Edition du 18-09-2021

Maladie de Parkinson: Prexton Therapeutics lève 29 millions d’euros pour financer son traitement innovant

Publié le mardi 7 février 2017

Maladie de Parkinson: Prexton Therapeutics lève 29 millions d’euros pour financer son traitement innovantPrexton Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de nouveaux médicaments pour le traitement de maladies neurologiques, vient d’annoncer clôture d’un second tour de financement de 29 millions d’euros. Le financement est destiné à deux essais cliniques de phase 2 dans la maladie de Parkinson.

Ce second tour va permettre de financer deux essais cliniques de phase 2 dans la maladie de Parkinson pour la molécule phare de Prexton Therapeutics, le Foliglurax (anciennement PXT 002331). Ces essais de phase 2 débuteront en 2017 dans des centres spécialisés en Europe et aux Etats-Unis.

La maladie de Parkinson est un trouble neurologique progressif dévastateur qui touche environ 6,3 millions de personnes à travers le monde. La maladie est causée par la dégénérescence de cellules nerveuses dopaminergiques. Les principaux symptômes sont les tremblements au repos, la rigidité musculaire (spasticité) et les mouvements incontrôlés (dyskinésie).

Les traitements actuels visent à remplacer la dopamine ou à en imiter les effets. Les patients reçoivent de la L-DOPA, le précurseur de la dopamine. Au début ce traitement soulage les symptômes des patients, mais il perd en efficacité avec le temps et l’évolution de la maladie. Des effets secondaires très invalidants, tels que la dyskinésie, apparaissent alors chez les patients.

L’approche de Prexton vise à stimuler le système neuronal compensatoire qui n’est pas touché par la maladie de Parkinson. Plutôt que de cibler le système dopaminergique, Foliglurax active une cible spécifique du système glutamatergique (mGluR4). L’objectif est de traiter les symptômes moteurs de la maladie de Parkinson.

Un essai clinique de phase 1 avec Foliglurax a été mené avec succès en septembre 2016. Les résultats ont montré que Foliglurax était sûr et bien toléré à des doses très supérieures à celles qui produisent des effets secondaires chez des modèles animaux de maladie de Parkinson.

« Réaliser une levée de fonds de cette ampleur avec des investisseurs de qualité témoigne du potentiel de Foliglurax », a notamment déclaré François Conquet, PDG de Prexton Therapeutics. « Nous avons collecté des données solides avec nos modèles animaux et lors de notre phase 1 avec Foliglurax. Désormais, nous sommes prêts à lancer nos essais d’efficacité de phase 2 et à poursuivre le développement de Foliglurax comme nouveau traitement potentiel dans la maladie de Parkinson. »

Forbion Capital Partners (Pays-Bas) et Seroba Life Sciences (Irlande) ont conjointement mené ce tour de financement. Les investisseurs historiques Merck Ventures (Pays-Bas), Ysios Capital (Espagne) et Sunstone Capital (Danemark) ont également participé à l’opération. Marco Boorsma (Forbion) et Alan O’Connell (Seroba) rejoignent le conseil d’administration de Prexton.

Source : Prexton Therapeutics








MyPharma Editions

Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Publié le 17 septembre 2021
Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Median Technologies vient d’annoncer avoir été confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques membre du Top 3 au niveau mondial et sélectionné pour mettre en œuvre la stratégie d’imagerie dans les essais cliniques de ce laboratoire pharmaceutique sur des indications phares en oncologie.

Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Publié le 17 septembre 2021
Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé la présentation de données issues de l’étude de Phase I, combinant l’administration par voie intraveineuse (IV) du virus oncolytique TG6002 et la prise orale de 5-FC chez des patients atteints de carcinomes gastro-intestinaux au stade avancé. Ces données seront présentées à l’occasion du congrès virtuel de l’ESMO 2021 qui se tient à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 21 septembre 2021.

PharmaZell et Novasep entrent en négociations pour créer un leader technologique mondial

Publié le 16 septembre 2021
PharmaZell et Novasep entrent en négociations pour créer un leader technologique mondial

PharmaZell, le spécialiste allemand des principes actifs pharmaceutiques de spécialité, et Novasep, leader français de la sous-traitance de principes actifs (CDMO), ont annoncé être entrés en négociations exclusives afin de créer une plateforme européenne de premier plan dans le secteur attractif de fabrication de principes actifs pharmaceutiques et de CDMO. L’entité bénéficierait d’un ensemble de technologies complémentaires et d’un portefeuille diversifié de clients pharmaceutiques et biotechnologiques de premier ordre.

AB Science : de nouvelles autorisations portant sur la reprise des inclusions de ses études de phase 3 du masitinib

Publié le 16 septembre 2021
AB Science : de nouvelles autorisations portant sur la reprise des inclusions de ses études de phase 3 du masitinib

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation reprise des inclusions de la part de l’ANSM (France) dans l’étude de phase 3 confirmatoire du masitinib (AB19001) dans la sclérose latérale amyotrophique (SLA) et de la part du MHRA (Royaume-Uni) et de l’autorité néerlandaise dans l’étude de phase 3 confirmatoire du masitinib (AB15003) dans la mastocytose.

Clean Cells investit plus de 13 millions d’euros dans un nouveau site de production biopharmaceutique

Publié le 16 septembre 2021
Clean Cells investit plus de 13 millions d’euros dans un nouveau site de production biopharmaceutique

Clean Cells, filiale du groupe Clean Biologics offrant des prestations de services de contrôle qualité de produits biopharmaceutiques et la fabrication de starting materials, a annoncé un investissement de plus de 13 millions d’euros dans un nouveau site de production à Montaigu-Vendée, près de Nantes.

Biocorp et Merck signent un partenariat dans le domaine de l’hormone de croissance humaine

Publié le 16 septembre 2021
Biocorp et Merck signent un partenariat dans le domaine de l’hormone de croissance humaine

Biocorp, société française qui développe des dispositifs médicaux et des systèmes d’administration de médicaments injectables et le groupe Merck, ont annoncé un accord portant sur le développement d’une version spécifique de Mallya afin de surveiller l’observance du traitement dans le domaine de l’hormone de croissance humaine (HCH). Biocorp percevra un versement de 3 M€ pour ce développement, ainsi que des revenus supplémentaires issus des ventes à venir.

NFL Biosciences : l’étude clinique de Phase II/III de NFL-101 pour le sevrage tabagique approuvée en France

Publié le 16 septembre 2021
NFL Biosciences : l’étude clinique de Phase II/III de NFL-101 pour le sevrage tabagique approuvée en France

NFL Biosciences, société biopharmaceutique développant des médicaments botaniques pour le traitement des dépendances et addictions, annonce que son étude clinique de Phase II/III, destinée à évaluer l’efficacité et la sécurité de son traitement NFL-101 en tant que thérapie de sevrage tabagique, a été approuvée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), et a reçu l’avis favorable du Comité de Protection des Personnes (CPP).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents