Edition du 23-10-2018

Accueil » Diabète » Industrie » Produits

Diabète : Sanofi annonce des résultats positifs d’une étude de prolongation de phase III de Toujeo®

Publié le lundi 8 juin 2015

Sanofi vient d’annoncer des résultats positifs issus des études de prolongation EDITION JP 1 et EDITION JP 2 qui « confirment le bénéfice clinique que Toujeo® peut apporter aux personnes vivant avec un diabète non contrôlé ». Ces nouveaux résultats ont été présentés aux 75èmes Séances scientifiques de l’American Diabetes Association.

Dans le cadre de ces études, des patients japonais (atteints de diabète respectivement de type 1 et de type 2) ont été traités par Toujeo® (insuline glargine [origine ADNr] solution injectable, 300 U/ml) ou par Lantus® (insuline glargine [origine ADNr] solution injectable, 100 U/ml) pendant une durée totale de 12 mois.

« Pendant toute la durée de l’étude, Toujeo a permis d’obtenir un contrôle similaire de la glycémie avec moins de personnes rencontrant des épisodes d’hypoglycémie nocturne (glycémie <= 54 mg/dl pour l’étude menée chez des personnes atteintes de diabète de type 1 et <= 70 mg/dl pour l’étude dans le diabète de type 2), comparativement à Lantus. « , indique le groupe dans un communiqué

« Les résultats des études de prolongation EDITION JP 1 et 2 confirment à nouveau le bénéfice clinique que Toujeo peut apporter aux personnes vivant avec un diabète non contrôlé », a déclaré Pierre Chancel, Senior Vice-Président de la Division Diabète Globale de Sanofi. « En tant que nouvelle solution qui vient s’ajouter à notre portefeuille, Toujeo offre aux patients une option supplémentaire pour atteindre leurs objectifs glycémiques et témoigne de notre engagement à développer des thérapies innovantes pour améliorer la prise en charge du diabète. »

Chez les Japonais atteints de diabète de type 1 non contrôlé (EDITION JP 1), les faibles taux d’épisodes d’hypoglycémie nocturne confirmée (<=70 mg/dl) et le pourcentage de participants ayant présenté >=1 épisode d’hypoglycémie au cours des 12 mois de l’étude ont été comparables dans les deux groupes. Toutefois, à un seuil glycémique inférieur (<54 mg/dl), le taux d’épisode d’hypoglycémie a été inférieur de 38 % avec Toujeo. La réduction du risque d’épisodes d’hypoglycémie nocturne à ce seuil a montré que les patients traités par Toujeo présentant des épisodes d’hypoglycémie nocturne étaient moins nombreux de 21 % que ceux traités par Lantus.

Chez les Japonais atteints de diabète de type 2 non contrôlé traités par insuline basale et antidiabétiques oraux (EDITION JP 2), l’incidence des épisodes d’hypoglycémie nocturne (glycémie <= 70 mg/dl) a également diminué (27 % de patients de moins ont présenté un épisode d’hypoglycémie ou plus au cours des 12 mois de l’étude). Le taux d’épisodes d’hypoglycémie nocturne (par patient-année) et à tout moment de la journée (sur 24 heures) a été systématiquement inférieur avec Toujeo comparativement à Lantus. Au cours des 12 mois de l’étude, les personnes atteintes de diabète de type 2 traitées par Toujeo et antidiabétiques oraux ont également présenté une légère perte de poids, comparativement à celles traitées par Lantus, dont le poids a légèrement augmenté.

« Les données supplémentaires de l’étude EDITION JP 2 prouvent que Toujeo permet aux Japonais atteints de diabète de type 2 de contrôler durablement leur glycémie », a indiqué Yasuo Terauchi, investigateur principal de l’étude EDITION JP 2 et Professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Yokohama à Kanagawa. « La réduction des épisodes d’hypoglycémie observés et les conclusions supplémentaires concernant le poids obtenus dans EDITION JP 2 signifient que Toujeo a le potentiel d’aider les personnes atteintes de diabète de type 2 au Japon à commencer un traitement par insuline et à s’y tenir pour pouvoir atteindre leurs objectifs à long terme. »

Les abstracts sont intitulés :

Sustained Glycemic Control and Less Nocturnal Hypoglycemia with New Insulin Glargine 300 U/mL compared with Glargine 100 U/mL over 12 Month in Japanese People with T1DM l (EDITION JP 1). (Matsuhisa M et al. Présentation 987-P, 6 juin 2015).

New Insulin Glargine 300 U/mL Provides Sustained Glycemic Control and Reduced Hypoglycemia over 12 Months Compared with Glargine 100 U/mL in Japanese People with T2DM Managed with Basal Insulin plus OAD(s) (EDITION JP 2). (Terauchi Y et al. Présentation 98-OR, 6 juin 2015).

Source :  Sanofi








MyPharma Editions

Servier / Taiho Oncology : données positives pour l’étude de phase III LONSURF®

Publié le 22 octobre 2018
Servier / Taiho Oncology : données positives pour l’étude de phase III LONSURF®

Servier et Taiho Oncology ont conjointement annoncé la publication des données cliniques de l’étude pivot de phase III TAS-102 Gastric Study (TAGS) visant à évaluer LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) contre placebo et les meilleurs soins de soutien chez des patients atteints d’un cancer gastro-intestinal métastatique, lourdement pré-traités, ayant progressé ou présentant une intolérance aux précédents traitements.

Sanofi : feu vert de la FDA pour Dupixent® dans l’asthme

Publié le 22 octobre 2018
Sanofi : feu vert de la FDA pour Dupixent® dans l'asthme

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration des États-Unis a approuvé Dupixent® (dupilumab) comme traitement d’entretien d’appoint de l’asthme modéré à sévère à phénotype éosinophilique ou dépendant des corticoïdes par voie orale, chez les patients âgés de 12 ans et plus.

Innate Pharma : résultats de phase II de monalizumab avec cetuximab dans les cancers de la tête et du cou

Publié le 22 octobre 2018
Innate Pharma : résultats de phase II de monalizumab avec cetuximab dans les cancers de la tête et du cou

Innate Pharma a présenté au congrès de l’ESMO 2018 des données mises à jour de l’essai de Phase II évaluant la tolérance et l’efficacité de la combinaison de monalizumab avec cetuximab (anti-EGFR) chez des patients prétraités présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute et/ou métastatique.

DBV Technologies : dépôt de sa demande d’AMM de produit biologique pour Viaskin Peanut auprès de la FDA

Publié le 22 octobre 2018
DBV Technologies : dépôt de sa demande d'AMM de produit biologique pour Viaskin Peanut auprès de la FDA

DBV Technologies a annoncé le dépôt d’une demande d’autorisation de mise sur le marché de produit biologique (BLA) auprès de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour Viaskin Peanut, un produit destiné au traitement de l’allergie à l’arachide chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Onxeo présentera AsiDNA™ au DNA Damage Response Therapeutics Summit 2019

Publié le 22 octobre 2018
Onxeo présentera AsiDNA&#x2122; au DNA Damage Response Therapeutics Summit 2019

Onxeo, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de médicaments innovants en oncologie, ciblant la réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers résistants, a annoncé avoir été invitée à présenter AsiDNA™, son candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides, à l’occasion du 2ème DNA Damage Response Therapeutics Summit 2019 (DDRTS) qui se tiendra du 29 au 31 janvier 2019 à Boston, MA (Etats-Unis).

Sanofi : avis positif du CHMP pour son vaccin contre la dengue

Publié le 19 octobre 2018
Sanofi : avis positif du CHMP pour son vaccin contre la dengue

Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP, Committee for Medicinal Products for Human Use) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a rendu un avis positif concernant la demande d’autorisation de mise sur le marché du vaccin contre la dengue de Sanofi et a recommandé son approbation en Europe.

Lilly : AMM Européenne pour Verzenios® dans le cancer du sein localement avancé ou métastatique RH+/HER2-

Publié le 19 octobre 2018
Lilly : AMM Européenne pour Verzenios® dans le cancer du sein localement avancé ou métastatique RH+/HER2-

Eli Lilly a annoncé que la Commission Européenne a octroyé le 27 septembre 2018 une autorisation de mise sur le marché à Verzenios® (abémaciclib) dans le traitement des femmes ayant un cancer du sein localement avancé ou métastatique avec récepteurs hormonaux positifs (RH+), et récepteurs du facteur de croissance épidermique humain 2 négatifs (HER2-) en association avec un inhibiteur de l’aromatase (IA) ou avec le fulvestrant comme hormonothérapie de première intention, ou chez les femmes ayant été traitées antérieurement par hormonothérapie.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions