Edition du 27-02-2021

Maladies rares: Rhenovia lance des programmes de recherche de nouveaux médicaments

Publié le mardi 20 mars 2012

Rhenovia Pharma, société biotechnologique basée à Mulhouse et spécialisée dans la biosimulation appliquée à la recherche de nouveaux médicaments pour le traitement de maladies neurodégénératives, neurologiques, et psychiatriques, a annoncé hier  le lancement de programmes de recherche de nouveaux médicaments ciblant les maladies rares, orphelines et négligées.

Rhenovia a décidé d’étendre ses champs d’expertise aux maladies rares, ainsi qu’aux maladies orphelines et négligées, avec une première focalisation sur la maladie de Huntington et sur la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD).

Dans un premier temps, Rhenovia finalise la mise au point d’une nouvelle plateforme de biosimulation (RHENOMS (TM) STRI) qui permettra de modéliser l’interaction complexe qui existe entre les mécanismes biologiques dans le striatum, la région du cerveau la plus touchée par la maladie de Huntington. Cette maladie neurodégénérative, rare et mortelle, est particulièrement difficile à traiter en raison du large éventail de symptômes qu’elle engendre, et qui incluent, notamment, des troubles des mouvements involontaires, des déficits cognitifs et des manifestations psychiatriques.

« C’est précisément à cause de cette variété de symptômes, souvent opposés, que la stratégie d’approche par biosimulation nous semble la plus appropriée pour la recherche de nouveaux traitements », déclare le Dr. Serge Bischoff, Président et Directeur Général de Rhenovia Pharma. « La biosimulation nous permet d’intégrer la complexité des systèmes biologiques affectés par la maladie de Huntington, et d’en étudier la nature multifactorielle. »

L’objectif de ce programme est de fournir de nouveaux outils et solutions pour optimiser la découverte et le développement de médicaments tout en accélérant la recherche de nouvelles stratégies de traitements. Il s’agit non seulement de soulager les symptômes des patients atteints de la maladie de Huntington, mais aussi de ralentir la progression de leur maladie. Rhenovia souhaite également consolider, grâce à ce programme, son pipeline de candidats médicaments.

La seconde ambition de Rhenovia, dans le cadre de son programme de maladies rares, orphelines et négligées, réside dans le développement d’une plateforme de modélisation et de simulation (M&S) conçue pour mieux comprendre les mécanismes neuronaux basiques qui sous-tendent les déficiences cognitives et mentales associées à certaines dystrophies musculaires, avec une première focalisation sur la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD).

« Ce choix est dicté par notre partenariat privilégié avec l’Association Française contre les Myopathies (AFM), ainsi que par les patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne(DMD), qui sont dans l’attente d’un traitement spécifique des symptômes liés à la dégradation de certaines fonctions du cerveau », déclare Serge Bischoff. Il ajoute, « le renforcement de nos efforts dans le domaine des maladies négligées, et plus précisément des maladies rares, contribuera non seulement à mieux comprendre les mécanismes biologiques et les manifestations pathologiques sous-jacentes de ces maladies, mais également à consolider la technologie de biosimulation maîtrisée par Rhenovia Pharma ».

« Grâce aux énormes progrès réalisés, ces deux dernières années, par les neurobiologistes, les chimistes ainsi que les ingénieurs informaticiens, mathématiciens et physiciens de Rhenovia, les avancées attendues en simulant les déficiences provoquées par les maladies rares permettront d’apporter des éclaircissements sur des maladies qui affectent de plus en plus de patients. Citons notamment, les maladies neurodéveloppementales (ex. : l’autisme), neurodégénératives (ex. : Alzheimer) et psychiatriques (ex. : la dépression ou la schizophrénie) », conclut le Dr. Serge Bischoff.

Rhenovia a récemment présenté les premières données sur la manière dont l’entreprise évalue les syndromes de la maladie de Huntington par le biais de sa plateforme de biosimulation, lors de la 7ème Conférence Annuelle de la maladie de Huntington qui s’est tenue à Palm Springs (Californie, Etats-Unis). Le poster de présentation intitulé « Use of Biosimulation to Facilitate Drug Discovery in Huntington’s Disease » (« Utilisation de la biosimulation pour faciliter la découverte de médicament contre la maladie de Huntington ») peut être téléchargé sur le site Internet de Rhenovia Pharma, http://www.rhenovia.com, section Publications.

Source : Rhenovia Pharma








MyPharma Editions

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Publié le 23 février 2021
Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la première visite du premier patient dans l’étude clinique de Phase II HEART qui évaluera TOTUM-070, substance active innovante pour la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol, facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Publié le 23 février 2021
Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Daiichi Sankyo a annoncé que Ken Takeshita, MD, sera le nouveau responsable mondial de la recherche et du développement à partir du 1er avril 2021. À cette date, le Dr Junichi Koga prendra officiellement sa retraite, après une brillante et assidue carrière, dont plus de 12 ans passés chez Daiichi Sankyo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents