Edition du 28-10-2021

Mélanome métastatique : une nouvelle thérapie ciblée dans l’arsenal thérapeutique

Publié le lundi 4 juin 2012

Le Dr Caroline Robert, cancérologue et chef de service de dermatologie de l’Institut Gustave Roussy (IGR) de Villejuif, vient de présenter au 48ème congrès de l’ASCO à Chicago, une étude (1) comparant l’efficacité d’une nouvelle thérapie ciblée, inhibiteur sélectif de MEK, le trametinib, à deux chimiothérapies utilisées en traitements standards actuels : dacarbazine ou paclitaxel.
L’étude est menée chez des patients atteints de mélanome métastatique ou avancé, porteur de la mutation BRAF V600E/K. Les résultats de cette étude montrent que le trametinib est la première molécule de la classe des inhibiteurs de MEK démontrant une amélioration de la survie sans progression (4,8 mois contre 1,4 mois) et de la survie globale par rapport aux chimiothérapies standards.

Les chimiothérapies standards utilisées dans le traitement des mélanomes métastatiques ou avancées, la dacarbazine ou le paclitaxel, ont un effet clinique limité. Depuis 2011, une thérapie ciblée anti-BRAF et une immunothérapie, l’ipilimumab, (anti-CTLA-4) ont obtenu leur Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) pour leur efficacité mais elles présentent des effets secondaires, parfois importants. Le trametinib est une nouvelle thérapie ciblée, hautement spécifique de sa cible : MEK 1⁄2, située en aval de BRAF sur la même voie de signalisation. Dans un précédent essai de phase II, le trametinib a montré une efficacité pour des patients atteints de mélanome métastatique, porteur de la mutation BRAF V600E, avec une médiane de survie sans progression de 5,3 mois.

Dans cette étude, 322 patients atteints de mélanome métastatique ou avancé, porteur de la mutation BRAF V600E/K, ont été randomisés (distribués au hasard) entre deux bras de traitement : le premier avec trametinib, le second avec la chimiothérapie (dacarbazine ou paclitaxel), à raison de 2 patients dans le bras « trametinib » pour 1 patient dans le bras « chimiothérapie ». Les patients dont les tumeurs progressaient alors qu’ils étaient dans le bras chimiothérapie pouvaient ensuite recevoir le trametinib en deuxième intention. L’objectif premier de l’étude était d’évaluer la survie sans progression chez des patients atteints de mélanome métastatique sans métastase cérébrale et porteur de la mutation BRAF V600E, soit 273 patients sur les 322. Les objectifs secondaires étaient : la survie globale, le taux de réponse global et la sécurité.

Les résultats de cette étude sont en faveur du trametinib avec un risque de progression de la maladie diminué de 56%, une survie sans progression de 4,8 mois contre 1,4 mois pour la chimiothérapie et un taux de réponse globale de 22% avec le trametinib contre 8% avec la chimiothérapie. Parmi les 108 patients qui recevaient la chimiothérapie, 51 (47%) dont les tumeurs progressaient ont reçu du trametinib. Le trametinib a aussi démontré un bénéfice significatif en termes de survie globale avec une diminution du risque de décès de 46% par rapport à la chimiothérapie. Les effets secondaires les plus fréquemment observés avec le trametinib étaient : une éruption cutanée, de la diarrhée, des œdèmes, de l’hypertension et de la fatigue.

Les espoirs liés aux traitements personnalisés du mélanome se poursuivent cette année avec les résultats de cette étude. Une combinaison du trametinib et d’un agent ciblant BRAF est également très prometteuse. Une Autorisation de Mise sur le Marché pour le trametinib devrait être délivrée prochainement, agrandissant ainsi l’arsenal thérapeutique contre cette maladie.

[1] METRIC phase III study: Efficacy of trametinib (T), a potent and selective MEK inhibitor (MEKi), in progression-free survival (PFS) and overall survival (OS), compared with chemotherapy (C) in patients (pts) with BRAFV600E/K mutant advanced or metastatic melanoma (MM). Résumé # LBA8509.

Source : IGR








MyPharma Editions

Takeda acquiert GammaDelta Therapeutics afin d’accélérer le développement de thérapies allogéniques à cellule T γδ contre les tumeurs solides

Publié le 28 octobre 2021
Takeda acquiert GammaDelta Therapeutics afin d’accélérer le développement de thérapies allogéniques à cellule T γδ contre les tumeurs solides

Takeda a annoncé son intention d’exercer son option d’achat de GammaDelta Therapeutics, une société axée sur l’exploitation des propriétés exceptionnelles que présentent les cellules T gamma delta (γδ) pour l’immunothérapie. Grâce à cette acquisition, Takeda disposera des plateformes de thérapie cellulaire T gamma-delta (γδ) à variable allogénique delta 1 (Vδ1) de GammaDelta qui incluent des plateformes dérivées du sang et des tissus en plus de programmes de thérapie cellulaire à un stade précoce.

Noxxon Pharma : Bryan Jennings nommé au poste de Directeur Financier

Publié le 28 octobre 2021
Noxxon Pharma : Bryan Jennings nommé au poste de Directeur Financier

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement des traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la nomination de Bryan Jennings au poste de Directeur Financier de NOXXON à compter du 1er novembre 2021.

Sensorion dépasse l’objectif de recrutement pour SENS-401 relatif à la perte auditive neurosensorielle soudaine

Publié le 28 octobre 2021
Sensorion dépasse l’objectif de recrutement pour SENS-401 relatif à la perte auditive neurosensorielle soudaine

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, a annoncé que 115 patients ont été recrutés afin d’être traités dans le cadre d’AUDIBLE-S, l’étude de la société portant sur SENS-401, petite molécule first-in-class, chez des patients souffrant de perte auditive neurosensorielle soudaine […]

Atamyo Therapeutics : vers un essai de thérapie génique européen pour une dystrophie musculaire des ceintures

Publié le 27 octobre 2021
Atamyo Therapeutics : vers un essai de thérapie génique européen pour une dystrophie musculaire des ceintures

Atamyo Therapeutics, une entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement de thérapies géniques de nouvelle génération ciblant des maladies neuromusculaires, vient d’annoncer le dépôt d’une demande d’autorisation d’essai clinique (CTA) en Europe pour ATA-100, sa thérapie génique pour le traitement de la dystrophie musculaire des ceintures de type 2I/R9 (LGMD2I/R9) liée à la protéine FKRP (Fukutin-Related Protein).

Innovation Biotech : Palmarès des 9 startups lauréates du nouveau programme Gene.IO

Publié le 27 octobre 2021
Innovation Biotech : Palmarès des 9 startups lauréates du nouveau programme Gene.IO

Neuf biotechs innovantes sont lauréates de Gene.IO, nouveau programme d’accélération de Genopole : un an d’accompagnement focalisé sur l’obtention d’un premier financement ou accord commercial, étape décisive pour une startup en phase d’amorçage.

Stallergenes Greer et Aptar Pharma vont développer un dispositif d’administration connecté de traitement d’immunothérapie allergénique

Publié le 27 octobre 2021
Stallergenes Greer et Aptar Pharma vont développer un dispositif d’administration connecté de traitement d’immunothérapie allergénique

Stallergenes Greer, laboratoire biopharmaceutique spécialisé dans l’immunothérapie allergénique (ITA), a annoncé la conclusion d’un partenariat exclusif avec Aptar Pharma, un leader mondial dans les systèmes d’administration de médicaments, les services et les solutions des sciences des matériaux actifs. L’accord porte sur le développement d’un dispositif d’administration connecté pionnier et de son application mobile destinés aux patients de Stallergenes Greer suivant un traitement d’immunothérapie allergénique (ITA) sublinguale.

PathoQuest, lauréat du 4e Programme d’Investissement d’Avenir, pour élargir son portefeuille de tests de contrôle qualité des biomédicaments par séquençage

Publié le 26 octobre 2021
PathoQuest, lauréat du 4e Programme d’Investissement d’Avenir, pour élargir son portefeuille de tests de contrôle qualité des biomédicaments par séquençage

PathoQuest, entreprise pionnière dans le contrôle qualité des biomédicaments par séquençage de nouvelle génération (NGS), a annoncé le soutien d’0.85M € du 4e Programme d’Investissement d’Avenir (PIA 4) dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêts « Nouvelles biothérapies et outils de production ». Ce financement permettra à PathoQuest d’étendre sa gamme en offrant des tests de contrôle qualité (CQ) par NGS au niveau BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) pour la caractérisation génique des biomédicaments.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents