Edition du 19-07-2019

Metavant et Poxel : 1ers résultats positifs de sécurité d’emploi, de pharmacocinétique et de pharmacodynamique de l’Imeglimine

Publié le mardi 9 juillet 2019

Metavant et Poxel : 1ers résultats positifs de sécurité d’emploi, de pharmacocinétique et de pharmacodynamique de l'ImeglimineMetavant Sciences et Poxel ont annoncé les premiers résultats positifs d’un essai clinique de PK/PD sur l’Imeglimine, un candidat médicament innovant pour le traitement du diabète de type 2. L’étude de Metavant a évalué la sécurité, la tolérance, la pharmacocinétique (PC) et la pharmacodynamique (PD) de l’Imeglimine chez des patients diabétiques de type 2 présentant une insuffisance rénale chronique (IRC) aux stades 3b/4.

L’Imeglimine a atteint l’objectif principal de cette étude et a démontré une bonne tolérance pour cette population spécifique de patients. Il confirme son profil de sécurité observé jusqu’à présent et démontre son potentiel pour cette population de patients. Ces résultats représentent une première étape clé dans la préparation d’un programme de phase III aux États-Unis et en Europe.

Paul Strumph, M.D., Directeur Médical de Metavant, a déclaré : « Les patients diabétiques de type 2 présentant une insuffisance rénale chronique ont peu d’options thérapeutiques pour améliorer leur contrôle glycémique, et celles qui sont disponibles peuvent être associées à un risque accru d’hypoglycémie ou d’acidose lactique. Cette étude a permis d’améliorer notre compréhension des doses d’Imeglimine tolérées par cette population, et facilite ainsi la préparation de la soumission de notre plan d’étude de phase III auprès des autorités règlementaires. Notre objectif est de développer l’Imeglimine comme une option thérapeutique chez ces patients, présentant un profil favorable de tolérance et de sécurité, et permettant d’améliorer leur contrôle glycémique. »

Conception et résultats de l’étude de pharmacocinétique et de pharmacodynamique

L’objectif principal de l’étude de 28 jours, randomisée, contrôlée par placebo et menée en parallèle chez des patients diabétiques de type 2 présentant une insuffisance rénale chronique aux stades 3b/4, était d’évaluer la sécurité, la tolérance et la pharmacocinétique de l’Imeglimine. Les objectifs exploratoires comprenaient des mesures de contrôle glycémique. Au total, 49 sujets, présentant des taux d’HbA1c de 6,0% à 12,0%, ont été répartis dans l’un des quatre groupes de traitement (500 mg deux fois par jour, 1 500 mg une fois par jour, 1 000 mg deux fois par jour ou le placebo) pendant 28 jours.

Aucun événement indésirable grave n’a été signalé et aucun cas d’acidose lactique n’a été observé. L’ensemble des effets indésirables liés au traitement étaient légers ou modérés, le plus fréquent étant la diarrhée (18,2% dans le groupe placebo et 10,5% dans l’ensemble du groupe traité par l’Imeglimine). La pharmacocinétique de l’Imeglimine était conforme aux prévisions issues de la modélisation effectuée par Poxel. Les données de cette étude permettront de déterminer la dose d’Imeglimine du programme de phase III chez des sujets diabétiques de type 2 présentant une insuffisance rénale chronique aux stades 3b/4. Les multiples mesures de contrôle glycémique effectuées auprès de cette nouvelle population diabétique de type 2 étaient conformes aux précédentes données de Poxel.

« Le diabète de type 2 est la principale cause d’insuffisance rénale chronique et ces résultats démontrent le potentiel de l’Imeglimine pour une population de patients où la maladie est avancée et où les options thérapeutiques visant à contrôler la glycémie sont considérablement limitées. Les résultats sont conformes à ceux de nos études de phase II aux États-Unis et en Europe, ainsi qu’aux études de phase IIb et de phase III au Japon. Ces dernières ont démontré une efficacité et une sécurité d’emploi de l’Imeglimine similaires chez les patients atteints d’insuffisance rénale et chez les patients présentant une fonction rénale normale », a déclaré Christophe Arbet-Engels, PhD, Directeur Médical et Vice-Président Exécutif chargé du Développement Clinique de Phase III et des Affaires Médicales de Poxel. « A ce jour, l’Imeglimine a été étudiée dans le cadre de 28 essais cliniques portant sur plus de 2 500 sujets. Leurs résultats ont montré que l’Imeglimine permet un meilleur contrôle glycémique et présente un profil favorable de sécurité d’emploi ».

Le 12 février 2018, Roivant Sciences et Poxel ont annoncé un accord stratégique pour le développement et la commercialisation de l’Imeglimine aux États-Unis, en Europe et dans tous les autres pays non couverts par l’accord de partenariat entre Poxel et Sumitomo Dainippon Pharma en Asie du Sud-Est1.
____________________________

1 L’accord entre Poxel et Roivant Sciences comprend tous les pays autres que ceux couverts par l’accord entre Poxel et Sumitomo Dainippon Pharma, à savoir le Japon, la Chine, la République de Corée, Taiwan, l’Indonésie, le Vietnam, la Thaïlande, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Birmanie, le Cambodge, et le Laos.

Source : Poxel








MyPharma Editions

WeHealth Digital Medicine et l’entreprise française Lucine vont développer des thérapies numériques

Publié le 18 juillet 2019
WeHealth Digital Medicine et l’entreprise française Lucine vont développer des thérapies numériques

WeHealth Digital Medicine, l’activité e-santé du groupe Servier, et Lucine, entreprise innovante française pionnière dans les thérapies numériques (DTx1- Digital Therapeutics), ont annoncé la signature d’un partenariat de co-développement et une licence de distribution. Il s’agit du tout premier partenariat de e-santé entre deux sociétés françaises dans le domaine des DTx.

Roche s’allie à Matrice (Ecole 42) pour développer des solutions technologiques en santé

Publié le 17 juillet 2019
Roche s'allie à Matrice (Ecole 42) pour développer des solutions technologiques en santé

Matrice, le programme d’entrepreneuriat issu de l’École 42, a lancé la « Matrice Santé & Numérique », en collaboration avec Roche, 1er investisseur mondial en R&D dans le monde de la santé. Son ambition ? Faire collaborer des étudiants issus d’univers différents et complémentaires (informatique, juridique, design, sciences, commerce) pour répondre aux besoins d’usage en santé grâce aux nouvelles technologies.

Pherecydes Pharma et BIOASTER vont explorer l’utilisation de la phagothérapie dans les infections compliquées des voies urinaires

Publié le 17 juillet 2019
Pherecydes Pharma et BIOASTER vont explorer l'utilisation de la phagothérapie dans les infections compliquées des voies urinaires

Pherecydes Pharma et BIOASTER, l’Institut Français de Recherche en Microbiologie et sur les Maladies Infectieuses, ont annoncé la signature d’un accord de collaboration. Ce projet, appelé PhagUTI, représente une occasion unique pour les partenaires de capitaliser sur l’expertise de BIOASTER dans les modèles précliniques et la vaste expérience de Pherecydes Pharma en matière de sélection, de caractérisation et de production de bactériophages.

Medesis Pharma et Transgene collaborent pour explorer l’apport de la plateforme Aonys® aux virothérapies oncolytiques

Publié le 16 juillet 2019
Medesis Pharma et Transgene collaborent pour explorer l'apport de la plateforme Aonys® aux virothérapies oncolytiques

Medesis Pharma a annoncé la signature avec Transgene d’un accord de recherche collaborative afin d’appliquer la technologie Aonys® au traitement des tumeurs par les virus oncolytiques. Cette collaboration permet de tester une approche innovante de modulation du micro-environnement tumoral, permettant d’augmenter l’activité et le domaine d’emploi des virus oncolytiques.

GeNeuro : une publication de Frontiers in Genetics met en avant le rôle des virus à ADN cachés dans les pathologies neurologiques

Publié le 16 juillet 2019
GeNeuro : une publication de Frontiers in Genetics met en avant le rôle des virus à ADN cachés dans les pathologies neurologiques

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et les maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP) ou le diabète de type 1 (DT1), a annoncé une publication de Frontiers in Genetics mettant en avant l’existence de liens entre les rétrovirus endogènes humains (HERV) et plusieurs pathologies neurologiques très difficiles à traiter.

Servier Australia & BioCurate concluent un accord de collaboration

Publié le 16 juillet 2019
Servier Australia & BioCurate concluent un accord de collaboration

Servier Australia, filiale du groupe pharmaceutique Servier, et BioCurate, une joint-venture détenue par l’Université de Monash et l’Université de Melbourne avec le soutien du gouvernement de l’État de Victoria, ont conclu un accord afin de partager leurs expertises commerciales et scientifiques dans le but d’accélérer la découverte de nouveaux traitements et médicaments.

Les HCL et Lyonbiopôle lancent un appel à projets pour favoriser les collaborations entre PME et cliniciens

Publié le 12 juillet 2019
Les HCL et Lyonbiopôle lancent un appel à projets pour favoriser les collaborations entre PME et cliniciens

Les Hospices Civils de Lyon (HCL) et Lyonbiopôle lancent leur troisième appel à projets à l’occasion de la Journée Innovation Clinique organisée par le pôle de compétitivité santé ce jeudi 27 juin. Ce dernier vise à stimuler l’innovation en santé et à favoriser les rencontres entre deux écosystèmes qui ont beaucoup à gagner en travaillant main dans la main. Les candidatures peuvent être déposées jusqu’au 11 octobre 2019.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents