Edition du 22-04-2018

Ministère de la Santé : Xavier Bertrand, le retour

Publié le lundi 15 novembre 2010

Comme c’était prévisible, c’est donc Xavier Bertrand, qui vient de quitter la présidence de l’UMP, qui hérite du portefeuille de la Santé au sein d’un grand ministère du Travail et de l’Emploi. Pour l’heure, il sera assisté de Nora Berra, médecin, qui sera spécialement chargée de la Santé.

Bertrand, le retour. Voilà qui devrait plaire aux médecins de ville (moins aux industriels du secteur…) : la puissante CSMF (Confédération des syndicats médicaux français) l’avait d’ailleurs invité à son université d’été au lieu et place de Roselyne Bachelot, alors ministre en titre, brouillée avec les médecins à la suite (entre autres) de l’affaire des « vaccinodromes ».  Ce retour de Xavier Bertrand est un signe politique fort en direction des médecins, plutôt  en froid avec la droite. Le pouvoir ne veut pas laisser échapper ce corps électoral, certes difficile , mais suffisamment « familial » pour mériter quelques efforts. C’est d’ailleurs le même scénario qui se joue avec les agriculteurs… Bertrand avait commencé comme secrétaire d’Etat à la Santé sous la férule de Philippe Douste-Blazy en mars 2004 dans le gouvernement Raffarin. Gros travailleur, plutôt « rond » dans la négociation, il hérite du portefeuille en mai 2005 après le départ de Philippe Douste-Blazy pour le Quai d’Orsay. C’est donc lui qui mettre en musique –avec succès- les principaux points de la réforme de 2004 : parcours de soins, médecin traitant et… DMP.
S’il hérite donc de la Santé, c’est sa secrétaire d’Etat , Nora Berra, médecin, jusqu’alors secrétaire d’Etat d’Eric Woerth, chargée des personnes âgées, qui va faire le gros du job : révision des lois bioéthiques, DMP (le monstre du Loch Ness), FMC obligatoire (autre serpent de mer), et bien sûr relance des négociations conventionnelles avec les médecins libéraux (courage…). Bref, une kyrielle de dossiers en panne depuis des lustres, sans compter l’épineuse question des dépenses de santé et, cerise sur le gâteau, l’application de la très controversée loi HPST (loi Bachelot) très critiquée par les médecins de ville qui la jugent vexatoire.  En partant, Roselyne Bachelot laisse beaucoup de vaisselle cassée : les praticiens hospitaliers n’étaient pas mieux disposés à son égard…
Donnée partante, Roselyne Bachelot s’en sort avec les honneurs. Soyons franc, pour deux  raisons. 1) Elle n’a pas démérité, même si la gestion de la grippe A/H1N1 a fait grincer bien des dents. 2) Elle est très proche de François Fillon à qui désormais Nicolas Sarkozy ne peut plus refuser grand chose : Roselyne Bachelot hérite donc d’un ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale, un intitulé un peu chichiteux qui regroupe la Famille et la Dépendance, prochain chantier social du nouveau gouvernement avec, au programme, la création d’une contribution spécifique pour abonder un fonds de financement dédié au grand âge.
Pour finir, le monde de la santé attend désormais de savoir si le jeu des chaises musicales annoncé sera ou non validé : Didier Houssin (DGS) attendu à la HAS en remplacement de Laurent Degos. Autre départ attendu, celui de Noël Renaudin jusqu’alors patron du CEPS. A suivre…

Hervé Karleskind








MyPharma Editions

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

Publié le 20 avril 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

L’ANSM revient sur la dernière réunion ( 20-23 mars 2018) du Comité des médicaments pédiatriques (PD CO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 2 avis favorables de PIPs (Plans d’Investigations Pédiatriques), dans les indications suivantes :

Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Publié le 20 avril 2018
Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Le laboratoire pharmaceutique français Servier vient de conclure un accord définitif, d’un montant de 2,4 milliards de dollars, portant sur l’acquisition de la branche Oncologie du laboratoire Shire, l’un des leaders mondiaux de la biotechnologie dans le domaine des maladies rares.

AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

Publié le 20 avril 2018
AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

AB Science, la société pharmaceutique spécialisée dans le développement d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé que le Comité du Médicament à Usage Humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a adopté une opinion négative pour la demande d’autorisation de mise sur le marché du masitinib dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique chez l’adulte.

Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Publié le 20 avril 2018
Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Le 23 avril 2018, Philippe Teboul prendra la direction de la filiale française du groupe biopharmaceutique Bristol-Myers Squibb et il sera également nommé Président d’UPSA SAS. Il succèdera à Jean-Christophe Barland, nommé Président de Bristol-Myers Squibb Japon, Corée et Taïwan.

P&G acquiert l’activité santé grand public de Merck KGaA pour 3,4 milliards d’euros

Publié le 19 avril 2018
P&G acquiert l'activité santé grand public de Merck KGaA pour 3,4 milliards d'euros

Le géant américain Procter & Gamble a annoncé jeudi la signature d’un accord d’acquisition de l’activité Consumer Health du groupe pharmaceutique allemand Merck KGaA pour un montant d’environ 3,4 milliards d’euros.

Leem : un nouvel accord-type de branche sur le temps de travail pour les entreprises de moins de 50 salariés

Publié le 19 avril 2018
Leem : un nouvel accord-type de branche sur le temps de travail pour les entreprises de moins de 50 salariés

Le 5 avril dernier, le Leem a signé avec la CFDT, la CFTC, l’UNSA et la CFE-CGC un nouvel accord-type de branche sur le temps de travail, dans les entreprises de moins de 50 salariés.

Yves L’Epine désigné à la présidence du G5 Santé

Publié le 19 avril 2018
Yves L’Epine désigné à la présidence du G5 Santé

Le G5 Santé a annoncé la désignation d’Yves L’Epine, Directeur Général du groupe Guerbet, à la présidence de l’association. Comme annoncé par le think tank le 29 mars dernier, Marc de Garidel, Président du G5 Santé depuis 2011, a souhaité cesser toute responsabilité au sein de l’association.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions