Edition du 05-12-2021

Ministère de la Santé : Xavier Bertrand, le retour

Publié le lundi 15 novembre 2010

Comme c’était prévisible, c’est donc Xavier Bertrand, qui vient de quitter la présidence de l’UMP, qui hérite du portefeuille de la Santé au sein d’un grand ministère du Travail et de l’Emploi. Pour l’heure, il sera assisté de Nora Berra, médecin, qui sera spécialement chargée de la Santé.

Bertrand, le retour. Voilà qui devrait plaire aux médecins de ville (moins aux industriels du secteur…) : la puissante CSMF (Confédération des syndicats médicaux français) l’avait d’ailleurs invité à son université d’été au lieu et place de Roselyne Bachelot, alors ministre en titre, brouillée avec les médecins à la suite (entre autres) de l’affaire des « vaccinodromes ».  Ce retour de Xavier Bertrand est un signe politique fort en direction des médecins, plutôt  en froid avec la droite. Le pouvoir ne veut pas laisser échapper ce corps électoral, certes difficile , mais suffisamment « familial » pour mériter quelques efforts. C’est d’ailleurs le même scénario qui se joue avec les agriculteurs… Bertrand avait commencé comme secrétaire d’Etat à la Santé sous la férule de Philippe Douste-Blazy en mars 2004 dans le gouvernement Raffarin. Gros travailleur, plutôt « rond » dans la négociation, il hérite du portefeuille en mai 2005 après le départ de Philippe Douste-Blazy pour le Quai d’Orsay. C’est donc lui qui mettre en musique –avec succès- les principaux points de la réforme de 2004 : parcours de soins, médecin traitant et… DMP.
S’il hérite donc de la Santé, c’est sa secrétaire d’Etat , Nora Berra, médecin, jusqu’alors secrétaire d’Etat d’Eric Woerth, chargée des personnes âgées, qui va faire le gros du job : révision des lois bioéthiques, DMP (le monstre du Loch Ness), FMC obligatoire (autre serpent de mer), et bien sûr relance des négociations conventionnelles avec les médecins libéraux (courage…). Bref, une kyrielle de dossiers en panne depuis des lustres, sans compter l’épineuse question des dépenses de santé et, cerise sur le gâteau, l’application de la très controversée loi HPST (loi Bachelot) très critiquée par les médecins de ville qui la jugent vexatoire.  En partant, Roselyne Bachelot laisse beaucoup de vaisselle cassée : les praticiens hospitaliers n’étaient pas mieux disposés à son égard…
Donnée partante, Roselyne Bachelot s’en sort avec les honneurs. Soyons franc, pour deux  raisons. 1) Elle n’a pas démérité, même si la gestion de la grippe A/H1N1 a fait grincer bien des dents. 2) Elle est très proche de François Fillon à qui désormais Nicolas Sarkozy ne peut plus refuser grand chose : Roselyne Bachelot hérite donc d’un ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale, un intitulé un peu chichiteux qui regroupe la Famille et la Dépendance, prochain chantier social du nouveau gouvernement avec, au programme, la création d’une contribution spécifique pour abonder un fonds de financement dédié au grand âge.
Pour finir, le monde de la santé attend désormais de savoir si le jeu des chaises musicales annoncé sera ou non validé : Didier Houssin (DGS) attendu à la HAS en remplacement de Laurent Degos. Autre départ attendu, celui de Noël Renaudin jusqu’alors patron du CEPS. A suivre…

Hervé Karleskind








MyPharma Editions

Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Publié le 3 décembre 2021
Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Genopole lance du 1er décembre 2021 au 21 janvier 2022, un appel à candidatures pour constituer la 10e promotion de Shaker : un programme d’accompagnement de 6 mois destiné aux passionnés d’innovation biotech.

Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Publié le 3 décembre 2021
Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, a annoncé que AEF0217 a été administré à la première cohorte de volontaires sains, dans le cadre d’une étude clinique de phase 1 évaluant la sécurité, la tolérance et les caractéristiques pharmacocinétiques de son second candidat-médicament. L’administration de AEF0217, à une dose comprise dans la gamme thérapeutique anticipée, est bien tolérée et présente des profils de sécurité et d’exposition plasmatique favorables pour la suite du développement clinique.

Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Publié le 3 décembre 2021
Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Aqemia, start-up spécialisée dans la découverte de médicament accélérée par l’intelligence artificielle (IA) et la physique quantique, et Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, ont annoncé avoir conclu un accord de partenariat pour accélérer la découverte de candidats-médicaments petites molécules pour une cible non divulguée, dans le domaine de l’immuno-oncologie.

Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Publié le 3 décembre 2021
Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments combinés dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la conformité du lot clinique destiné à la réalisation de l’étude de bioéquivalence de ZENEO® Midazolam 10mg (crises d’épilepsie).

Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 2 décembre 2021
Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé que l’autorité réglementaire américaine (FDA) a récemment apporté sa réponse dans le cadre du « End-of-Phase-2 Meeting », utile à l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), et visant à obtenir potentiellement par la suite la demande d’autorisation de mise sur le marché et la commercialisation.

Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Publié le 2 décembre 2021
Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale Aonys®, annonce sa participation au 3ème congrès sur la thérapie génique pour les troubles neurologiques qui se déroule du 6 au 9 décembre à Boston (Etats-Unis).

MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

Publié le 2 décembre 2021
MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

• 3 M€ sous forme de prêt pour le développement d’un médicament longue action à base d’ivermectine visant à protéger pendant plusieurs semaines contre la Covid-19 et ses variants (programme mdc-TTG)

• 1 M€ d’euros sous forme de subvention, issue de l’Appel à projet Résilience du ministère chargé de l’Industrie, qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance, pour son nouveau laboratoire sur le site de Jacou, France

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents