Edition du 25-06-2021

Accueil » Diabète » Industrie » Produits

Diabète : Sanofi annonce des résultats positifs d’une étude de prolongation de phase III de Toujeo®

Publié le lundi 8 juin 2015

Sanofi vient d’annoncer des résultats positifs issus des études de prolongation EDITION JP 1 et EDITION JP 2 qui « confirment le bénéfice clinique que Toujeo® peut apporter aux personnes vivant avec un diabète non contrôlé ». Ces nouveaux résultats ont été présentés aux 75èmes Séances scientifiques de l’American Diabetes Association.

Dans le cadre de ces études, des patients japonais (atteints de diabète respectivement de type 1 et de type 2) ont été traités par Toujeo® (insuline glargine [origine ADNr] solution injectable, 300 U/ml) ou par Lantus® (insuline glargine [origine ADNr] solution injectable, 100 U/ml) pendant une durée totale de 12 mois.

« Pendant toute la durée de l’étude, Toujeo a permis d’obtenir un contrôle similaire de la glycémie avec moins de personnes rencontrant des épisodes d’hypoglycémie nocturne (glycémie <= 54 mg/dl pour l’étude menée chez des personnes atteintes de diabète de type 1 et <= 70 mg/dl pour l’étude dans le diabète de type 2), comparativement à Lantus. « , indique le groupe dans un communiqué

« Les résultats des études de prolongation EDITION JP 1 et 2 confirment à nouveau le bénéfice clinique que Toujeo peut apporter aux personnes vivant avec un diabète non contrôlé », a déclaré Pierre Chancel, Senior Vice-Président de la Division Diabète Globale de Sanofi. « En tant que nouvelle solution qui vient s’ajouter à notre portefeuille, Toujeo offre aux patients une option supplémentaire pour atteindre leurs objectifs glycémiques et témoigne de notre engagement à développer des thérapies innovantes pour améliorer la prise en charge du diabète. »

Chez les Japonais atteints de diabète de type 1 non contrôlé (EDITION JP 1), les faibles taux d’épisodes d’hypoglycémie nocturne confirmée (<=70 mg/dl) et le pourcentage de participants ayant présenté >=1 épisode d’hypoglycémie au cours des 12 mois de l’étude ont été comparables dans les deux groupes. Toutefois, à un seuil glycémique inférieur (<54 mg/dl), le taux d’épisode d’hypoglycémie a été inférieur de 38 % avec Toujeo. La réduction du risque d’épisodes d’hypoglycémie nocturne à ce seuil a montré que les patients traités par Toujeo présentant des épisodes d’hypoglycémie nocturne étaient moins nombreux de 21 % que ceux traités par Lantus.

Chez les Japonais atteints de diabète de type 2 non contrôlé traités par insuline basale et antidiabétiques oraux (EDITION JP 2), l’incidence des épisodes d’hypoglycémie nocturne (glycémie <= 70 mg/dl) a également diminué (27 % de patients de moins ont présenté un épisode d’hypoglycémie ou plus au cours des 12 mois de l’étude). Le taux d’épisodes d’hypoglycémie nocturne (par patient-année) et à tout moment de la journée (sur 24 heures) a été systématiquement inférieur avec Toujeo comparativement à Lantus. Au cours des 12 mois de l’étude, les personnes atteintes de diabète de type 2 traitées par Toujeo et antidiabétiques oraux ont également présenté une légère perte de poids, comparativement à celles traitées par Lantus, dont le poids a légèrement augmenté.

« Les données supplémentaires de l’étude EDITION JP 2 prouvent que Toujeo permet aux Japonais atteints de diabète de type 2 de contrôler durablement leur glycémie », a indiqué Yasuo Terauchi, investigateur principal de l’étude EDITION JP 2 et Professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Yokohama à Kanagawa. « La réduction des épisodes d’hypoglycémie observés et les conclusions supplémentaires concernant le poids obtenus dans EDITION JP 2 signifient que Toujeo a le potentiel d’aider les personnes atteintes de diabète de type 2 au Japon à commencer un traitement par insuline et à s’y tenir pour pouvoir atteindre leurs objectifs à long terme. »

Les abstracts sont intitulés :

Sustained Glycemic Control and Less Nocturnal Hypoglycemia with New Insulin Glargine 300 U/mL compared with Glargine 100 U/mL over 12 Month in Japanese People with T1DM l (EDITION JP 1). (Matsuhisa M et al. Présentation 987-P, 6 juin 2015).

New Insulin Glargine 300 U/mL Provides Sustained Glycemic Control and Reduced Hypoglycemia over 12 Months Compared with Glargine 100 U/mL in Japanese People with T2DM Managed with Basal Insulin plus OAD(s) (EDITION JP 2). (Terauchi Y et al. Présentation 98-OR, 6 juin 2015).

Source :  Sanofi








MyPharma Editions

SGS France : Stéphane Logassi nommé Responsable du laboratoire de Villeneuve-la-Garenne (92)

Publié le 25 juin 2021
SGS France : Stéphane Logassi nommé Responsable du laboratoire de Villeneuve-la-Garenne (92)

À 44 ans, Stéphane Logassi est nommé Responsable du site de Villeneuve-la-Garenne, laboratoire spécialisé en contrôle qualité et bioanalyse au service de l’industrie bio/pharmaceutique. En poste depuis fin avril il rapporte à Franck Picard, Business Manager, Health Science France and Global Head of Bioanalysis du Groupe SGS France. Le laboratoire compte 85 collaborateurs sur 2 500 m².

Nicox : approbation de VYZULTA® dans les Emirats arabes unis par son partenaire Bausch + Lomb

Publié le 25 juin 2021
Nicox : approbation de VYZULTA® dans les Emirats arabes unis par son partenaire Bausch + Lomb

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie basée à Sophia Antipolis, a annoncé que son partenaire mondial exclusif Bausch + Lomb a reçu l’approbation de mise sur le marché dans les Emirats arabes unis de VYZULTA® (solution ophtalmique de latanoprostène bunod), 0,024%.

Sanofi : la Commission européenne approuve Libtayo® pour le traitement du carcinome basocellulaire au stade avancé

Publié le 25 juin 2021
Sanofi : la Commission européenne approuve Libtayo® pour le traitement du carcinome basocellulaire au stade avancé

La Commission européenne (CE) a approuvé l’inhibiteur de PD-1 Libtayo® (cemiplimab) de Sanofi et Regeneron pour le traitement du carcinome basocellulaire (CBC) métastatique ou localement avancé de l’adulte dont la maladie a progressé ou qui présente une intolérance à un inhibiteur de la voie Hedgehog.

Maladie de Parkinson : Bayer développe deux thérapies inédites

Publié le 24 juin 2021
Maladie de Parkinson : Bayer développe deux thérapies inédites

Bayer vient d’annoncer que BlueRock Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique et filiale de Bayer AG, a administré la première dose de neurones dopaminergiques issus de cellules souches pluripotentes dénomé DA01 à un patient atteint de la maladie de Parkinson, dans le cadre de son étude clinique ouverte de phase 1. En parallèle un programme de thérapie génique visant à développer des traitements avancés pour la maladie de Parkinson est également développé par la société Asklepios BioPharmaceutical Inc.

Novasep investit 6,1 millions d’euros pour moderniser un atelier de production de principes actifs pharmaceutiques sur son site de Mourenx

Publié le 24 juin 2021
Novasep investit 6,1 millions d'euros pour moderniser un atelier de production de principes actifs pharmaceutiques sur son site de Mourenx

Novasep, l’un des principaux fournisseurs de services et de technologies pour l’industrie des sciences de la vie, a annoncé un investissement de 6,1 millions d’euros sur son site de Mourenx (Pyrénées-Atlantiques – France). Cet investissement va permettre de moderniser un atelier de production de principes actifs pharmaceutiques, et de renforcer sa compétitivité sur ses marchés, dans le monde entier.

Servier s’associe à BioLabs Global pour la gestion de l’incubateur intégré au sein du futur Institut de R&D Servier à Paris-Saclay

Publié le 24 juin 2021
Servier s'associe à BioLabs Global pour la gestion de l’incubateur intégré au sein du futur Institut de R&D Servier à Paris-Saclay

Le groupe pharmaceutique Servier et BioLabs, un développeur et opérateur de laboratoires de co-working de renom opérant sur le marché américain et en Europe, viennent d’annoncer avoir conclu un contrat de services pour la gestion de l’incubateur de start-up intégré au futur Institut de Recherche et Développement Servier à Paris-Saclay qui ouvrira ses portes en 2023.

GeNeuro et le CIRI renouvellent leur accord de collaboration et l’étendent aux syndromes post-COVID

Publié le 24 juin 2021
GeNeuro et le CIRI renouvellent leur accord de collaboration et l'étendent aux syndromes post-COVID

GeNeuro, une société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP), et le CIRI (Centre International de Recherche en Infectiologie), à Lyon, France, un institut de recherche de premier plan mondial contre les maladies infectieuses, ont annoncé la signature d’une extension de leur accord existant […]

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents