Edition du 17-08-2019

Machine Learning : un nouveau consortium de recherche pour accélérer la découverte de médicaments

Publié le lundi 3 juin 2019

Machine Learning : un nouveau consortium de recherche pour accélérer la découverte de médicamentsUn nouveau consortium de partenaires pharmaceutiques, technologiques et universitaires européens a annoncé le lancement du projet MELLODDY (Machine Learning Ledger Orchestration for Drug Discovery). Ce dernier a pour objectif d’utiliser les méthodes d’apprentissage automatique dans les chimiothèques de 10 sociétés pharmaceutiques.

A terme, les membres vont développer une plateforme créant des modèles plus précis pour prédire quels composés pourraient être prometteurs dans les dernières étapes de la découverte et du développement de médicaments.

Représentant un nouveau modèle de collaboration entre les concurrents traditionnels dans le monde de la découverte de médicaments, le projet implique un volume sans précédent de données concurrentielles. Via MELLODDY, une plateforme sophistiquée est en cours de développement répondant à la fois au besoin de préserver la sécurité et la confidentialité des datas, tout en permettant suffisamment d’échange d’informations pour améliorer les performances prédictives.

MELLODDY implique 17 partenaires de toute l’Europe et reçoit un financement de l’IMI (Innovative Medicines Initiative) dans le cadre d’un partenariat public-privé. Janssen Pharmaceutica NV est l’industrie pharmaceutique responsable du projet avec une coordination assurée par Owkin. Le projet durera trois ans et se terminera en juin 2022 avec un budget estimé à 18,4 millions d’euros.

« Le projet MELLODDY est une collaboration novatrice qui pourrait accélérer la découverte de nouveaux médicaments et améliorer les résultats pour les patients. In fine, cela permettrait, pour la première fois, de mener des recherches dans les bases de données décentralisées et hautement prioritaires des chimiothèques annotées du consortium » déclare Hugo Ceulemans, MELLODDY Project Leader et Scientific Director, Discovery Data Sciences chez Janssen Pharmaceutica NV. « Ce projet a pour objectif de permettre aux partenaires du secteur pharmaceutique de collaborer, décuplant ainsi les efforts de découverte au travers d’une efficacité commune. »

« Le consortium MELLODDY utilisera la technologie Blockchain, nommée Substra et développée par Owkin, pour extraire des informations d’un ensemble de données sans avoir à les mettre en commun » affirme Mathieu Galtier, Project Coordinator chez OWKIN. « L’objectif est d’exploiter les connaissances collectives du consortium contenant notamment des algorithmes d’apprentissage automatique à tâches multiples intégrant un système de gestion étendu de la confidentialité pour identifier les composés les plus efficaces pour le développement de médicaments tout en protégeant la propriété intellectuelle des membres du consortium. »

Le consortium MELLODDY se compose de 17 partenaires :

.  10 sociétés pharmaceutiques : Amgen, Astellas, AstraZeneca, Bayer, Boehringer Ingelheim, GSK, Janssen Pharmaceutica NV, Merck KgaA, Novartis, et Institut de Recherches Servier.

. 2 universités : KU Leuven, Budapesti Muszaki es Gazdasagtudomanyi Egyetem

. 4 experts : Owkin, Fondation Substra, Loodse, Iktos

. 1 une grande entreprise d’AI computing : Nvidia

 

Source : IMI








MyPharma Editions

ADC Therapeutics et Sophia Genetics s’associent dans un essai clinique pivot de phase II

Publié le 8 août 2019
ADC Therapeutics et Sophia Genetics s'associent dans un essai clinique pivot de phase II

ADC Therapeutics, société travaillant dans la découverte et le développement de médicaments en oncologie et spécialisée dans le développement de conjugués anticorps-médicaments (CAM), et Sophia Genetics, chef de file dans les médicaments fondés sur les données, ont annoncé avoir conclu une collaboration en vue d’identifier des marqueurs génomiques associés à une réponse clinique à l’ADCT-402 (loncastuximab tésirine).

DBV Technologies : demande de licence biologique à la FDA pour Viaskin Peanut dans l’allergie à l’arachide

Publié le 8 août 2019
DBV Technologies : demande de licence biologique à la FDA pour Viaskin Peanut dans l’allergie à l’arachide

DBV Technologies a annoncé avoir déposé une demande de licence biologique (BLA, Biologics License Application) auprès de la FDA (Agence américaine des produits alimentaires et médicaments) pour Viaskin® Peanut dans le traitement des enfants de 4 à 11 ans allergiques à l’arachide.

Transgene fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie

Publié le 8 août 2019
Transgene fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie.

Sensorion : John Furey nommé membre indépendant du conseil d’administration

Publié le 7 août 2019
Sensorion : John Furey nommé membre indépendant du conseil d’administration

Sensorion, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pathologies de l’oreille interne, a annoncé que John Furey, dernièrement directeur des opérations chez Spark Therapeutics, l’un des principaux développeurs mondiaux de thérapies géniques, rejoindra le conseil d’administration en tant que membre indépendant du conseil.

Sanofi : feu vert européen pour Dupixent® dans la dermatite atopique modérée à sévère chez les adolescents

Publié le 6 août 2019
Sanofi : feu vert européen pour Dupixent® dans la dermatite atopique modérée à sévère chez les adolescents

Sanofi vient d’annoncer que la Commission européenne a étendu l’autorisation de mise sur le marché de Dupixent® (dupilumab) dans l’Union européenne (UE) aux adolescents de 12 à 17 ans présentant une forme modérée à sévère de dermatite atopique candidats à une thérapie systémique.

Inotrem : autorisation IND de la FDA pour une étude de Phase IIb avec son candidat médicament contre le choc septique

Publié le 6 août 2019
Inotrem : autorisation IND de la FDA pour une étude de Phase IIb avec son candidat médicament contre le choc septique

Inotrem, une société de biotechnologie spécialisée dans le contrôle de la réponse immunitaire lors de maladies inflammatoires aigües, telles que le choc septique, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) lui a accordé l’autorisation de procéder à une « Investigational New Drug » (IND) aux États-Unis dans le cadre de son étude ASTONISH (Phase IIb) visant à étudier la sécurité, la tolérance et l’efficacité de nangibotide (LR12), son candidat médicament pour le choc septique.

Imcyse : Thomas Taapken nommé au poste de directeur exécutif et président du conseil

Publié le 6 août 2019
Imcyse : Thomas Taapken nommé au poste de directeur exécutif et président du conseil

Imcyse, société belge qui développe des immunothérapies actives et spécifiques visant à traiter et prévenir des maladies chroniques sévères, vient d’annoncer la nomination de Thomas Taapken, un expert de l’industrie des biotechnologies, en tant que directeur exécutif et président du conseil d’administration.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents