEX® pendant la grossesse et l’allaitement

Biogen a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) recommande une modification des autorisations de mise sur le marché des traitements à base d’interféron bêta disponibles, dont PLEGRIDY® (peg-interféron bêta-1a) et AVONEX® (interféron bêta-1a), afin de supprimer les contre-indications concernant la grossesse et, en cas de besoin clinique, d’autoriser leur utilisation pendant la grossesse et l’allaitement chez les femmes ayant une sclérose en plaques (SEP) récurrente-rémittente.

Celltrion Healthcare : avis favorable du CHMP pour sa formulation sous-cutanée du CT-P13 (infliximab biosimilaire)

Publié le 23 septembre 2019
Celltrion Healthcare : avis favorable du CHMP pour sa formulation sous-cutanée du CT-P13 (infliximab biosimilaire)

Celltrion Healthcare a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a adopté un avis favorable pour le CT-P13 SC en vue d’une autorisation de mise sur le marché dans l’Union européenne (UE) pour les personnes atteintes d’arthrite rhumatoïde (AR). Le CT-P13 SC est la version sous-cutanée du Remsima® (infliximab biosimilaire, CT-P13).

Merck : avis favorable du CHMP pour l’utilisation de Rebif® pendant la grossesse et l’allaitement si nécessaire sur le plan clinique

Publié le 23 septembre 2019
Merck : avis favorable du CHMP pour l’utilisation de Rebif® pendant la grossesse et l'allaitement si nécessaire sur le plan clinique

Merck, le groupe de sciences et technologies, a annoncé que le Comité européen pour l’évaluation des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA), a émis un avis favorable pour la mise à jour du résumé des caractéristiques du produit (RCP) de Rebif®, un interféron bêta-1a (IFNß-1a), permettant ainsi aux femmes atteintes de Sclérose en Plaques Récurrente (SEP-R) de poursuivre leur traitement pendant la grossesse, si nécessaire sur le plan clinique, et pendant l’allaitement.

Sanofi : le CHMP recommande l’approbation de Dupixent® dans la polypose nasosinusienne sévère

Publié le 20 septembre 2019
Sanofi : le CHMP recommande l’approbation de Dupixent® dans la polypose nasosinusienne sévère

Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments a rendu un avis favorable concernant une troisième indication de Dupixent® (dupilumab). Le CHMP a recommandé l’approbation de Dupixent en complément à une corticothérapie par voie intranasale pour le traitement de la polypose nasosinusienne (PNS) sévère de l’adulte inadéquatement contrôlée par une corticothérapie systémique et (ou) une chirurgie des sinus.

Nanobiotix : résultats encourageants de phase I pour le radioenhancer NBTXR3

Publié le 20 septembre 2019
Nanobiotix : résultats encourageants de phase I pour le radioenhancer NBTXR3

Nanobiotix vient d’annoncer les résultats encourageants de l’étude de phase I de la société évaluant le radioenhancer NBTXR3, premier représentant de sa classe, activé par radiothérapie stéréotaxique (RTS). Ces données ont été présentées par le Dr Enrique Chajon, investigateur de l’étude, au congrès annuel de l’ASTRO 2019.

Boehringer Ingelheim étend son Programme de recherche sur les cancers KRAS avec l’inhibiteur de MEK de Lupin

Publié le 20 septembre 2019
Boehringer Ingelheim étend son Programme de recherche sur les cancers KRAS avec l’inhibiteur de MEK de Lupin

Boehringer Ingelheim et Lupin ont annoncé le 4 septembre, un accord de licence, de développement et de commercialisation de l’inhibiteur de MEK actuellement développé par Lupin (LNP3794), une thérapie ciblée potentielle destinée aux patients atteints de cancers difficiles à traiter.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents