Edition du 25-10-2020

Médicaments génériques: Bruxelles va intensifier son examen du secteur pharmaceutique

Publié le mercredi 8 juillet 2009

Médicaments génériques: Bruxelles va intensifier son examen du secteur pharmaceutiqueDans un rapport final issu de son enquête sur la concurrence dans le secteur pharmaceutique lancée mi-janvier, la Commission européenne met en exergue des « retards dans l’introduction » sur le marché des médicaments génériques et constate un « déclin du nombre de nouveaux médicaments mis sur le marché ». Si l’enquête considère que les pratiques des laboratoires « sont en partie à l’origine de cette situation, elle n’exclut pas d’autres facteurs tels que des lacunes dans le cadre réglementaire. »

« Les citoyens ont dû attendre plus de sept mois après l’expiration du brevet pour obtenir des médicaments génériques moins chers, ce qui a renchéri de 20 % leurs dépenses de santé », avance la commission sur la base de son enquête (réalisée sur un échantillon de médicaments qui ont perdu leur exclusivité dans 17 États membres entre 2000 et 2007). Selon elle, « après deux ans de présence sur le marché, ces derniers sont en moyenne 40 % moins chers que les médicaments princeps. La concurrence des produits génériques engendre donc une baisse substantielle des prix pour les consommateurs. »

Ainsi, l’enquête sectorielle de la Commission montre que « les laboratoires de princeps utilisent divers instruments pour étendre la durée de vie commerciale de leurs produits afin d’empêcher aussi longtemps que possible l’entrée des génériques sur le marché. » Elle confirme également « un déclin du nombre de nouveaux médicaments mis sur le marché et met en évidence certaines pratiques des entreprises qui pourraient contribuer à ce phénomène ».

Bruxelles pour « une concurrence renforcée »
Pour donner suite à ces conclusions, la Commission européenne entend ainsi intensifier son examen du secteur pharmaceutique au regard de la législation communautaire en matière d’ententes, notamment en continuant à surveiller les accords conclus entre les laboratoires de princeps et les fabricants de génériques. « Nous devons renforcer la concurrence et réduire la bureaucratie dans le domaine pharmaceutique. Ce secteur est trop important pour la santé et les finances des citoyens et des gouvernements européens pour que nous acceptions autre chose que ce qu’il y a de mieux. Cette enquête nous a montré ce qui ne fonctionnait pas dans ce secteur. Maintenant, il est temps d’agir » a déclaré à cette occasion Neelie Kroes, membre de la Commission chargé de la concurrence.

La Commission européenne a ainsi annoncé dans le même temps l’ouverture d’une enquête sur le groupe pharmaceutique français Servier et plusieurs fabricants de génériques, dont le numéro un mondial, l’israélien Teva, qu’elle soupçonne d’ententes. L’enquête a trait « à plusieurs accords, potentiellement restrictifs, conclus entre chacun d’eux et Servier », qui auraient eu pour effet « d’entraver l’entrée sur les marchés » du perindopril générique, un médicament cardiovasculaire mis au point par les laboratoires Servier.

Bruxelles appelle à des mesures nationales en faveur des génériques
Sur les conclusions de son enquête, la Commission incite les États membres à « prévenir les interventions de tiers et, en tout état de cause, à ce qu’elles n’entraînent pas de retard dans l’approbation des médicaments génériques; accélérer de façon significative les procédures d’autorisation pour les médicaments génériques. » La Commission considère notamment que les produits génériques devraient bénéficier automatiquement et immédiatement d’un statut de prix et de remboursement lorsque le médicament princeps est déjà doté d’un tel statut, ce qui permettrait dans certains cas un lancement plus rapide du produit.
Elle appelle également les Etats à « prendre des mesures si des campagnes d’information trompeuses remettant en question la qualité des médicaments génériques sont constatées sur leur territoire; et enfin rationaliser les essais qui testent la valeur ajoutée des nouveaux médicaments. »

Enfin, sur le plan réglementaire, l’enquête de la commission prône « la création d’un brevet communautaire et la mise en place, en Europe, d’un système de règlement des litiges unifié et spécialisé dans les brevets revêtent un caractère urgent afin de réduire la charge administrative et l’incertitude pesant sur les entreprises ». Selon le rapport, « au moins 30 % des recours en justice portant sur des brevets sont menés en parallèle dans plusieurs États membres et, dans 11 % des cas, les tribunaux nationaux rendent des jugements contradictoires ».

Le rapport final et des informations complémentaires sur l’enquête sectorielle dans l’industrie pharmaceutique seront disponibles à l’adresse suivante:
http://ec.europa.eu/comm/competition/sectors/pharmaceuticals/inquiry/index.html








MyPharma Editions

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents