Edition du 22-06-2021

Médicaments biosimilaires : les 9 mesures du Gemme pour développer le marché français

Publié le dimanche 9 novembre 2014

Lors de son colloque du 2 octobre dernier, le Gemme Biosimilaires avait indiqué l’annonce de 9 mesures pour permettre le « développement harmonieux » du marché des biosimilaires en France. Parmi les 10 médicaments les plus coûteux pour l’assurance maladie en 2013, 7 sont des médicaments biologiques, rappelle l’association qui regroupe les industriels du médicament générique et biosimilaire.

‘Ces médicaments d’un nouveau type permettent  de maintenir l’accès des patients à un haut niveau de prise en charge tout en préservant les finances publiques, et libèrent des ressources pour financer des innovations futures.’, estime notamment dans un communiqué la Commission dédiée aux médicaments biosimilaires au sein du Gemme.

Parmi ses 9 mesures, le Gemme Biosimilaires préconise la diffusion d’une « information objective et officielle sur les médicaments biosimilaires auprès des professionnels de santé, des décideurs en santé et des patients afin de créer un climat de confiance ».

Il propose également de « créer et diffuser une liste de référence des médicaments biologiques similaires, définie par l’ANSM (comme cela est prévu dans la LFSS 2014), permettant aux professionnels de santé de disposer d’une information complète sur les alternatives thérapeutiques possibles ». Autre mesure avancée par l’association, « favoriser la mise à disposition précoce des médicaments biosimilaires  dans le cadre strict défini par l’AMM européenne ».

Le Gemme préconise également d’établir un processus d’évaluation spécifique simplifié au sein de l’HAS, qui tienne compte des spécificités de développement des médicaments biosimilaires (démonstration de la biosimilarité, extrapolation des indications…). Il propose aussi de « réaliser et diffuser  des recommandations médico-économiques par classe (HAS) favorisant l’utilisation la plus efficiente des médicaments ayant les mêmes bénéfices thérapeutiques pour les patients ».

Il propose également d’ « inciter les établissements hospitaliers à référencer au moins un médicament biosimilaire par  classe » et de « mettre en place des objectifs de prescriptions des médicaments biosimilaires au sein de chaque classe en s’appuyant sur les recommandations de l’HAS ».

Ces objectifs de prescriptions par classe pourraient être inclus « soit dans le Contrat de Bon Usage des établissements de soins afin de contribuer à la maîtrise des enveloppes des médicaments de prescription hospitalière délivrés en ville (PHEV) et/ou des médicaments de la liste en sus, soit dans le cadre de la rémunération sur objectif de santé publique (ROSP) pour les médicaments utilisés en médecine libérale ».

Enfin, le Gemme propose de « réinvestir de façon précise et fléchée une partie des économies réalisées grâce à l’utilisation des médicaments biosimilaires afin de favoriser la recherche, la formation et l’éducation thérapeutique ».

Le Gemme rappelle que les médicaments biologiques représentent plus de 25 %  des dépenses de médicaments dans l’hexagone : parmi les 10 médicaments les plus coûteux pour l’assurance maladie en 2013, 7 sont des médicaments biologiques. Dans les 5 prochaines années, plusieurs médicaments biologiques majeurs en oncologie et dans le traitement des pathologies auto-immunes, représentant plus d’1 milliard d’€ de dépenses annuelles en France, perdront leurs brevet.

Source : Gemme








MyPharma Editions

COVID‑19 : 150 millions de doses supplémentaires du vaccin Moderna pour 2022 dans l’UE

Publié le 22 juin 2021
COVID‑19 : 150 millions de doses supplémentaires du vaccin Moderna pour 2022 dans l'UE

La Commission européenne a annoncé le 22 juin dans un communiqué avoir approuvé la modification apportée au deuxième contrat conclu avec l’entreprise pharmaceutique Moderna, ouvrant ainsi la voie à l’acquisition, au nom de tous les États membres de l’Union, de 150 millions de doses supplémentaires en 2022. Le contrat révisé offre la possibilité de commander des vaccins adaptés aux variants, des vaccins à usage pédiatrique et des vaccins de rappel.

Bristol Myers Squibb France : Grégory Delattre nommé Directeur de la Business Unit Oncologie

Publié le 22 juin 2021

Depuis le 31 mai, Grégory Delattre est nommé Directeur de la Business Unit Oncologie de Bristol Myers Squibb France. Il rejoint ainsi le Comité exécutif et reporte à Christophe Durand, General Manager de Bristol Myers Squibb France.

Gilead – Kite : nouvelles données de l’essai ZUMA-3 dans la leucémie aigüe lymphoblastique

Publié le 22 juin 2021
Gilead - Kite : nouvelles données de l’essai ZUMA-3 dans la leucémie aigüe lymphoblastique

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que les résultats de l’analyse principale de ZUMA-3, essai de phase 1/2 international, multicentrique, à bras unique, en ouvert, évaluant la thérapie par cellules autologues CD3+ transduites anti-CD19 (anciennement KTE-X19, Tecartus®) chez des adultes atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) B, réfractaire ou en rechute, ont été présentés lors du 26e Congrès Annuel virtuel de l’Association Européenne d’Hématologie (European Hematology Association, EHA2021)

GSK et Vir Biotechnology : résultats définitifs et confirmés de l’essai de phase 3 COMET-ICE pour l’anticorps monoclonal sotrovimab

Publié le 21 juin 2021
GSK et Vir Biotechnology : résultats définitifs et confirmés de l'essai de phase 3 COMET-ICE pour l'anticorps monoclonal sotrovimab

GlaxoSmithKline et Vir Biotechnology ont annoncé les résultats finaux et confirmés de l’essai de phase 3 COMET-ICE (COVID-19 Monoclonal antibody Efficacy Trial – Intent to Care Early) démontrant que le sotrovimab, un anticorps monoclonal expérimental contre le SARS-CoV-2, a réduit de manière significative le risque d’hospitalisation ou décès chez les patients adultes à haut risque souffrant de la COVID-19 légère à modérée.

Covid-19 : les équipes toulousaines de Siemens accompagnent BioNTech pour accélérer le lancement de la production du vaccin

Publié le 21 juin 2021
Covid-19 : les équipes toulousaines de Siemens accompagnent BioNTech pour accélérer le lancement de la production du vaccin

Siemens accompagne l’entreprise de biotechnologie BioNTech afin de convertir son site de Marbourg en usine de production de vaccins contre la Covid-19. La mobilisation des équipes sur place ainsi que celles du centre d’expertise mondiale Siemens pour l’industrie pharmaceutique, basées à Toulouse, ont permis une transformation du site de production en seulement cinq mois.

Sanofi : la Commission européenne approuve Aubagio® pour le traitement de la SEP-RR de l’enfant et de l’adolescent

Publié le 21 juin 2021
Sanofi : la Commission européenne approuve Aubagio® pour le traitement de la SEP-RR de l’enfant et de l’adolescent

Sanofi a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé Aubagio® (tériflunomide) pour le traitement de la sclérose en plaques récurrente-rémittente (SEP-RR) des patients pédiatriques âgés de 10 à 17 ans. L’approbation de la CE repose sur les données de l’étude TERIKIDS de phase III et fait d’Aubagio le premier médicament par voie orale indiqué dans le traitement de première ligne de la sclérose en plaques de l’enfant et de l’adolescent dans l’Union européenne.

Ethypharm annonce l’acquisition d’Altan Pharma

Publié le 18 juin 2021
Ethypharm annonce l'acquisition d'Altan Pharma

Ethypharm a annoncé aujourd’hui qu’elle a conclu un accord définitif pour acquérir Altan Pharma, une société pharmaceutique de spécialités qui développe, fabrique et commercialise des médicaments injectables à usage hospitalier.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents