Edition du 27-01-2020

Microbiome intestinal : LNC Therapeutics lève 6,2 M€ pour développer une nouvelle génération de médicaments

Publié le vendredi 6 septembre 2019

Microbiome intestinal : LNC Therapeutics lève 6,2 M€ pour développer une nouvelle génération de médicamentsLNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments basés sur le fonctionnement du microbiome intestinal, a annoncé avoir levé 6,2 M€ via une augmentation de capital et un financement non-dilutif.

Cette nouvelle augmentation de capital de 4,9 M€ a été réalisée auprès de ses investisseurs historiques, dont le fonds Seventure Partners, ainsi que d’un nouveau family office.

En parallèle, LNC Therapeutics a obtenu un financement de 0,5 M€ via une subvention de la région Nouvelle-Aquitaine, dans le cadre de sa politique de subvention de l’innovation en région, ainsi qu’un financement de 0,8 M€ de BpiFrance, dans le cadre de son programme Deeptech. Initié en janvier 2019 par BpiFrance, ce programme vise à promouvoir l’activité de start-up françaises à l’origine d’innovations technologiques de rupture, capables de répondre à des enjeux actuels majeurs. Il a pour ambition le renforcement de la compétitivité de la France dans tous les secteurs, notamment scientifiques.

« Nous sommes très heureux de cette levée de fonds qui témoigne de la confiance que les investisseurs placent en notre technologie et notre savoir-faire uniques. Nous sommes particulièrement fiers d’avoir été sélectionnés par BpiFrance pour intégrer son programme Deeptech, gage de l’innovation menée par les sociétés françaises développant des technologies de rupture comme LNC Therapeutics, et sommes reconnaissants envers la région Nouvelle-Aquitaine pour son soutien. » déclare Georges Rawadi, Directeur Général de LNC Therapeutics.

Développer une nouvelle génération de médicaments à partir de bactéries essentielles du microbiote intestinal

Les LBPs constituent une nouvelle classe de médicaments contenant des organismes vivants, comme les bactéries, utilisée par LNC Therapeutics pour le traitement de maladies à forts besoins médicaux. A l’heure actuelle, LNC Therapeutics concentre ses efforts de R&D sur une famille de bactéries capitale : Christensenellaceae.

Décrit pour la première fois en 2012, le genre bactérien Christensenella a fait l’objet de nombreuses études académiques révélant ses effets bénéfiques sur la santé humaine, notamment dans la prise en charge des maladies métaboliques ou inflammatoires de l’intestin.

LNC Therapeutics dispose à ce jour de deux programmes dédiés à Christensenella et à ses applications à la santé humaine, pour lesquelles la Société a obtenu une licence exclusive de l’Université de Cornell (Ithaca, new-York,Etats-Unis) :

. Le programme LNC01 est dédié au développement de LBPs basés sur une souche unique de christensenella pour le traitement de l’obésité et des maladies métaboliques.

. Le programme LNC02 quant à lui, est dédié à l’étude de Christensenella et à l’identification de nouvelles applications thérapeutiques via la plateforme de recherche propriétaire de LNC Therapeutics.

Grâce à cette levée de fonds, LNC Therapeutics souhaite accélérer le développement de LNC01 jusqu’au dépôt d’une demande d’IND[1] (Investigationnal New Drug), et le lancement de premiers tests sur l’homme en 2020. Par ailleurs, la Société entend poursuivre l’exploitation de sa plateforme de recherche pour la compréhension des mécanismes d’actions de Christensenella, de ses interactions avec l’hôte et, à termes, l’identification de nouvelles indications.

« Nous sommes plus que jamais convaincus du fort potentiel thérapeutique du microbiome intestinal dans la santé humaine, un secteur encore en pleine expansion et dans lequel la recherche progresse chaque jour, » conclut Georges Rawadi. « Avec la mise en place, début juin, de notre plateforme de R&D et la délivrance du brevet de la prestigieuse université américaine de Cornell sur les applications thérapeutiques de Christensenella, LNC Therapeutics dispose aujourd’hui de tous les atouts nécessaires au déploiement de sa stratégie pour le développement du premier LBP du microbiome intestinal. »

____________________________

[1] Processus par lequel une entreprise pharmaceutique, de biotechnologie ou médicale, peut obtenir l’autorisation de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) en France, ou de la FDA (Food and Drug Administration) aux Etats-Unis, de démarrer des essais cliniques sur l’être humain afin d’évaluer les effets d’un produit ou d’une molécule expérimentale

Source : LNC Therapeutics








MyPharma Editions

Deinove : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase II testant DNV3837 dans les infections à Clostridioides difficile

Publié le 27 janvier 2020
Deinove : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase II testant DNV3837 dans les infections à Clostridioides difficile

Deinove, société de biotechnologie française qui développe des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique, a annoncé l’inclusion du premier patient dans l’essai de Phase II testant DNV3837. DNV3837 cible le traitement des Infections à Clostridioides difficile (ICD), un pathogène classé prioritaire par l’OMS et l’une des premières causes d’infections nosocomiales dans le monde (1).

Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Publié le 23 janvier 2020
Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Sanofi a annoncé jeudi la finalisation de l’acquisition de Synthorx, une biotech américaine, pour 68 dollars en numéraire par action. Synthorx ,désormais une filiale détenue à 100% par le groupe pharmaceutique français, vient renforcer son positionnement dans les sphères de l’oncologie et de l’immunologie.

Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Publié le 23 janvier 2020
Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), a annoncé la nomination du Docteur David E. Moller, M.D, au poste de Directeur Scientifique.

PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

Publié le 22 janvier 2020
PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses puissantes et facilement industrialisables, a annoncé aujourd’hui avoir clôturé un tour de table de série B de 20 millions d’euros.

Janssen cherche à élargir l’utilisation de l’Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Publié le 22 janvier 2020
Janssen cherche à élargir l'utilisation de l'Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Janssen a annoncé la soumission d’une demande de modification de Type II auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) dans le but d’élargir l’utilisation de l’IMBRUVICA® (ibrutinib) pour inclure l’ibrutinib en association avec le rituximab pour le traitement de première intention de patients atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC).

Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l’UE

Publié le 22 janvier 2020
Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l'UE

Jazz Pharmaceuticals vient d’annoncer que la Commission Européenne a approuvé Sunosi® (solriamfetol) pour améliorer l’éveil et réduire la somnolence diurne excessive (SDE) chez les adultes atteints de narcolepsie (avec ou sans cataplexie) ou d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) dont la SDE n’a pas été traitée de manière satisfaisante par un traitement primaire tel […]

Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Publié le 21 janvier 2020
Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement d’une nouvelle thérapie contre les cancers résistants aux chimiothérapies standards, annonce aujourd’hui qu’elle s’est associée à 27 organisations européennes académiques et industrielles, issues de 11 pays, pour former le consortium scientifique multidisciplinaire ENHPATHY.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents