Edition du 10-08-2022

Maladies auto-immunes : Medsenic lève 2 millions d’euros

Publié le mardi 6 février 2018

Maladies auto-immunes : Medsenic lève 2 millions d'eurosMedsenic, société biopharmaceutique dédiée aux traitements de maladies auto-immunes à partir de dérivés d’arsenic, vient d’effectuer une nouvelle levée de fonds de 2 millions d’euros. Ces fonds vont lui permettre de poursuivre les recherches sur le trioxyde d’arsenic et les essais cliniques prometteurs menés sur des maladies auto-immunes comme le Lupus érythémateux systémique sévère et la Maladie Chronique du Greffon contre l’Hôte (cGvHD).

On dénombre à ce jour 150 maladies auto-immunes qui affectent plus de 6% de la population globale. Il s’agit de la troisième cause de mortalité après les cancers et les accidents cardiovasculaires. La cGvHD, ou maladie chronique du greffon contre l’hôte, est une réaction auto-immune qui se produit à la suite de greffes de moelle osseuse. Elle touche environ 16 000 personnes dans l’Union Européenne et 20 000 aux États-Unis et au Canada, ce qui la place sous la dénomination de Maladie Orpheline. Le Lupus touche lui entre 160 000 et 300 000 personnes en Europe.

Le trioxyde d’arsenic a fait ses preuves pour lutter contre les mécanismes auto-immuns et plusieurs maladies auto-immunes pourraient à terme bénéficier d’un traitement analogue, en particulier dans un cycle court d’injections intraveineuses.

Pour Véronique Pomi-Schneiter, directrice exécutive de Medsenic : « Avec cette levée de fonds additionnelle, la stratégie de Medsenic est aujourd’hui renforcée pour aboutir prochainement à des preuves cliniques de l’intérêt thérapeutique du concept du traitement par un sel d’arsenic pour diverses maladies auto-immunes. C’est une nouvelle étape réussie et nous préparons l’avenir en confortant notre propriété intellectuelle, en confirmant une stratégie réglementaire et industrielle sur-mesure. »

Grâce à cette nouvelle levée de fonds, la société continue son développement clinique du trioxyde d’arsenic, aujourd’hui en phase II nationale multicentrique, dans la prise en charge de la maladie chronique du greffon contre l’hôte qui provoque une réaction des cellules immunocompétentes du donneur contre les tissus de l’hôte, et peut potentiellement être mortelle pour le patient. Medsenic cherche à apporter une solution concrète pour cette maladie, actuellement sans traitement efficace, afin de répondre à un besoin médical non couvert : L’objectif de cette étude est d’améliorer le taux de réponse à 6 mois après le diagnostic de la cGvHD par un traitement avec le trioxyde d’arsenic en association avec une corticothérapie. L’Union Européenne (EMA) a d’ailleurs accordé à Medsenic en 2016 le statut de médicament orphelin pour l’utilisation du trioxyde d’arsenic dans le traitement de cette maladie.

Medsenic a préalablement pu établir le potentiel de ce principe actif lors d’un essai clinique de Phase IIa dans le Lupus Érythémateux Systémique sévère (2015), démontrant dans cette étude une bonne tolérance ainsi qu’un solide potentiel d’efficacité. Un essai de phase IIb est en cours de programmation.

Medsenic a effectué cette levée de fonds auprès de ses actionnaires d’origine et en particulier auprès des fonds Cap Innov’Est (Capital Grand Est) et Fa Dièse (Fa Dièse 3), qui renouvellent ainsi la confiance apportée à Medsenic depuis 2016. De nouveaux investisseurs privés viennent également contribuer à cette augmentation de capital, Medsenic étant par ailleurs toujours soutenue de façon significative par ses investisseurs privés historiques.

Source et visuel : Medsenic








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents