Edition du 26-09-2020

Accueil » Industrie » Produits

Hépatite C : nouvelles données sur Simeprevir de Janssen

Publié le mardi 12 novembre 2013

Le laboratoire pharmaceutique Janssen R&D Irlande a dévoilé mardi de nouvelles données sur son programme d’essais cliniques relatif au Simeprevir (TMC435), inhibiteur de protéase de nouvelle génération, permettant le traitement de patients adultes infectés par le virus de l’hépatite C chronique (VHC) de génotype 1.

Ce programme a été réalisé sur des patients adultes atteints d’une maladie hépatique chronique compensée, n’ayant jamais reçu de traitement ainsi que sur des patients ayant déjà reçu un traitement pour l’hépatite C chronique de génotype 1. L’analyse des données issues (1) des essais cliniques a démontré l’efficacité du Simeprevir sur les patients atteints de l’hépatite C chronique difficiles à soigner, y compris sur les patients porteurs du génotype IL28B TT et ceux ayant des scores de METAVIR F4.

L’hépatite C chronique est un problème majeur dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), où l’on estime à 15 millions le nombre de personnes vivant avec cette maladie. De nombreux patients atteints de l’hépatite C chronique ont besoin d’un traitement, dont l’efficacité varie en fonction du génotype du virus. « Les patients présentant certaines caractéristiques de départ sont plus susceptibles de ne pas réagir au traitement ou de rechuter suite à un premier traitement » explique le docteur Ira JACOBSON (2), investigateur dans les études cliniques Simeprevir, ajoutant que « l’ampleur des données collectées sur le Simeprevir et présentées lors de la conférence annuelle de l’Association Américaine pour l’Etude des Maladies du Foie (AAEMF) font de ce traitement une solution efficace pour traiter des cohortes diverses de patients, y compris les patients considérés comme étant difficiles à soigner. Une fois le Simeprevir approuvé, l’ensemble des données collectées servira de base de recommandations aux médecins pour son utilisation ».

Le 24 octobre dernier, le Comité consultatif pour les médicaments antiviraux de l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux a approuvé à l’unanimité (19-0) l’utilisation de 150 mg par jour de Simeprevir combiné à l’Interféron pégylé et à la Ribavirine pour le traitement de l’hépatite C chronique de génotype 1 chez les patients ayant une maladie hépatique compensée.

En avril 2013, une demande d’autorisation de mise sur le marché a été soumise à l’Agence Européenne du Médicament pour l’utilisation du Simeprevir dans le traitement de l’hépatite C chronique de génotype 1 ou de génotype 4 et est en attente d’acceptation. Le Simeprevir a été approuvé en septembre 2013 au Japon dans le traitement de l’hépatite C chronique de génotype 1. Le Simeprevir est également à l’étude dans des traitements sans interféron, qui utilisent diverses combinaisons spécifiques d’agents antiviraux directs.

Selon le Dr Maria BEUMONT, responsable médical Simeprevir chez Janssen, « les données présentées à l’AAEMF démontrent une nouvelle fois l’efficacité du Simeprevir chez des patients difficiles à traiter ». Elle précise également que « suite au récent vote positif de la semaine passée au Comité consultatif pour les médicaments antiviraux de l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux, recommandant l’utilisation du Simeprevir, nous sommes maintenant impatients de pouvoir proposer le Simeprevir aux patients souffrant de l’hépatite C chronique et qui ont besoin d’un traitement dans un futur proche. En parallèle, nous continuons également à évaluer l’efficacité du Simeprevir dans les différentes combinaisons possibles de traitement de l’hépatite C chronique ».

(1) Données issues des études QUEST-1 et QUEST-2 de phase III, sur des patients n’ayant jamais reçu de traitement et de
l’étude PROMISE de phase III sur des patients ayant déjà bénéficié de traitements.

(2)  Le docteur Ira JACOBSON est chef de service de gastro-entérologie et d’hépatologie et médecin traitant au New York-
Prebytarian Hospital /Weill Cornell Medical Center aux Etats-Unis. Il est également professeur distingué Vincent Astor de
Médecin

Source : Janssen Therapeutics EMEA








MyPharma Editions

Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Publié le 25 septembre 2020
Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Gustave Roussy est le 5e meilleur hôpital spécialisé en cancérologie au monde et 1er hors Etats-Unis d’après le magazine Newsweek. Ce classement souligne la reconnaissance internationale de l’excellence des soins et de la puissance de la recherche déployées par l’Institut. C’est aussi l’assurance pour les patients de savoir qu’ils peuvent bénéficier, en France, des meilleurs soins et d’une recherche clinique des plus performantes.

Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Publié le 25 septembre 2020
Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé avoir réalisé la première visite du premier patient pour ELATIVE, l’essai clinique pivot international de Phase 3 évaluant elafibranor dans la Cholangite Biliaire Primitive (PBC).

Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Publié le 25 septembre 2020
Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Ipsen vient d’annoncer la nomination de Philippe Lopes-Fernandes en qualité de Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer, à compter du 1er octobre 2020. Basé à Cambridge (Massachusetts, États-Unis), il sera responsable de toute l’activité business développement et gestion des partenariats. Il reportera directement à David Loew, Directeur général d’Ipsen, et sera membre de l’Executive Leadership Team.

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d’euros dans le Puy-de-Dôme

Publié le 24 septembre 2020
Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d'euros dans le Puy-de-Dôme

La société suisse Carbogen Amcis, spécialisée dans le développement des procédés chimiques à destination de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la production de principes actifs (PA) et de médicaments, a annoncé début septembre de nouveaux plans d’expansion en Suisse et en France.

Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Publié le 24 septembre 2020
Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Fondée en 2017, cette jeune société française spécialisée dans le domaine des compléments alimentaires vient de réaliser une levée de fonds de près de 4 millions d’euros auprès de la société d’investissement Creadev. En proposant aux consommateurs des produits de qualité supérieure, Nutri&Co affiche son ambition de devenir une des marques leaders du secteur européen des nutraceutiques. Un marché évalué à près de 16 milliards d’euros.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents