Edition du 24-02-2018

Maladie de Charcot : GeNeuro signe un accord de recherche avec le NIH américain

Publié le mercredi 8 février 2017

Maladie de Charcot : GeNeuro signe un accord de recherche avec le NIH américainGeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et auto-immunes, vient de signer un accord de coopération en matière de recherche et développement (CRADA) avec le NINDS (National Institute of Neurological Disorders and Stroke), un organisme faisant partie du NIH (National Institutes of Health) aux États-Unis, pour développer de nouveaux anticorps destinés au traitement de la maladie de Charcot, ou sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Les travaux évalueront la capacité de ces anticorps à neutraliser un facteur potentiellement responsable de la SLA, la protéine d’enveloppe du HERV-K, une famille de rétrovirus endogènes humains (Human Endogenous Retroviruses, ou « HERV »).

Selon les termes de l’accord, GeNeuro fournira des anticorps conçus pour bloquer l’activité de la protéine d’enveloppe de HERV-K. Les chercheurs du NINDS testeront ces candidats anticorps dans des modèles cellulaires et animaux de SLA associée au HERV-K, avec pour objectif d’établir une preuve de concept préclinique pour cette nouvelle approche thérapeutique ciblant la pathogénie de la SLA.

« Cet accord réunit les forces de chacune des deux parties : d’une part la recherche pionnière de GeNeuro dans le domaine des HERV, et plus particulièrement sur le développement d’anticorps capables de neutraliser les protéines codées par les HERV, et d’autre part les travaux remarquables du NIH sur le rôle de HERV-K dans la SLA sporadique, dirigés par le Dr. Avindra Nath et son équipe, » commente Hervé Perron, Directeur en charge des affaires scientifiques chez GeNeuro. « Nous espérons que ce partenariat nous permettra de démontrer que le blocage de cette protéine pathogène exprimée par des rétrovirus endogènes pourrait constituer une nouvelle approche thérapeutique contre la SLA, ou maladie de Charcot, et à terme, nous permettra d’élargir le portefeuille clinique de GeNeuro à de nouvelles pathologies du système nerveux. »

Le Dr. Nath et son équipe de recherche ont récemment découvert l’expression ciblée et les effets pathogènes de la protéine d’enveloppe de HERV-K dans la SLA1. Par ailleurs, l’équipe du NIH a développé des modèles cellulaires et murins transgéniques permettant d’évaluer les anticorps anti-HERV-K en tant que traitements potentiels pour la SLA.

« Nous nous réjouissons de cette collaboration qui est la première étape pour le développement d’une approche thérapeutique destinée à affaiblir la progression de la SLA chez les patients qui en sont atteints, » conclut le Dr. Nath, Directeur clinique au National Institute of Neurological Disorders and Stroke.

Source : GeNeuro








MyPharma Editions

Servier ouvre son premier bureau américain à Boston

Publié le 23 février 2018
Servier ouvre son premier bureau américain à Boston

Servier a annoncé vendredi le renforcement de sa présence sur le territoire américain avec l’ouverture à Boston de son premier bureau, Servier BioInnovation. Situé en plein coeur du hub mondial des sciences de la vie de Cambridge, ce nouveau site a pour mission d’identifier de nouvelles opportunités en Recherche & Développement et concrétiser la présence commerciale du groupe pharmaceutique français aux Etats-Unis.

GeNeuro : GNbAC1 désigné médicament orphelin par la FDA dans la PIDC

Publié le 23 février 2018
GeNeuro : GNbAC1 désigné médicament orphelin par la FDA dans la PIDC

GeNeuro, société biopharmaceutique suisse qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et auto-immunes, a annoncé que GNbAC1 a reçu la désignation de médicament orphelin de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis pour le traitement de la polyradiculonévrite inflammatoire démyélinisante chronique (PIDC), une maladie auto-immune neurologique rare du système nerveux périphérique.

Ophtalmologie : Elsalys Biotech conclut avec Théa une option de licence sur son programme ELB011

Publié le 22 février 2018
Ophtalmologie : Elsalys Biotech conclut avec Théa une option de licence sur son programme ELB011

Elsalys Biotech, société française spécialisée en immuno-oncologie, a signé avec Théa un accord d’option de licence en ophtalmologie. L’option porte sur le développement clinique (prévu à partir de 2020) et la commercialisation d’ELB011, un nouvel anticorps first-in-class dans le traitement de la DMLA humide et d’autres pathologies vasculaires rétiniennes.

Immuno-oncologie : Merck & Co va acquérir l’australien Viralytics

Publié le 22 février 2018
Immuno-oncologie : Merck & Co va acquérir l'australien Viralytics

Le groupe pharmaceutique américain a annoncé la signature d’un accord définitif en vue d’acquérir Viralytics, une biotech australienne spécialisée dans les traitements d’immunothérapie oncolytique. L’opération proposée valorise le total des actions émises de Viralytics à environ 502 millions de dollars de dollars australiens (320 millions d‘euros).

Don de moelle osseuse : semaine nationale de mobilisation du 10 au 18 mars 2018

Publié le 22 février 2018
Don de moelle osseuse : semaine nationale de mobilisation du 10 au 18 mars 2018

La 13ème édition de la Semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse se déroule du 10 au 18 mars 2018. A cette occasion, l’Agence de la biomédecine lance une nouvelle campagne et dit « Bravo et merci » à tous ceux qui ont pris le temps de s’inscrire comme donneurs de moelle osseuse pour peut-être un jour sauver des vies.

Néovacs renforce sa propriété intellectuelle aux États-Unis

Publié le 22 février 2018
Néovacs renforce sa propriété intellectuelle aux États-Unis

Néovacs, la société spécialiste de l’immunothérapie active pour le traitement des maladies auto-immunes, a annoncé avoir reçu la notification par le United States Patent and Trademark Office (USPTO) de l’octroi du brevet intitulé : « Méthode de traitement d’une condition liée à la surexpression de l’Interféron alpha (US 14/110,312) ».

TxCell présente son procédé de fabrication de CAR-Tregs au CAR-TCR Summit Europe

Publié le 22 février 2018
TxCell présente son procédé de fabrication de CAR-Tregs au CAR-TCR Summit Europe

TxCell, société de biotechnologies qui développe des immunothérapies cellulaires basées sur des cellules T régulatrices (Tregs) pour l’inflammation, l’auto-immunité et la transplantation, présente les détails de son procédé de fabrication de CAR-Tregs au CAR-TCR Summit Europe, se tenant du 20 au 22 février 2018 à Londres, au Royaume-Uni.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions