Edition du 02-12-2020

Maladies neurologiques : Rhenovia signe un accord de plus de 500 000 euros avec l’AFM

Publié le vendredi 10 décembre 2010

Rhenovia Pharma, une jeune société biotechnologique spécialisée dans le développement et l’optimisation de traitements de maladies du système nerveux central et périphérique vient de signer un contrat de projet stratégique avec l’Association Française contre les Myopathies (AFM). Cet accord, d’un montant de plus de 500 000 euros et conclu pour deux ans, vise à  contribuer à accélérer le développement de la technologie unique de Rhenovia et permettra à l’AFM d’ouvrir de nouvelles pistes de traitements pour des maladies neurologiques.
 
Ce projet stratégique a pour but d’accélérer le développement et de poursuivre la validation expérimentale de la technologie unique de Rhenovia de simulation de la transmission nerveuse pour aboutir plus rapidement à son application. Il permettra à l’AFM d’accéder à une approche scientifique plus rapide pour la découverte et la mise au point de nouveaux traitements pharmacologiques pour les maladies neurodégénératives rares. Cette approche profitera également aux pathologies qui affectent un plus grand nombre de malades, comme la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson.
 
Cette plateforme de biosimulation de la transmission nerveuse de Rhenovia est, à ce jour, la technologie de simulation la plus élaborée appliquée à la recherche de nouveaux médicaments pour les maladies affectant le cerveau. Elle améliore aussi l’efficacité et/ou le profil d’effets secondaires des médicaments existants, et permet de revaloriser des candidats médicaments écartés par l’industrie pharmaceutique. La plateforme de Rhenovia est capable, en effet, de reproduire sur ordinateur les résultats des expériences, et inversement, de prédire l’effet de médicaments confirmés ensuite par l’expérimentation. Cette technologie induit une diminution des coûts, une partie des recherches sur des modèles animaux étant remplacée par des études sur ordinateurs, le taux de succès des candidats-médicaments étant amélioré avec la prise en compte de la réalité physiologique et pathologique et le temps de mise sur le marché réduit (réduction des fausses pistes, etc).
 
La puissance et la validité de l’approche de l’équipe de recherche de Rhenovia, première équipe au monde à avoir réussi à simuler sur ordinateur les mécanismes intimes cellulaires et moléculaires qui sont affectés dans certaines pathologies du système nerveux, ont été récemment réaffirmées au travers d’une publication (Ambert et coll., Open Access Bioinformatics, 2010, 2 :113-125), et de plusieurs communications scientifiques présentées lors du congrès de la Société de Neurosciences Américaine (San Diego, 13-17 novembre 2010, cf www.rhenovia.com).

Cette technologie unique est déjà proposée sous forme de prestation de service ou de partenariat à l’industrie pharmaceutique et biotechnologique pour optimiser leur recherche et développement de médicaments pour de nombreuses maladies du système nerveux central, notamment par la découverte et la validation de nouvelles cibles thérapeutiques, la caractérisation pharmacologique in silico, l’amélioration de l’efficacité de candidats médicaments et le prolongement de la protection de produits sur le marché arrivant à échéance de brevet. L’extension de la plateforme, notamment grâce à l’AFM, facilitera, à l’issu de ce projet, la création d’une nouvelle plateforme tout spécialement conçue pour une application aux maladies du système nerveux périphérique, en particulier les maladies liées à une altération de la plaque musculaire (myopathies, sclérose amyotrophique latérale, sclérose multiple).
 
« Rhenovia est ravie d’unir ses efforts à ceux de l’AFM, acteur majeur de la recherche française, dans la recherche de traitements des maladies rares du système nerveux et des maladies génétiques musculaires. Notre technologie unique permettra aux laboratoires de recherche associés à l’AFM, d’augmenter l’efficacité et d’optimiser les coûts de leurs recherches. Cet accord illustre parfaitement la pertinence et la force de notre technologie », indique le Dr Serge Bischoff, Président et CEO de Rhenovia Pharma.
 
« Cet accord avec Rhenovia, leader mondial dans son domaine, nous permettra de dynamiser certains de nos programmes de recherche et d’ouvrir de nouvelles pistes de recherche pour les maladies rares du système nerveux central et périphérique. Des avancées qui bénéficieront aussi aux maladies neurodégénératives plus fréquentes », déclare le Dr Serge Braun, Directeur scientifique de l’AFM.

Source  : Rhenovia Pharma SAS








MyPharma Editions

COVID-19 : feu vert pour le vaccin Pfizer/BioNTech au Royaume-Uni

Publié le 2 décembre 2020
COVID-19 : feu vert pour le vaccin Pfizer/BioNTech au Royaume-Uni

Pfizer et BioNTech ont annoncé mercredi 2 décembre que la Medicines & Healthcare Products Regulatory Agency (MHRA) au Royaume-Uni a accordé une autorisation d’utilisation d’urgence pour leur vaccin à ARNm contre la COVID-19 (BNT162b2). Il s’agit de la première autorisation d’utilisation d’urgence, après un essai mondial de phase 3, d’un vaccin pour aider à lutter contre la pandémie.

Essais cliniques : Kayentis lève 7 millions d’euros pour accélérer le déploiement à l’international de sa plateforme digitale

Publié le 2 décembre 2020
Essais cliniques : Kayentis lève 7 millions d’euros pour accélérer le déploiement à l’international de sa plateforme digitale

Kayentis, fournisseur mondial de solutions eCOA (electronic Clinical Outcome Assessment) pour les essais cliniques, a annoncé que la société a levé 7 millions d’euros en capital-développement.

Ipsen : désignation « Fast Track » de la FDA pour ONIVYDE®

Publié le 2 décembre 2020
Ipsen : désignation « Fast Track » de la FDA pour ONIVYDE®

Ipsen a annoncé avoir obtenu des autorités réglementaires américaines (Food and Drug Administration, FDA) la désignation « Fast Track » de l’irinotécan liposomal sous forme d’injection (ONIVYDE®) chez les patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) dont la maladie a progressé après un traitement en première ligne à base de platine, traduisant […]

LEO Pharma : Karine Duquesne nommée au poste de Directrice Générale France

Publié le 1 décembre 2020
LEO Pharma : Karine Duquesne nommée au poste de Directrice Générale France

LEO Pharma a annoncé la nomination de Karine Duquesne, en tant que Directrice Générale France, à compter du 1er décembre 2020. Elle succède ainsi à Nuno Bras qui a pris la direction de LEO Pharma Iberia.

Abivax achève le recrutement de l’étude d’induction de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 1 décembre 2020
Abivax achève le recrutement de l'étude d'induction de phase 2b d'ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé avoir achevé le recrutement pour son étude d’induction de Phase 2b avec son candidat médicament phare ABX464 pour le traitement des patients atteints de la rectocolite hémorragique modérée à sévère (RCH).

Genopole ouvre un nouvel appel à candidatures pour Shaker, son tremplin Science & Business

Publié le 1 décembre 2020
Genopole ouvre un nouvel appel à candidatures pour Shaker, son tremplin Science & Business

Situé à Evry-Courcouronnes (Essonne – Ile de France), Genopole, biocluster de tout premier plan en France, annonce le lancement d’un appel à candidatures pour son dispositif Shaker. Unique en France, Shaker est un tremplin à double détente, scientifique et entrepreneuriale, qui guide les projets biotech innovants sur le chemin de la création d’entreprise.

Recherche biomédicale : création de l’Ecole de l’Inserm-Pfizer Innovation France

Publié le 1 décembre 2020
Recherche biomédicale : création de l’Ecole de l’Inserm-Pfizer Innovation France

L’Inserm et le fonds de dotation Pfizer Innovation France ont annoncé la création d’un dispositif de formation à la recherche en biologie/santé à destination des élèves des écoles d’ingénieurs : l’École de l’Inserm-Pfizer Innovation (EIPI). Née de ce partenariat, l’EIPI alliera modules d’enseignement et soutien financier pour la réalisation d’une thèse de doctorat par des élèves désireux d’enrichir leur formation initiale par une spécialisation dans le domaine de la santé.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents