Edition du 16-02-2019

Maladies infectieuses et parasitaires : inauguration de l’Institut Pasteur du Laos

Publié le mardi 24 janvier 2012

L’Institut Pasteur du Laos a été inauguré le lundi 23 janvier 2012 à Vientiane par le vice-ministre de la santé du Laos, le professeur Som Ock Kingsadat, et la directrice générale de l’Institut Pasteur à Paris, le professeur Alice Dautry. 32ème institut du Réseau International des Instituts Pasteur, ce nouveau centre de recherche contre les maladies infectieuses et parasitaires a pour ambition de participer à la réduction des risques de pandémie en Asie du Sud-est, une région particulièrement touchée par ces fléaux.

La principale mission de l’Institut Pasteur du Laos est de prévenir les risques de pandémie au Laos et dans toute l’Asie du Sud-est, une région particulièrement touchée par les maladies infectieuses telles que la rougeole, la grippe, le chikungunya, l’encéphalite japonaise, et des maladies à transmission vectorielle comme la dengue ou encore le paludisme. Trois laboratoires –virologie, maladies à prévention vaccinale et maladies infectieuses, entomologie médicale et parasitologie – viennent ainsi accroître les capacités de recherche du pays et son autonomie en termes de diagnostic et de prévention.

Le laboratoire de virologie analyse l’évolution des virus dans l’environnement et leurs mécanismes d’adaptation à l’hôte. Il étudie les réservoirs animaux afin de détecter les éventuels risques d’émergence.

Le laboratoire dédié aux maladies à prévention vaccinale et aux maladies infectieuses, soutenu par le Luxembourg, se concentre sur les maladies à fort impact sur la santé publique laotienne (rougeole, oreillons, etc.). Il est équipé d’outils de pointe dans l’étude des agents infectieux.

Enfin le laboratoire d’entomologie médicale et parasitologie, soutenu par le Japon, est spécialisé dans l’étude des maladies à transmission vectorielle. En collaboration avec le Centre national de recherche sur le paludisme, la parasitologie et l’entomologie, il analyse l’impact des modifications environnementales sur les populations de moustiques. Afin de développer la surveillance des moustiques vecteurs, des collaborations étroites avec les Instituts Pasteur du Cambodge et du Vietnam ont été initiées.

L’Institut Pasteur du Laos comprend également un centre d’enseignement, constitué en partie d’équipes venues de l’Institut Pasteur à Paris, permettant de former localement, scientifiques, techniciens et personnels de terrain.

Le 32ème institut du Réseau International des Instituts Pasteur
L’Institut Pasteur du Laos est le 32ème institut du Réseau International des Instituts Pasteur, dont le premier a été créé au Vietnam en 1891. Il est dirigé par le docteur Paul Brey, nommé par l’Institut Pasteur à Paris après approbation du gouvernement laotien. Scientifique, ancien chef de laboratoire à l’Institut Pasteur, Paul Brey a occupé les fonctions de conseiller régional pour l’Asie avant de prendre la direction de l’Institut Pasteur du Laos et de son laboratoire d’entomologie médicale.

Le conseil d’administration de l’Institut Pasteur du Laos est composé de trois membres nommés par le ministère de la santé laotien et deux membres nommés par l’Institut Pasteur à Paris. L’Institut Pasteur du Laos est un institut national laotien, dont le budget repose sur une subvention du gouvernement laotien ainsi que sur les dons et le mécénat. Il est soutenu par l’Institut Pasteur à Paris, le Grand Duché du Luxembourg, le ministère français de la Santé, des donateurs privés tels que des entreprises japonaises et plusieurs institutions internationales telles que l’Agence Française de Développement. Par la suite, la valorisation et les contrats de recherche devraient compléter les ressources financières de l’institut.

Source : Institut Pasteur








MyPharma Editions

Lysogene : 1er patient traité dans l’essai de phase 2/3 évaluant une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA

Publié le 15 février 2019

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), et Sarepta Therapeutics, , société leader dans la médecine de précision génétique pour les maladies rares, ont annoncé le traitement du premier patient dans l’étude clinique internationale de Phase 2/3 (AAVance), évaluant LYS-SAF302, une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA).

Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

Publié le 14 février 2019
Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

A l’occasion du premier comité de suivi de Ma Santé 2022 à la fin de l’année 2018, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a nommé Dominique Pon responsable stratégique et Laura Létourneau déléguée opérationnelle d’une task force

Onxeo : cinq études précliniques démontrant le profil unique d’AsiDNA™ présentées au congrès 2019 de l’AACR

Publié le 14 février 2019
Onxeo : cinq études précliniques démontrant le profil unique d’AsiDNA™ présentées au congrès 2019 de l’AACR

Onxeo a annoncé la présentation des résultats de cinq études précliniques démontrant le profil différencié d’AsiDNA™, inhibiteur first-in-class de la réponse aux dommages de l’ADN, renforçant son potentiel en clinique et mettant en évidence son mécanisme d’action unique, lors du prochain Congrès annuel de l’AACR (American Association for Cancer Research), qui se tiendra du 29 mars au 3 avril 2019 à Atlanta (Géorgie), États-Unis.

WeHealth by Servier et le MIT signent un partenariat dans la santé connectée à domicile

Publié le 13 février 2019
WeHealth by Servier et le MIT signent un partenariat dans la santé connectée à domicile

WeHealth by Servier, la direction e-santé du groupe Servier, et l’AgeLab, rattaché au Massachusetts Institute of Technology (MIT), ont annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de partenariat qui vise à définir les nouvelles opportunités du marché des objets connectés à domicile.

Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA

Publié le 13 février 2019
Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA

L’ANSM vient de publier un point sur les derniers avis et recommandations du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) qui s’est réuni du 11-14 décembre 2018. Le PDCO a rendu au cours de cette session 6 avis favorables révisés de PIPs, dans les indications suivantes :

Cancer du poumon : 900 000 € dédié au Projet Pimiento piloté par Sophia Genetics et l’INRIA

Publié le 13 février 2019
Cancer du poumon : 900 000 € dédié au Projet Pimiento piloté par Sophia Genetics et l'INRIA

Sophia Genetics a annoncé sa collaboration avec l’INRIA qui s’est vu attribué une enveloppe de 900 000 € par le Fonds de dotation MSD’AVENIR en vue de soutenir le projet PIMIENTO : projet de recherche dans le domaine du cancer du poumon non à petites cellules.

Samsung Bioepis et C-Bridge Capital vont développer et commercialiser des biosimilaires de nouvelle génération en Chine

Publié le 12 février 2019
Samsung Bioepis et C-Bridge Capital vont développer et commercialiser des biosimilaires de nouvelle génération en Chine

Samsung Bioepis a annoncé son expansion en Chine continentale grâce à un accord de licence avec C-Bridge Capital. Cet accord couvre plusieurs candidats biosimilaires de Samsung Bioepis, dont les candidats biosimilaires SB11 et SB12 de troisième génération, qui référencent le LUCENTIS® (ranibizumab) et le SOLIRIS® (eculizumab), respectivement, ainsi que le SB3, un candidat biosimilaire référençant l’HERCEPTIN® 3 (trastuzumab).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions