Edition du 21-02-2019

Médecins et Sécu : ultimes négociations sur les dépassements d’honoraires aujourd’hui

Publié le jeudi 15 octobre 2009

Médecins et Sécu : ultimes négociations sur les dépassements d'honoraires ce jeudi C’est aujourd’hui, jeudi 15 octobre, que syndicats de médecins libéraux, assurance maladie et complémentaires santé doivent trouver un accord lors d’une ultime séance de négociation sur les dépassements d’honoraires. Une date limite fixée par la loi, au-delà de laquelle le gouvernement pourrait intervenir par arrêté. Selon le rapport annuel du Haut Conseil pour l’avenir de l’Assurance-maladie, les dépassements autorisés pour les médecins de secteur 2, s’élèvent à 2 milliards d’euros par an.

Alors que les négociations s’enlisent depuis août 2004, syndicats de médecins et assurance maladie vont se retrouver aujourd’hui afin de  tenter de conclure un accord  sur le secteur optionnel.  En théorie, les médecins (chirurgiens, gynécologues-obstétriciens et anesthésistes) s’engageraient à réaliser 30% de leurs actes au tarif Sécu et les 70% restant  avec un dépassement limité à 50%. En échange, les complémentaires santé rembourseraient ces dépassements.

De son côté, l’Unocam, qui représente les assurances complémentaires santé à la table des négociations, souhaitent à l’instar de l’assurance maladie réduire le nombre de médecins autorisés à dépasser les tarifs remboursables. Quant au principal syndicat de médecins, la CSMF, il s’oppose à un « secteur optionnel qui se substituerait au secteur 2 », craignant une « disparition programmée » de ce dernier.

Enfin, le Collectif interassociatif sur la santé met en garde contre un secteur optionnel « qui aboutirait à ce que les Français payent plus pour avoir moins». Le CISS s’alarme sur le fait qu’à terme le secteur optionnel sera ouvert à toutes les spécialités médicales, « à l’instar de ce qui s’est produit avec le secteur II », précise-t-il dans un communiqué et prédit « une augmentation de 50 % du tarif des consultations pour 70 % de nos concitoyens. »

Négociations sur fond d’ultimatum 
« En l’absence d’accord avant le 15 octobre, la loi laisse la possibilité de prendre un arrêté pour une période de quatre mois », a rappelé mercredi, la ministre de la santé, Roselyne Bachelot, faisant allusion à la loi « Hôpital, patients, santé, territoires » votée par le Parlement en juin. En effet, Selon la Tribune un projet de décret, en préparation au ministère de la Santé, viserait à alourdir les sanctions à l’encontre des médecins pratiquant des dépassements d’honoraires abusifs. Ce décret reprendrait pour la plupart des sanctions déjà prévues dans un décret de décembre 2008, au titre notamment des refus de soins (avec des sanctions financières pouvant atteindre près de 6 000 euros) et des dépassements abusifs.








MyPharma Editions

Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d’essais cliniques

Publié le 21 février 2019
Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d'essais cliniques

La décision de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) de réduire les délais d’instruction des demandes d’essais cliniques pour les MTI (médicaments de thérapie innovante), constitue une excellente nouvelle pour l’innovation médicale française et les patients.

AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

Publié le 20 février 2019
AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

AlzProtect, société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé aujourd’hui avoir terminé avec succès son étude sur l’effet de prise de nourriture pour son candidat médicament AZP2006.

Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Publié le 20 février 2019
Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Neuraxpharm France, filiale française du groupe Neuraxpharm, leader européen du traitement des troubles du système nerveux central (SNC), a annoncé aujourd’hui la nomination du Docteur Pierre Hervé Brun au poste de directeur général.

Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Publié le 20 février 2019
Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Néovacs, société spécialisée dans les vaccins thérapeutiques ciblant le traitement des maladies auto-immunes, inflammatoires et certains cancers, a annoncé avoir procédé à deux nominations au sein de son équipe de direction. Vincent Serra est nommé Directeur Scientifique (CSO) et Valérie Salentey, Responsable des Affaires Règlementaires.

Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Publié le 19 février 2019
Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels.

Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l’innovation et de la R&D

Publié le 19 février 2019
Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l'innovation et de la R&D

Alors que Ceva Santé Animale finalise son nouveau plan stratégique 2020-2025, le laboratoire biopharmaceutique vétérinaire a récemment annoncé des changements importants au sein de son équipe de direction.

L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

Publié le 18 février 2019
L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

La Commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de l’ANSM s’est prononcée le 31 janvier 2019 en faveur de la demande d’Autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) pour le larotrectinib, dans l’indication du Traitement des patients adultes et pédiatriques atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques présentant une fusion NTRK (Neurotrophic Tyrosine Receptor Kinase) réfractaires aux traitements standards ou en l’absence d’alternative thérapeutique appropriée.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions