Edition du 19-06-2019

OSE Immunotherapeutics : 1ères administrations d’OSE-127 chez les volontaires sains d’un essai de Phase 1

Publié le vendredi 21 décembre 2018

OSE Immunotherapeutics : 1ères administrations d’OSE-127 chez les volontaires sains d'un essai de Phase 1OSE Immunotherapeutics vient d’annoncer les premières inclusions dans l’essai clinique de phase 1 évaluant OSE-127, un anticorps monoclonal ciblant le récepteur IL-7 (IL-7R). Son mécanisme d’action (1) lui ouvre des voies de traitement originales pour les maladies auto-immunes et inflammatoires chroniques.

Les premiers sujets sains ont été inclus rapidement après l’approbation des autorités belges fin novembre 2018. Cette étude clinique d’escalade de dose de première administration à l’homme, randomisée, en double aveugle contre placébo, vise à évaluer la sécurité et la tolérance de doses uniques et répétées d’OSE-127 administrées par voie intraveineuse et sous-cutanée. Cet essai prévoit l’inclusion de 63 volontaires sains.

Les objectifs secondaires de l’essai comprennent l’évaluation de la pharmacocinétique, de la pharmacodynamie et de l’immunogénicité pour analyser et comprendre l’absorption et la métabolisation du produit. Par ailleurs, des biomarqueurs exploratoires permettront d’évaluer le potentiel du produit dans le traitement des maladies auto-immunes inflammatoires.

« L’entrée en phase clinique d’OSE-127 est une étape clé pour ce produit dont le mécanisme d’action innovant a déjà été démontré dans des études précliniques publiées récemment dans des revues scientifiques. Avec ses propriétés purement antagonistes, OSE-127 a le potentiel pour devenir un traitement de premier plan dans les maladies auto-immunes, à titre d’exemple la maladie de Sjögren et les maladies inflammatoires de l’intestin, représentant un marché important avec un fort besoin médical », commente Alexis Peyroles, Directeur général d’OSE Immunotherapeutics.

L’efficacité des traitements actuels des maladies auto-immunes et inflammatoires chroniques est entravée par la résistance primaire ou la résistance acquise aux traitements. Cette résistance est générée par la réactivation et la prolifération de cellules T mémoires pathogènes (2). Les propriétés purement antagonistes (1) d’OSE-127 permettent in vivo de prévenir l’inflammation à long terme médiée par ces cellules T mémoires délétères. Ce blocage de l’IL-7R supprime la réponse des lymphocytes T mémoires pathogènes tout en préservant les cellules T quiescentes et les cellules T régulatrices naturelles.

OSE Immunotherapeutics est développé dans le cadre d’un accord d’option de licence avec Servier jusqu’à la finalisation d’une Phase 2 clinique prévue dans la rectocolite hémorragique, une maladie auto-immune de l’intestin ; en parallèle, Servier prévoit un développement dans la maladie de Sjögren.

(1) Belarif, L. et al.IL-7 receptor blockade blunts antigen-specific memory T cell responses and chronic inflammation. Nature communications, 26 October 2018

(2) Belarif, L. et al;Full antagonist of the IL-7 receptor suppresses chronic inflammation in non-human primate models by controlling antigen-specific memory T cells; Microreview Cell Stress, December 2018

Source : OSE Immunotherapeutics








MyPharma Editions

Boehringer Ingelheim et Gubra collaborent pour développer des poly-agonistes peptidiques anti-obésité

Publié le 18 juin 2019
Boehringer Ingelheim et Gubra collaborent pour développer des poly-agonistes peptidiques anti-obésité

Boehringer Ingelheim et Gubra, une société de biotechnologie basée au Danemark, ont annoncé un deuxième accord de collaboration et de licence pour le développement de nouveaux poly-agonistes peptidiques pour traiter l’obésité et des maladies associées.

Imcyse lève 35M€ pour ses développements cliniques

Publié le 18 juin 2019
Imcyse lève 35M€ pour ses développements cliniques

Imcyse, société basée en Belgique qui développe des immunothérapies actives et spécifiques visant à traiter et guérir des maladies chroniques sévères, a annoncé avoir levé 35M€ via un tour de table de série B et par d’autres biais. Ce financement va permettre le développement clinique de sa technologie dans le diabète de type 1, la sclérose en plaques et dans d’autres indications.

LEO Pharma nomme Catherine Mazzacco comme nouveau CEO

Publié le 18 juin 2019
LEO Pharma nomme Catherine Mazzacco comme nouveau CEO

LEO Pharma, l’un des leaders mondiaux de la dermatologie médicale, vient d’annoncer que Gitte Aabo allait quitter ses fonctions de Président et CEO après 27 années passées au sein de la société, dont 11 en tant que CEO. Le Conseil d’administration a nommé Catherine Mazzacco pour prendre sa relève à compter du 1er août 2019.

Sanofi et Google vont développer un nouveau laboratoire d’innovation en santé

Publié le 18 juin 2019
Sanofi et Google vont développer un nouveau laboratoire d’innovation en santé

Sanofi et Google vont créer un nouveau laboratoire d’innovation avec l’ambition de transformer radicalement le développement des futurs médicaments et services de santé en tirant parti de la puissance des nouvelles technologies de données.

Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics : 1er patient traité dans l’essai de phase 1 avec BI 765063 dans les tumeurs solides avancées

Publié le 18 juin 2019
Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics : 1er patient traité dans l’essai de phase 1 avec BI 765063 dans les tumeurs solides avancées

Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics annoncent qu’un premier patient a été traité dans l’étude de phase 1 évaluant BI 765063, précédemment nommé OSE-172, un anticorps monoclonal first-in-class antagoniste sélectif de SIRPα, évalué dans les tumeurs solides avancées.

Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Publié le 17 juin 2019
Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Le conseil d’administration du groupe pharmaceutique Sanofi a désigné à l’unanimité, le 6 juin dernier, Paul Hudson comme Directeur Général du Groupe afin de succéder à Olivier Brandicourt qui fait valoir ses droits à la retraite.

Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Publié le 17 juin 2019
Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies liées à l’âge, a annoncé avoir conclu un accord de collaboration avec l’AFM-Téléthon. Cet accord entre en vigueur à compter du 3 juin 2019 et porte sur le développement de Sarconeos (BIO101), le principal candidat médicament de Biophytis, pour le traitement de la Dystrophie Musculaire de Duchenne (DMD) dans le cadre de son programme clinique MYODA.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents