Edition du 21-04-2021

Metavant et Poxel : 1ers résultats positifs de sécurité d’emploi, de pharmacocinétique et de pharmacodynamique de l’Imeglimine

Publié le mardi 9 juillet 2019

Metavant et Poxel : 1ers résultats positifs de sécurité d’emploi, de pharmacocinétique et de pharmacodynamique de l'ImeglimineMetavant Sciences et Poxel ont annoncé les premiers résultats positifs d’un essai clinique de PK/PD sur l’Imeglimine, un candidat médicament innovant pour le traitement du diabète de type 2. L’étude de Metavant a évalué la sécurité, la tolérance, la pharmacocinétique (PC) et la pharmacodynamique (PD) de l’Imeglimine chez des patients diabétiques de type 2 présentant une insuffisance rénale chronique (IRC) aux stades 3b/4.

L’Imeglimine a atteint l’objectif principal de cette étude et a démontré une bonne tolérance pour cette population spécifique de patients. Il confirme son profil de sécurité observé jusqu’à présent et démontre son potentiel pour cette population de patients. Ces résultats représentent une première étape clé dans la préparation d’un programme de phase III aux États-Unis et en Europe.

Paul Strumph, M.D., Directeur Médical de Metavant, a déclaré : « Les patients diabétiques de type 2 présentant une insuffisance rénale chronique ont peu d’options thérapeutiques pour améliorer leur contrôle glycémique, et celles qui sont disponibles peuvent être associées à un risque accru d’hypoglycémie ou d’acidose lactique. Cette étude a permis d’améliorer notre compréhension des doses d’Imeglimine tolérées par cette population, et facilite ainsi la préparation de la soumission de notre plan d’étude de phase III auprès des autorités règlementaires. Notre objectif est de développer l’Imeglimine comme une option thérapeutique chez ces patients, présentant un profil favorable de tolérance et de sécurité, et permettant d’améliorer leur contrôle glycémique. »

Conception et résultats de l’étude de pharmacocinétique et de pharmacodynamique

L’objectif principal de l’étude de 28 jours, randomisée, contrôlée par placebo et menée en parallèle chez des patients diabétiques de type 2 présentant une insuffisance rénale chronique aux stades 3b/4, était d’évaluer la sécurité, la tolérance et la pharmacocinétique de l’Imeglimine. Les objectifs exploratoires comprenaient des mesures de contrôle glycémique. Au total, 49 sujets, présentant des taux d’HbA1c de 6,0% à 12,0%, ont été répartis dans l’un des quatre groupes de traitement (500 mg deux fois par jour, 1 500 mg une fois par jour, 1 000 mg deux fois par jour ou le placebo) pendant 28 jours.

Aucun événement indésirable grave n’a été signalé et aucun cas d’acidose lactique n’a été observé. L’ensemble des effets indésirables liés au traitement étaient légers ou modérés, le plus fréquent étant la diarrhée (18,2% dans le groupe placebo et 10,5% dans l’ensemble du groupe traité par l’Imeglimine). La pharmacocinétique de l’Imeglimine était conforme aux prévisions issues de la modélisation effectuée par Poxel. Les données de cette étude permettront de déterminer la dose d’Imeglimine du programme de phase III chez des sujets diabétiques de type 2 présentant une insuffisance rénale chronique aux stades 3b/4. Les multiples mesures de contrôle glycémique effectuées auprès de cette nouvelle population diabétique de type 2 étaient conformes aux précédentes données de Poxel.

« Le diabète de type 2 est la principale cause d’insuffisance rénale chronique et ces résultats démontrent le potentiel de l’Imeglimine pour une population de patients où la maladie est avancée et où les options thérapeutiques visant à contrôler la glycémie sont considérablement limitées. Les résultats sont conformes à ceux de nos études de phase II aux États-Unis et en Europe, ainsi qu’aux études de phase IIb et de phase III au Japon. Ces dernières ont démontré une efficacité et une sécurité d’emploi de l’Imeglimine similaires chez les patients atteints d’insuffisance rénale et chez les patients présentant une fonction rénale normale », a déclaré Christophe Arbet-Engels, PhD, Directeur Médical et Vice-Président Exécutif chargé du Développement Clinique de Phase III et des Affaires Médicales de Poxel. « A ce jour, l’Imeglimine a été étudiée dans le cadre de 28 essais cliniques portant sur plus de 2 500 sujets. Leurs résultats ont montré que l’Imeglimine permet un meilleur contrôle glycémique et présente un profil favorable de sécurité d’emploi ».

Le 12 février 2018, Roivant Sciences et Poxel ont annoncé un accord stratégique pour le développement et la commercialisation de l’Imeglimine aux États-Unis, en Europe et dans tous les autres pays non couverts par l’accord de partenariat entre Poxel et Sumitomo Dainippon Pharma en Asie du Sud-Est1.
____________________________

1 L’accord entre Poxel et Roivant Sciences comprend tous les pays autres que ceux couverts par l’accord entre Poxel et Sumitomo Dainippon Pharma, à savoir le Japon, la Chine, la République de Corée, Taiwan, l’Indonésie, le Vietnam, la Thaïlande, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Birmanie, le Cambodge, et le Laos.

Source : Poxel








MyPharma Editions

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

Publié le 20 avril 2021
Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

La société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d’une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 19 avril 2021
Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d'une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé la fin du recrutement de la première cohorte, et le passage à la prochaine et potentiellement dernière dose dans une étude clinique de Phase 1, rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare eryaspase dans le traitement de première ligne du cancer du pancréas.

Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 19 avril 2021
Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Celyad Oncology, une société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (Chimeric Antigen Receptor) pour le traitement du cancer, a annoncé la nomination du Dr Charles Morris au poste de Chief Medical Officer. Le Dr Morris conduira et assurera la direction stratégique de toutes les activités médicales, réglementaires ainsi que pour le développement clinique.

Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Publié le 19 avril 2021
Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Sanofi a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé Sarclisa® (isatuximab) en association avec le carfilzomib et la dexaméthasone (association Kd), pour le traitement des adultes atteints d’un myélome multiple en rechute ayant reçu un à trois traitements antérieurs. Il s’agit de la deuxième approbation de la CE concernant Sarclisa en association avec un traitement standard en moins de 12 mois.

Excelya : Peter Windisch nommé au poste de directeur de la technologie

Publié le 16 avril 2021
Excelya : Peter Windisch nommé au poste de directeur de la technologie

Excelya, l’organisme de recherche contractuelle (ORC) européen, a annoncé la nomination de Peter Windisch au poste de directeur de la technologie (CTO). En tant que CTO, Peter Windisch s’appuiera sur les données et les capacités technologiques de la société afin d’optimiser l’offre client. Il sera membre du Comité exécutif et exercera son activité depuis l’Allemagne.

Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Publié le 15 avril 2021
Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Biogen a annoncé la nomination de Martin Dubuc, jusqu’alors Président-Directeur Général de sa filiale française, en tant que dirigeant de Biogen Digital Health, organisation nouvellement créée au sein du groupe. En conséquence de cette nomination, Biogen France fait évoluer sa gouvernance en scindant les fonctions de Président et de Directeur général. Martin Dubuc conserve les fonctions de Président, tandis qu’Hélène Thomas est nommée Directrice générale de Biogen France.

Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l’étude du NOX-A12

Publié le 15 avril 2021
Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l'étude du NOX-A12

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la finalisation du recrutement des patients dans l’essai clinique de phase 1/2 évaluant la combinaison de son candidat-médicament phare, NOX-A12 et d’une radiothérapie dans le cancer du cerveau.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents