Edition du 23-03-2019

Médicaments falsifiés : le Leem et l’OCLAESP renforcent leur partenariat

Publié le mardi 8 juillet 2014

Les Entreprises du Médicament (Leem) et l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (OCLAESP) ont signé le 7 juillet 2014 une « Déclaration de principe » qui renforce leur partenariat, en France, en matière de lutte contre les médicaments falsifiés.

A l’occasion de cette signature, Patrick Errard, Président du Leem, a tenu à rappeler que « les entreprises du médicament sont mobilisées depuis longtemps pour lutter contre les médicaments falsifiés, en partenariat avec les acteurs publics. Les industriels se félicitent d’étendre leur collaboration avec l’OCLAESP qui mène une action remarquable pour la protection de la santé publique et des patients français ».

On entend par médicament falsifié, tout médicament comportant une fausse présentation de son identité, de sa source ou de son historique. Parmi les produits illicites identifiés sur le sol français, une très faible quantité concerne des contrefaçons.

Grâce à un encadrement étroit de la chaîne légale d’approvisionnement, du monopole de vente des pharmaciens et d’un système de prise en charge parmi les meilleurs au monde, la France est mieux préservée que d’autres pays . Toutefois, elle doit faire preuve d’une grande vigilance face à la menace croissante représentée par les ventes en ligne à partir de sites illégaux. A cet effet, elle a récemment mis en place une législation plus contraignante que dans la plupart des autres Etats membres de l’Union européenne.

En mai 2014, menée sous l’égide d’Interpol, l’Opération Pangea VII a parfaitement mis en évidence ce risque accru véhiculé par les sites illégaux. Regroupant 111 pays, cette action internationale a permis l’arrestation de 237 suspects et la saisie de produits dangereux pour un montant global de 36 millions de dollars. Le bilan français se caractérise par la saisie de près d’1,3 million de médicaments ou compléments alimentaires considérés comme des médicaments illicites et par la fermeture de 161 sites illégaux. « Cet excellent résultat n’a pu être obtenu que par le travail en synergie des autorités de régulation (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) et des services d’investigation (unités spécialisées de la gendarmerie, de la douane et de la police) », précise le colonel Bruno MANIN, chef de l’OCLAESP.

La « Déclaration de principe » entre le Leem et l’OCLAESP vient approfondir la collaboration entre les industriels du médicament et la gendarmerie, qui travaillent ensemble depuis plusieurs années, dans une relation de confiance. Cette coopération complète une démarche que l’OCLAESP avait préalablement initiée avec un certain nombre d’adhérents du Leem.

L’accord s’articule principalement autour d’un échange d’informations entre les deux parties sur la falsification et le détournement d’usage de médicaments et de matières premières à usage pharmaceutique, dans le respect de la confidentialité inhérente à ce type d’activité. Il prévoit également la mise en place d’actions communes de sensibilisation des entreprises du médicament, notamment de fiches pratiques, et d’information du public face à des offres toujours plus nombreuses via des sites illégaux ou les réseaux sociaux.

Source : Leem








MyPharma Editions

Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Publié le 22 mars 2019

Reconnu par BPI France pour son fort potentiel de croissance, le groupe Biosynex, qui conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR), a été sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance Excellence.

AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

Publié le 22 mars 2019
AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

AlzProtect , société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Parexel Biotech, une nouvelle division de Parexel International Corporation, a été sélectionnée pour réaliser le développement clinique de phase 2a de AZP2006 pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie dégénérative rare du cerveau.

Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Publié le 22 mars 2019
Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Zoetis, l’entreprise américaine de santé animale, a annoncé la nomination de Hervé de Cidrac au poste de Président Directeur Général de Zoetis en France. Hervé de Cidrac prendra ses fonctions chez Zoetis le 1er Avril 2019.

Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

Publié le 22 mars 2019
Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

La société de biotechnologie française Deinove a annoncé avoir franchi avec succès la première étape clé du programme AGIR – Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants – qui bénéficie du soutien du Programme d’Investissements d’Avenir. Ce passage d’étape a déclenché le paiement de 1,5 m€ à Deinove.

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Publié le 21 mars 2019
Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Le laboratoire pharmaceutique Servier s’associe avec des chercheurs de l’Université de Harvard dans une étude collaborative pour explorer une nouvelle voie dans le traitement du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD, Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Publié le 21 mars 2019
CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Jean-Luc Moullet a été nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités de l’organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies.

Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Publié le 21 mars 2019
Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Igyxos, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’un nouveau traitement contre l’infertilité féminine et masculine, a annoncé le succès de sa levée de fonds de 7,5 millions d’euros dans le cadre d’une Série A menée par Bpifrance, via le Fonds Accélération Biotechnologies Santé géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions