Edition du 24-10-2020

Accueil » Et aussi » Médecine » Recherche

Maladies rares : l’UE débloque une enveloppe de 144 millions d’euros pour la recherche

Publié le vendredi 8 mars 2013

Maladies rares : l'UE débloque une enveloppe de 144 millions d'euros pour la rechercheÀ l’occasion de la journée des maladies rares 2013, la Commission a annoncé le déblocage d’une enveloppe de 144 millions d’euros visant à financer 26 projets de recherche sur les maladies rares. Ces projets contribueront à améliorer la qualité de vie des quelque 30 millions d’Européens qui souffrent d’une maladie rare.

Les projets sélectionnés rassembleront plus de 300 participants de 29 pays d’Europe et d’ailleurs, issus notamment d’équipes d’institutions universitaires prestigieuses, de PME et d’associations de malades. Le but est de mutualiser les ressources et de collaborer au-delà des frontières afin de mieux comprendre les maladies rares et de trouver des traitements.

Ces 26 nouveaux projets portent sur un large éventail de maladies rares, notamment cardiovasculaires, métaboliques et immunologiques. Ils ont pour objectif:

• le développement de substances qui pourraient permettre d’améliorer les thérapies ou d’en mettre au point de nouvelles;
• une meilleure compréhension de l’origine et des mécanismes des maladies rares;
• un meilleur dépistage des maladies rares; et
• l’amélioration de la prise en charge des maladies rares en milieu hospitalier et dans les structures de soin.

Les défis auxquels s’attaqueront les équipes de recherche sont variés, tels que par exemple: un nouveau système de soutien hépatique «bioartificiel» pour traiter l’insuffisance hépatique aiguë; des systèmes puissants de traitement des données pour développer de nouveaux outils de diagnostic, des biomarqueurs et des stratégies de criblage des agents thérapeutiques contre les maladies rénales rares; et le développement clinique d’un médicament pour traiter l’alcaptonurie, une maladie génétique entraînant une forme grave et handicapante d’arthropathie d’apparition précoce ainsi que des troubles cardiaques, contre laquelle il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement efficace.

Un grand nombre de ces nouveaux projets contribueront au Consortium international dédié à la recherche sur les maladies rares (IRDiRC), la plus grande initiative collective au monde en matière de recherche sur les maladies rares. Lancé par la Commission européenne en association avec des partenaires nationaux et internationaux, ce consortium s’est fixé pour objectif de fournir d’ici 2020 quelque 200 nouvelles thérapies pour les maladies rares et des outils de diagnostic pour la plupart de ces pathologies. Ces nouveaux projets porteront à près de 100 le nombre de projets de recherche collaborative dans le domaine des maladies rares ayant bénéficié d’un financement de l’UE au cours des six dernières années. Au total, cela représente un investissement d’environ 500 millions d’euros.

Tous ces projets peuvent être consultés dans le MEMO/13/148 et sur ce site web.

Source : Commission Européenne








MyPharma Editions

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents