Edition du 24-01-2022

Maladies cardiovasculaires : Inotrem obtient les droits mondiaux exclusifs pour le biomarqueur soluble TREM-1

Publié le jeudi 31 janvier 2019

Inotrem Inotrem, une société de biotechnologie spécialisée dans le contrôle de la réponse immunitaire lors de maladies inflammatoires aigües, telles que le choc septique, a annoncé la signature d’un accord de licence avec quatre organismes de recherche majeurs, selon les termes duquel Inotrem obtient les droits mondiaux exclusifs pour le biomarqueur soluble TREM-1 (sTREM-1) pour les maladies cardiovasculaires, et en particulier pour l’infarctus du myocarde. Les quatre partenaires académiques sont les universités de Lorraine et Sorbonne, l’Inserm et l’AP-HP.

Désormais, Inotrem détient les droits exclusifs pour sTREM-1 dans le choc septique et les maladies cardiovasculaires. Cet accord permettra à Inotrem de commercialiser ou sous-licencer tous les tests développés pour sTREM-1 dans ces deux indications thérapeutiques.

Jean-Jacques Garaud, Président d’Inotrem, indique : “Cet accord de licence marque une étape cruciale de notre développement. Il nous permet d’étendre notre franchise sur TREM-1 du sepsis aux maladies cardiovasculaires et ainsi consolider notre portefeuille de propriété intellectuelle sur la voie TREM-1, à la fois en tant qu’agent thérapeutique et dans une perspective de médecine personnalisée”.

Pr Hafid Ait Oufella, chef d’équipe “Méchanismes immuno-métaboliques des maladies cardiovasculaires” à l’Inserm, poursuit : “Cette collaboration nous a permis de démontrer pour la première fois le rôle de la voie TREM-1 dans les maladies cardiovasculaires et ouvre des perspectives enthousiasmantes pour des développement scientifiques et thérapeutiques pour des maladies pour lesquelles existe un important besoin médical ”.

Pour Catherine Guillemin, Présidente de SAYENS (ex. SATT Grand Est), qui représente les intérêts de l’Université de Lorraine dans la préparation de cet accord commercial, commente : “Cet accord a pu être réalisé grâce à la collaboration étroite et les négociations constructives entre Inserm Transfert et SAYENS, ce qui a permis un alignement des intérêts de chacun au bénéfice d’une relation durable avec Inotrem”.

sTREM-1 est un marqueur de la sévérité et de l’évolution des patients souffrants d’infraction aigüe du myocarde : des concentrations plasmatiques élevées de sTREM-1 après une attaque cardiaque sont associées à un risque trois fois supérieur de récurrence d’événement cardiaque ou de décès dans les deux ans (références 1 and 2).

Inotrem a récemment annoncé des résultats prometteurs de Phase IIa dans le choc septique, renforçant ainsi l’approche de la société qui utilise les concentrations de sTREM-1 dans le sang comme biomarqueur potentiel pour identifier les patients les plus susceptibles de bénéficier du traitement à base de nangibotide, le premier candidat-médicament d’Inotrem. En plus de ces résultats positifs dans le domaine du choc septique, sTREM-1 a le potentiel d’être utilisé comme biomarqueur pour identifier les patients les plus à risque d’être concernés par un deuxième événement cardiaque.

Source : Inotrem 








MyPharma Editions

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents