Edition du 23-01-2019

Rhenovia Pharma boucle une deuxième levée de fonds

Publié le mercredi 12 février 2014

Rhenovia Pharma, société biotechnologique spécialisée dans la biosimulation appliquée à la recherche et au développement de nouveaux médicaments, a annoncé mercredi avoir levé 540 000 euros auprès de ses actionnaires historiques, lors d’un deuxième tour de table.

Créée en 2007, Rhenovia est le leader mondial de la biosimulation dans le domaine du système nerveux (*). Grâce à sa technologie unique, Rhenovia crée des simulateurs informatiques permettant de prédire l’effet de molécules sur des patients sains ou affectés par des pathologies (Alzheimer, Parkinson, épilepsie, dépression…). Ces simulateurs, qui réduisent considérablement le recours aux expérimentations animales, trouvent de nombreuses applications dans les industries pharmaceutique et agroalimentaire ainsi que dans le domaine de la sécurité civile et militaire.

Rhenovia a obtenu en 2009 un premier financement d’un pool d’investisseurs constitué autour d’Alsace Business Angels et de SODIV. La deuxième levée de fonds annoncée aujourd’hui, d’un montant de 540 000 euros, a été réalisée auprès des investisseurs historiques. Celle-ci permet à Rhenovia de renforcer ses fonds propres et d’étoffer ses équipes, notamment dans les domaines du marketing et des applications thérapeutiques.

«Le soutien sans faille de nos actionnaires historiques nous a permis de devenir leader mondial de la biosimulation du système nerveux et de signer nos premiers contrats avec des industriels », déclare le Dr Serge Bischoff, co-fondateur et président de Rhenovia « Ce deuxième tour de table est un jalon majeur. Nous allons désormais accélérer notre développement commercial en capitalisant sur notre avance technologique.»

Une troisième levée de fonds prévue en 2014

En 2014, Rhenovia a prévu de réaliser un troisième tour de table de 2 millions d’euros, ouvert à de nouveaux investisseurs, notamment des family offices. La société, qui s’est jusqu’ici développée essentiellement à travers ses capacités d’autofinancement, compte en effet accélérer son développement sur les trois marchés clés où elle est déjà présente, à savoir les marchés du médicament, de l’agroalimentaire et de la neurotoxicité.

Rhenovia cible ainsi trois marchés à très fort potentiel et aux besoins grandissants. Sa technologie permet à l’industrie pharmaceutique d’identifier de nouveaux candidats-médicaments et de raccourcir leur temps de développement, tout en diminuant les coûts de R&D. Elle permet également d’anticiper les risques (effets secondaires, interactions avec d’autres molécules…) et de diminuer ainsi le taux d’échec au stade clinique. Les enjeux de santé et financiers sont donc considérables.

Dans le domaine de l’agroalimentaire, les simulateurs de Rhenovia permettent d’étudier les propriétés des aliments, nutraceutiques et compléments alimentaires sur le système nerveux. Ils contribuent ainsi à la R&D du secteur et à la validation des allégations en matière de santé. L’un des enjeux est une meilleure prévention des maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson…).

Enfin, la technologie de Rhenovia permet de mesurer les effets des agents neurotoxiques tels que les pesticides, les nanoparticules, les rejets industriels ou les armes chimiques. Elle peut en outre contribuer à la mise au point d’antidotes contre les gaz de combat. Elle intéresse ainsi en premier lieu les acteurs de la protection civile et militaire.

Rhenovia possède d’ores et déjà des références clients sur chacun de ces trois marchés. L’offre de Rhenovia comprend aujourd’hui du conseil à très haute valeur ajoutée, des services issus de l’exploitation de ses simulateurs informatiques, le développement de nouveaux simulateurs sur mesure, et le licencing de nouvelles technologies.

Les fonds levés en 2014 doivent lui permettre d’accélérer fortement son rythme de développement commercial. La société va notamment compléter son offre de services et la structurer en fonction de chacun des marchés visés. Rhenovia entend ainsi capter une part significative du marché international de la biosimulation du système nerveux, un marché en forte croissance qu’elle estime à plusieurs dizaines de millions d’euros en 2018.

* étude « Global Biosimulation Technology Market (2012-2017) » de MarketsandMarkets, novembre 2012

Source : Rhenovia Pharma








MyPharma Editions

Cancer colorectal: Pierre Fabre & Array BioPharma annoncent des résultats de l’étude de Phase 3 BEACON CRC

Publié le 23 janvier 2019
Cancer colorectal: Pierre Fabre & Array BioPharma annoncent des résultats de l'étude de Phase 3 BEACON CRC

Pierre Fabre et Array BioPharma ont annoncé les résultats actualisés d’innocuité et d’efficacité, dont les données matures de survie globale, issues de la partie « Safety-Lead in » (évaluation de la sécurité d’administration) de l’étude de phase 3 BEACON CRC qui a évalué la triple association de BRAFTOVI® (encorafenib), un inhibiteur de BRAF, MEKTOVI® (binimetinib), […]

Polepharma : Stéphane Calmar élu Vice-président Affaires Publiques

Publié le 22 janvier 2019
Polepharma : Stéphane Calmar élu Vice-président Affaires Publiques

Le conseil d’administration de Polepharma a élu, jeudi 17 janvier 2019, Stéphane Calmar à la vice-présidence Affaires Publiques du cluster pharmaceutique. Stéphane Calmar occupe aujourd’hui le poste de Directeur des Affaires Corporate des Laboratoires Novo Nordisk.

Samsung Bioepis : la FDA américaine approuve l’Ontruzant® aux États-Unis

Publié le 22 janvier 2019
Samsung Bioepis : la FDA américaine approuve l’Ontruzant® aux États-Unis

Samsung Bioepis a annoncé que l’agence américaine des médicaments (FDA) avait approuvé l’Ontruzant® (trastuzumab-dttb), un biosimilaire référençant le Herceptin® 1 (trastuzumab), pour toutes les indications éligibles, à savoir le traitement adjuvant du cancer du sein surexprimant HER2, du cancer du sein métastatique, et de l’adénocarcinome de la jonction œso-gastrique, ou du cancer gastrique métastatique, chez des patients qui n’ont pas reçu de traitement préalable pour une maladie métastatique.

GeNeuro : des résultats positifs de Phase 1 pour Temelimab dans une étude à hautes doses

Publié le 22 janvier 2019
GeNeuro : des résultats positifs de Phase 1 pour Temelimab dans une étude à hautes doses

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et les maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP) ou le diabète de type 1, a annoncé des résultats positifs de sécurité et de tolérance, dans le cadre d’une étude de Phase 1 évaluant l’administration à hautes doses de temelimab (GNbAC1) pour le traitement de la SEP et d’autres maladies auto-immunes.

Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Publié le 21 janvier 2019
Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Servier et Taiho Oncology, filiale de Taiho Pharmaceutical, ont annoncé conjointement que les données d’innocuité et d’efficacité, dans le sous-groupe de patients ayant subi une gastrectomie, de l’essai mondial de phase III TAGS évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) chez des patients atteints d’un cancer gastrique métastatique (CGm), étaient cohérentes avec les résultats d’études globaux publiés dans The Lancet Oncology.

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions