Edition du 15-09-2019

Metavant et Poxel : 1ers résultats positifs de sécurité d’emploi, de pharmacocinétique et de pharmacodynamique de l’Imeglimine

Publié le mardi 9 juillet 2019

Metavant et Poxel : 1ers résultats positifs de sécurité d’emploi, de pharmacocinétique et de pharmacodynamique de l'ImeglimineMetavant Sciences et Poxel ont annoncé les premiers résultats positifs d’un essai clinique de PK/PD sur l’Imeglimine, un candidat médicament innovant pour le traitement du diabète de type 2. L’étude de Metavant a évalué la sécurité, la tolérance, la pharmacocinétique (PC) et la pharmacodynamique (PD) de l’Imeglimine chez des patients diabétiques de type 2 présentant une insuffisance rénale chronique (IRC) aux stades 3b/4.

L’Imeglimine a atteint l’objectif principal de cette étude et a démontré une bonne tolérance pour cette population spécifique de patients. Il confirme son profil de sécurité observé jusqu’à présent et démontre son potentiel pour cette population de patients. Ces résultats représentent une première étape clé dans la préparation d’un programme de phase III aux États-Unis et en Europe.

Paul Strumph, M.D., Directeur Médical de Metavant, a déclaré : « Les patients diabétiques de type 2 présentant une insuffisance rénale chronique ont peu d’options thérapeutiques pour améliorer leur contrôle glycémique, et celles qui sont disponibles peuvent être associées à un risque accru d’hypoglycémie ou d’acidose lactique. Cette étude a permis d’améliorer notre compréhension des doses d’Imeglimine tolérées par cette population, et facilite ainsi la préparation de la soumission de notre plan d’étude de phase III auprès des autorités règlementaires. Notre objectif est de développer l’Imeglimine comme une option thérapeutique chez ces patients, présentant un profil favorable de tolérance et de sécurité, et permettant d’améliorer leur contrôle glycémique. »

Conception et résultats de l’étude de pharmacocinétique et de pharmacodynamique

L’objectif principal de l’étude de 28 jours, randomisée, contrôlée par placebo et menée en parallèle chez des patients diabétiques de type 2 présentant une insuffisance rénale chronique aux stades 3b/4, était d’évaluer la sécurité, la tolérance et la pharmacocinétique de l’Imeglimine. Les objectifs exploratoires comprenaient des mesures de contrôle glycémique. Au total, 49 sujets, présentant des taux d’HbA1c de 6,0% à 12,0%, ont été répartis dans l’un des quatre groupes de traitement (500 mg deux fois par jour, 1 500 mg une fois par jour, 1 000 mg deux fois par jour ou le placebo) pendant 28 jours.

Aucun événement indésirable grave n’a été signalé et aucun cas d’acidose lactique n’a été observé. L’ensemble des effets indésirables liés au traitement étaient légers ou modérés, le plus fréquent étant la diarrhée (18,2% dans le groupe placebo et 10,5% dans l’ensemble du groupe traité par l’Imeglimine). La pharmacocinétique de l’Imeglimine était conforme aux prévisions issues de la modélisation effectuée par Poxel. Les données de cette étude permettront de déterminer la dose d’Imeglimine du programme de phase III chez des sujets diabétiques de type 2 présentant une insuffisance rénale chronique aux stades 3b/4. Les multiples mesures de contrôle glycémique effectuées auprès de cette nouvelle population diabétique de type 2 étaient conformes aux précédentes données de Poxel.

« Le diabète de type 2 est la principale cause d’insuffisance rénale chronique et ces résultats démontrent le potentiel de l’Imeglimine pour une population de patients où la maladie est avancée et où les options thérapeutiques visant à contrôler la glycémie sont considérablement limitées. Les résultats sont conformes à ceux de nos études de phase II aux États-Unis et en Europe, ainsi qu’aux études de phase IIb et de phase III au Japon. Ces dernières ont démontré une efficacité et une sécurité d’emploi de l’Imeglimine similaires chez les patients atteints d’insuffisance rénale et chez les patients présentant une fonction rénale normale », a déclaré Christophe Arbet-Engels, PhD, Directeur Médical et Vice-Président Exécutif chargé du Développement Clinique de Phase III et des Affaires Médicales de Poxel. « A ce jour, l’Imeglimine a été étudiée dans le cadre de 28 essais cliniques portant sur plus de 2 500 sujets. Leurs résultats ont montré que l’Imeglimine permet un meilleur contrôle glycémique et présente un profil favorable de sécurité d’emploi ».

Le 12 février 2018, Roivant Sciences et Poxel ont annoncé un accord stratégique pour le développement et la commercialisation de l’Imeglimine aux États-Unis, en Europe et dans tous les autres pays non couverts par l’accord de partenariat entre Poxel et Sumitomo Dainippon Pharma en Asie du Sud-Est1.
____________________________

1 L’accord entre Poxel et Roivant Sciences comprend tous les pays autres que ceux couverts par l’accord entre Poxel et Sumitomo Dainippon Pharma, à savoir le Japon, la Chine, la République de Corée, Taiwan, l’Indonésie, le Vietnam, la Thaïlande, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Birmanie, le Cambodge, et le Laos.

Source : Poxel








MyPharma Editions

Noxxon : recrutement des patients dans l’essai de phase I/II combinant NOX-A12 et radiothérapie dans le cancer du cerveau

Publié le 13 septembre 2019
Noxxon : recrutement des patients dans l'essai de phase I/II combinant NOX-A12 et radiothérapie dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral, a annoncé le début du recrutement de patients nouvellement diagnostiqués d’un cancer du cerveau dans un essai clinique de phase I/II associant le NOX-A12, un inhibiteur du CXCL12, à la radiothérapie.

VBI Vaccines : phase 2a de l’évaluation clinique de son candidat-vaccin contre le cancer associé au système d’adjuvants AS01B de GSK

Publié le 13 septembre 2019
VBI Vaccines : phase 2a de l'évaluation clinique de son candidat-vaccin contre le cancer associé au système d'adjuvants AS01B de GSK

VBI Vaccines, une société biopharmaceutique qui développe des vaccins de nouvelle génération en immuno-oncologie et contre les maladies infectieuses, a annoncé qu’elle allait collaborer avec GlaxoSmithKline (GSK) pour évaluer cliniquement l’association du VBI-1901, vaccin immunothérapeutique de VBI contre le cancer, et du système d’adjuvants AS01B, propriété exclusive de GSK.

Invectys conclut un accord de recherche avec Personalis

Publié le 12 septembre 2019
Invectys conclut un accord de recherche avec Personalis

Personalis, société spécialisée en génomique du cancer, vient de signer un accord de recherche avec Invectys, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de thérapies innovantes en immuno-oncologie. Selon les termes de cet accord, Personalis va fournir de nouvelles signatures d’immunogénétique tumorale afin de faciliter la découverte de biomarqueurs chez des patients atteints de leucémie lymphoïde chronique (LLC), inclus dans un essai clinique de phase II.

Inotrem lève 39 M€ pour développer des traitements innovants dans l’immunothérapie

Publié le 12 septembre 2019
Inotrem lève 39 M€ pour développer des traitements innovants dans l’immunothérapie

Inotrem, une société de biotechnologie spécialisée dans le contrôle de la réponse immunitaire lors de maladies inflammatoires aigües et chroniques, vient d’annoncer avoir levé 39 millions d’euros lors d’un tour de financement de série B, mené par l’investisseur de renommée mondiale Morningside Venture, rejoint par Invus avec la participation des investisseurs historiques Andera Partners, Sofinnova Partners et BiomedInvest.

Daiichi Sankyo : recrutement de patients terminé pour l’essai mondial CLEAR Cardiovascular Outcomes portant sur l’acide bempédoïque

Publié le 12 septembre 2019
Daiichi Sankyo : recrutement de patients terminé pour l'essai mondial CLEAR Cardiovascular Outcomes portant sur l'acide bempédoïque

Daiichi Sankyo vient d’annoncer la finalisation du recrutement des patients participant à l’essai CLEAR Cardiovascular Outcomes. Cet essai sert à évaluer si le traitement par acide bempédoïque réduit le risque d’événements cardiovasculaires chez les patients atteints – ou présentant un risque élevé – de maladie cardiovasculaire, et possédant des antécédents d’événements indésirables avec les statines limitant l’utilisation ou la dose d’une thérapie par statines.

Co-Immune : l’intelligence collective face aux enjeux contemporains de la vaccination

Publié le 12 septembre 2019
Co-Immune : l’intelligence collective face aux enjeux contemporains de la vaccination

L’ONG Just One Giant Lab (JOGL), nouvelle plateforme de recherche et d’innovation ouverte et participative, lancera officiellement le programme « Co-Immune », le 14 septembre 2019, avec le soutien de Sanofi. Ce programme vise à relever les défis contemporains liés à la vaccination en s’appuyant sur l’intelligence collective, le numérique et l’open data. La soirée de lancement officiel sera ouverte au public et se déroulera au Centre de Recherches Interdisciplinaires (CRI), à Paris, de 18h à 21h.

Maladies auto-immunes : Domain Therapeutics investit dans Ermium Therapeutics

Publié le 11 septembre 2019
Maladies auto-immunes : Domain Therapeutics investit dans Ermium Therapeutics

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la découverte et le développement de nouvelles molécules thérapeutiques ciblant les récepteurs transmembranaires pour des indications en neurologie, oncologie et maladies rares, a annoncé aujourd’hui qu’elle investira jusqu’à 3 millions d’euros dans Ermium Therapeutics.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents