Edition du 08-07-2020

Maladie de Parkinson: Prexton Therapeutics lève 29 millions d’euros pour financer son traitement innovant

Publié le mardi 7 février 2017

Maladie de Parkinson: Prexton Therapeutics lève 29 millions d’euros pour financer son traitement innovantPrexton Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de nouveaux médicaments pour le traitement de maladies neurologiques, vient d’annoncer clôture d’un second tour de financement de 29 millions d’euros. Le financement est destiné à deux essais cliniques de phase 2 dans la maladie de Parkinson.

Ce second tour va permettre de financer deux essais cliniques de phase 2 dans la maladie de Parkinson pour la molécule phare de Prexton Therapeutics, le Foliglurax (anciennement PXT 002331). Ces essais de phase 2 débuteront en 2017 dans des centres spécialisés en Europe et aux Etats-Unis.

La maladie de Parkinson est un trouble neurologique progressif dévastateur qui touche environ 6,3 millions de personnes à travers le monde. La maladie est causée par la dégénérescence de cellules nerveuses dopaminergiques. Les principaux symptômes sont les tremblements au repos, la rigidité musculaire (spasticité) et les mouvements incontrôlés (dyskinésie).

Les traitements actuels visent à remplacer la dopamine ou à en imiter les effets. Les patients reçoivent de la L-DOPA, le précurseur de la dopamine. Au début ce traitement soulage les symptômes des patients, mais il perd en efficacité avec le temps et l’évolution de la maladie. Des effets secondaires très invalidants, tels que la dyskinésie, apparaissent alors chez les patients.

L’approche de Prexton vise à stimuler le système neuronal compensatoire qui n’est pas touché par la maladie de Parkinson. Plutôt que de cibler le système dopaminergique, Foliglurax active une cible spécifique du système glutamatergique (mGluR4). L’objectif est de traiter les symptômes moteurs de la maladie de Parkinson.

Un essai clinique de phase 1 avec Foliglurax a été mené avec succès en septembre 2016. Les résultats ont montré que Foliglurax était sûr et bien toléré à des doses très supérieures à celles qui produisent des effets secondaires chez des modèles animaux de maladie de Parkinson.

« Réaliser une levée de fonds de cette ampleur avec des investisseurs de qualité témoigne du potentiel de Foliglurax », a notamment déclaré François Conquet, PDG de Prexton Therapeutics. « Nous avons collecté des données solides avec nos modèles animaux et lors de notre phase 1 avec Foliglurax. Désormais, nous sommes prêts à lancer nos essais d’efficacité de phase 2 et à poursuivre le développement de Foliglurax comme nouveau traitement potentiel dans la maladie de Parkinson. »

Forbion Capital Partners (Pays-Bas) et Seroba Life Sciences (Irlande) ont conjointement mené ce tour de financement. Les investisseurs historiques Merck Ventures (Pays-Bas), Ysios Capital (Espagne) et Sunstone Capital (Danemark) ont également participé à l’opération. Marco Boorsma (Forbion) et Alan O’Connell (Seroba) rejoignent le conseil d’administration de Prexton.

Source : Prexton Therapeutics








MyPharma Editions

Advanced BioDesign et le LIH s’associent pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques face aux résistances tumorales

Publié le 7 juillet 2020
Advanced BioDesign et le LIH s’associent pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques face aux résistances tumorales

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies innovantes contre les cancers résistants, et le Luxembourg Institute of Health (LIH), un institut de recherche public de pointe dans le domaine des sciences biomédicales, viennent d’annoncer la mise en place d’un programme collaboratif.

Maladie de Parkinson : Servier et l’Université Autonome de Barcelone collaborent pour accélérer la recherche

Publié le 7 juillet 2020
Maladie de Parkinson : Servier et l’Université Autonome de Barcelone collaborent pour accélérer la recherche

Servier et l’Université Autonome de Barcelone (UAB) ont signé un accord de partenariat pour accélérer la recherche contre la maladie de Parkinson, en s’appuyant sur une nouvelle méthode de criblage (screening) de « petites » molécules, développée par le professeur Salvador Ventura (PhD), chef de groupe à l’Institut de biotechnologie et de biomédecine (IBB) et au département de biochimie et de biologie moléculaire de l’UAB.

Sensorion : le Dr Edwin Moses, ex-PDG d’Ablynx, nommé Président du Conseil d’Administration

Publié le 7 juillet 2020
Sensorion : le Dr Edwin Moses, ex-PDG d’Ablynx, nommé Président du Conseil d’Administration

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, vient d’annoncer la nomination d’Edwin Moses, ancien Président-directeur général d’Ablynx, au poste de Président de son Conseil d’Administration.

Création de Findimmune, biotech spécialisée dans le développement de thérapies anticancéreuses et immunitaires

Publié le 7 juillet 2020
Création de Findimmune, biotech spécialisée dans le développement de thérapies anticancéreuses et immunitaires

Findimmune, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de thérapies anticancéreuses et immunitaires, a annoncé sa constitution en société en France, au sein de l’Institut Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe.

Excelya accueille trois sociétés de recherche contractuelle européennes

Publié le 6 juillet 2020
Excelya accueille trois sociétés de recherche contractuelle européennes

Excelya, une société phare de recherche contractuelle (CRO) spécialisée dans la recherche clinique, annonce ce jour que trois CRO européennes ont rejoint Excelya Group: Zeincro, basée en Europe du Centre-Est et du Sud, The Clinical Company, basée aux Pays-Bas et en Belgique, et Koehler eClinical, basée en Allemagne.

SparingVision : statut de médicament orphelin en Europe pour son candidat médicament SPVN06 pour les dystrophies rétiniennes héréditaires

Publié le 6 juillet 2020
SparingVision : statut de médicament orphelin en Europe pour son candidat médicament SPVN06 pour les dystrophies rétiniennes héréditaires

SparingVision, une société de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement de thérapies innovantes pour le traitement des maladies dégénératives héréditaires de la rétine telles que la rétinite pigmentaire, a annoncé la décision de la Commission européenne d’accorder au candidat médicament SPVN06 le statut de « médicament orphelin » pour le traitement des dystrophies rétiniennes héréditaires.

Tollys obtient 1,5 millions d’euros de Bpifrance dans le cadre du plan Deeptech

Publié le 6 juillet 2020
Tollys obtient 1,5 millions d’euros de Bpifrance dans le cadre du plan Deeptech

Tollys, qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), a annoncé l’obtention d’une aide à l’innovation de 1,5 millions d’euros de la part de Bpifrance dans le cadre du plan Deeptech. L’objectif de ce plan est de démultiplier les actions de soutien à l’innovation de rupture en France et de renforcer la compétitivité française dans le domaine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents