Edition du 23-11-2017

Médicaments essentiels : l’OMS émet de nouvelles recommandations sur l’utilisation des antibiotiques

Publié le mardi 13 juin 2017

Médicaments essentiels : l'OMS émet de nouvelles recommandations sur l’utilisation des antibiotiquesL’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient de mettre à jour sa liste des médicaments essentiels avec de nouvelles recommandations concernant les antibiotiques à utiliser contre les infections courantes et ceux à préserver pour les situations les plus graves. Des médicaments contre le VIH, l’hépatite C, la tuberculose et la leucémie ont également été ajoutés.

La liste mise à jour ajoute 30 médicaments pour les adultes et 25 médicaments pour les enfants et précise de nouvelles utilisations pour 9 produits figurant déjà dans la liste, soit un total de 433 médicaments jugés essentiels pour répondre aux besoins de santé publique les plus importants. De nombreux pays utilisent la Liste OMS des médicaments essentiels pour accroître l’accès aux médicaments et orienter les décisions concernant les produits dont ils doivent garantir la disponibilité pour leur population.

Trois catégories d’antibiotiques
Dans la révision la plus importante effectuée en 40 ans d’existence de la liste, qui a été apportée à la section sur les antibiotiques, les experts de l’OMS ont regroupé les antibiotiques en 3 catégories: les antibiotiques auxquels l’ACCÈS est indispensable, ceux à utiliser avec PRÉCAUTION et ceux à utiliser en DERNIER RECOURS, et ont formulé des recommandations sur le moment opportun d’utilisation de chaque catégorie.

Dans un premier temps, les nouvelles catégories s’appliquent uniquement aux antibiotiques utilisés pour traiter 21 infections parmi les plus courantes. Si cela s’avère efficace, on pourrait les élargir dans les prochaines versions de la liste des médicaments essentiels afin de les appliquer aux médicaments destinés au traitement d’autres infections.

« Ce changement vise à garantir la disponibilité des antibiotiques au moment voulu et à faire en sorte que les antibiotiques adaptés soient prescrits pour traiter les infections appropriées. Il devrait permettre d’améliorer les résultats thérapeutiques, de réduire le développement de bactéries résistantes aux médicaments et de préserver l’efficacité des antibiotiques de «dernier recours» qui sont nécessaires lorsque tous les autres traitements échouent », précise l’OMS.

Ces changements complètent le Plan d’action mondial de l’OMS pour combattre la résistance aux antimicrobiens, qui vise à combattre le développement de la résistance aux médicaments en veillant à une meilleure utilisation des antibiotiques.

L’OMS recommande que les antibiotiques auxquels l’ACCÈS est indispensable soient disponibles à tout moment comme traitement contre un large éventail d’infections courantes. Par exemple, l’amoxicilline, un antibiotique largement utilisé pour traiter des infections comme la pneumonie, figure dans cette catégorie.

Dans la catégorie des antibiotiques à utiliser avec PRÉCAUTION figurent des antibiotiques recommandés comme traitement de première ou de deuxième intention contre un nombre limité d’infections. Par exemple, il conviendrait de réduire considérablement l’utilisation de la ciprofloxacine pour traiter la cystite (type d’infection urinaire) et les infections des voies respiratoires supérieures (comme la sinusite et la bronchite bactériennes) afin d’éviter que la résistance ne se développe davantage.

Dans la troisième catégorie, à utiliser en DERNIER RECOURS, figurent des antibiotiques tels que la colistine et certaines céphalosporines qui devraient être considérées comme médicaments de dernier recours et utilisées uniquement dans les situations les plus graves lorsque toutes les autres alternatives ont échoué, comme pour le traitement des infections engageant le pronostic vital causées par des bactéries multirésistantes.

Les experts de l’OMS ont ajouté 10 antibiotiques à la liste pour les adultes et 12 pour les enfants.

Autres médicaments ajoutés
La liste des médicaments essentiels mise à jour comprend également plusieurs nouveaux médicaments, dont 2 traitements contre le cancer de la cavité buccale; un nouveau comprimé contre l’hépatite C qui associe 2 médicaments; un traitement plus efficace contre le VIH ainsi qu’un médicament ancien qui peut être administré pour prévenir l’infection à VIH chez les personnes à risque élevé; de nouvelles formulations pédiatriques de médicaments contre la tuberculose; et des traitements antalgiques.

Pour plus de détails, consulter la nouvelle liste 2017 des médicaments essentiels de l’OMS – en anglais

Source : OMS








MyPharma Editions

Janssen lance un portail d’informations sur le VIH et les IST

Publié le 23 novembre 2017
Janssen lance un portail d'informations sur le VIH et les IST

Le laboratoire Janssen vient de lancer le site internet « Prévenir Pour l’Avenir ». Véritable portail d’aide et d’information sur la santé sexuelle, abordant aussi bien la thématique du VIH que des IST (infections sexuellement transmissibles) en général, « Prévenir Pour l’Avenir » est construit autour de 4 grandes thématiques/rubriques : Se protéger ; Se dépister ; Se traiter ; Vivre avec.

ASIT biotech obtient un deuxième brevet en Europe

Publié le 23 novembre 2017
ASIT biotech obtient un deuxième brevet en Europe

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge au spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation future d’une nouvelle génération de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a annoncé l’octroi d’un deuxième brevet par l’Office européen des brevets.

Innate Pharma annonce une mise à jour du programme d’essais cliniques de lirilumab

Publié le 23 novembre 2017
Innate Pharma annonce une mise à jour du programme d'essais cliniques de lirilumab

La société de biotechnologie marseillaise Innate Pharma a annoncé hier une mise à jour du programme d’essais cliniques de lirilumab, licencié à Bristol-Myers Squibb. Lirilumab est un anticorps humanisé dirigé contre les récepteurs inhibiteurs de type immunoglobuline (KIRs) exprimés principalement sur les cellules tueuses « Natural Killers » (NK).

Janssen cherche à élargir l’AMM en Europe de Darzalex® pour le myélome multiple récemment diagnostiqué

Publié le 22 novembre 2017
Janssen cherche à élargir l'AMM en Europe de Darzalex® pour le myélome multiple récemment diagnostiqué

Janssen a annoncé avoir déposé une demande de variation de Type II auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA), pour le traitement d’immunothérapie au Darzalex® (daratumumab). Cette demande vise à élargir l’autorisation actuelle de mise sur le marché afin de combiner le daratumumab au bortézomib, melphalan et prednisone pour le traitement des patients adultes atteints d’un myélome multiple nouvellement diagnostiqué et qui ne sont pas admissibles pour une greffe autologue de cellules souches.

Smithers Viscient Europe : Alasdair Clipston nommé directeur du département Chimie

Publié le 22 novembre 2017
Smithers Viscient Europe : Alasdair Clipston nommé directeur du département Chimie

Smithers Viscient, un organisme de recherche sous contrat mondial, a annoncé la nomination d’Alasdair Clipston au poste de directeur de son département Chimie. M. Clipston rejoint Smithers après 15 années passées au sein d’organismes de tests et de recherche sous contrat, dont AstraZeneca et Charles River.

RaDiCo (Inserm) et Boehringer Ingelheim France partenaires autour de la Fibrose Pulmonaire Idiopathique

Publié le 22 novembre 2017
RaDiCo (Inserm) et Boehringer Ingelheim France partenaires autour de la Fibrose Pulmonaire Idiopathique

RaDiCo, programme national de cohortes sur les maladies rares piloté par l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm), s’associe à Boehringer Ingelheim France pour une étude observationnelle de la prise en charge des patients atteints de Fibrose Pulmonaire Idiopathique (FPI), en pratique réelle. Les résultats de ce projet de recherche spécifique FPI sont attendus en 2021.

Les remboursements de soins du régime général en hausse de 3,2% à fin octobre

Publié le 22 novembre 2017
Les remboursements de soins du régime général en hausse de 3,2% à fin octobre

Selon le dernier point mensuel de l’Assurance maladie, les dépenses de soins de ville ont progressé de 3,3% sur les dix premiers mois de l’année et de 3,2% sur les douze derniers mois. Parmi ces dépenses, les remboursements de soins médicaux et dentaires augmentent de 3,2% entre janvier et octobre 2017 et de 3,0% sur les 12 derniers mois.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions