Edition du 27-01-2021

Ministère de la Santé : Xavier Bertrand, le retour

Publié le lundi 15 novembre 2010

Comme c’était prévisible, c’est donc Xavier Bertrand, qui vient de quitter la présidence de l’UMP, qui hérite du portefeuille de la Santé au sein d’un grand ministère du Travail et de l’Emploi. Pour l’heure, il sera assisté de Nora Berra, médecin, qui sera spécialement chargée de la Santé.

Bertrand, le retour. Voilà qui devrait plaire aux médecins de ville (moins aux industriels du secteur…) : la puissante CSMF (Confédération des syndicats médicaux français) l’avait d’ailleurs invité à son université d’été au lieu et place de Roselyne Bachelot, alors ministre en titre, brouillée avec les médecins à la suite (entre autres) de l’affaire des « vaccinodromes ».  Ce retour de Xavier Bertrand est un signe politique fort en direction des médecins, plutôt  en froid avec la droite. Le pouvoir ne veut pas laisser échapper ce corps électoral, certes difficile , mais suffisamment « familial » pour mériter quelques efforts. C’est d’ailleurs le même scénario qui se joue avec les agriculteurs… Bertrand avait commencé comme secrétaire d’Etat à la Santé sous la férule de Philippe Douste-Blazy en mars 2004 dans le gouvernement Raffarin. Gros travailleur, plutôt « rond » dans la négociation, il hérite du portefeuille en mai 2005 après le départ de Philippe Douste-Blazy pour le Quai d’Orsay. C’est donc lui qui mettre en musique –avec succès- les principaux points de la réforme de 2004 : parcours de soins, médecin traitant et… DMP.
S’il hérite donc de la Santé, c’est sa secrétaire d’Etat , Nora Berra, médecin, jusqu’alors secrétaire d’Etat d’Eric Woerth, chargée des personnes âgées, qui va faire le gros du job : révision des lois bioéthiques, DMP (le monstre du Loch Ness), FMC obligatoire (autre serpent de mer), et bien sûr relance des négociations conventionnelles avec les médecins libéraux (courage…). Bref, une kyrielle de dossiers en panne depuis des lustres, sans compter l’épineuse question des dépenses de santé et, cerise sur le gâteau, l’application de la très controversée loi HPST (loi Bachelot) très critiquée par les médecins de ville qui la jugent vexatoire.  En partant, Roselyne Bachelot laisse beaucoup de vaisselle cassée : les praticiens hospitaliers n’étaient pas mieux disposés à son égard…
Donnée partante, Roselyne Bachelot s’en sort avec les honneurs. Soyons franc, pour deux  raisons. 1) Elle n’a pas démérité, même si la gestion de la grippe A/H1N1 a fait grincer bien des dents. 2) Elle est très proche de François Fillon à qui désormais Nicolas Sarkozy ne peut plus refuser grand chose : Roselyne Bachelot hérite donc d’un ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale, un intitulé un peu chichiteux qui regroupe la Famille et la Dépendance, prochain chantier social du nouveau gouvernement avec, au programme, la création d’une contribution spécifique pour abonder un fonds de financement dédié au grand âge.
Pour finir, le monde de la santé attend désormais de savoir si le jeu des chaises musicales annoncé sera ou non validé : Didier Houssin (DGS) attendu à la HAS en remplacement de Laurent Degos. Autre départ attendu, celui de Noël Renaudin jusqu’alors patron du CEPS. A suivre…

Hervé Karleskind








MyPharma Editions

COVID-19 : Sanofi va aider BioNTech à fabriquer son vaccin

Publié le 27 janvier 2021
COVID-19 : Sanofi va aider BioNTech à fabriquer son vaccin

Sanofi et BioNTech ont conclu aujourd’hui un accord aux termes duquel le laboratoire français prêtera son concours à la biotech allemande pour la fabrication et la fourniture de son vaccin COVID-19 qui est codéveloppé avec Pfizer. Sanofi donnera à BioNTech l’accès à son outil de production et à son savoir-faire afin de produire plus de 125 millions de doses du vaccin COVID-19 de BioNTech en Europe.

Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Publié le 26 janvier 2021
Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Le 26 janvier 2021, Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’Amgen France, devient la nouvelle Présidente de l’Agipharm (Association des Groupes Internationaux pour la Pharmacie de Recherche) pour un mandat d’un an. Elle succède ainsi à Pierre-Claude Fumoleau, ex-Président France d’AbbVie.

COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

A la suite de résultats intermédiaires d’essai clinique de phase I, l’Institut Pasteur a annoncé l’arrêt du développement d’un de ses candidats vaccins, celui basé sur le virus du vaccin contre la rougeole. L’Institut Pasteur a confirmé la poursuite du développement d’autres candidats vaccins arrivés en fin de phase préclinique, et le maintien de sa forte mobilisation scientifique pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Publié le 26 janvier 2021
Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Takeda a annoncé faire partie des 16 entreprises à avoir obtenu la certification internationale Top Employer® (Meilleur employeur) pour 2021. Takeda a non seulement reçu cette certification mondiale pour la quatrième année consécutive, elle a également été certifiée comme Top Employer dans quatre régions et 38 pays.

COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

GeNeuro, une société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP), vient d’annoncer l’obtention d’un financement de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) pour son projet COVERI, qui vise à comprendre le rôle des protéines du rétrovirus endogène humain (HERV) dans la réponse immunitaire anormale ou les dommages neurologiques subis par d’importants sous-ensembles de patients atteints de COVID-19.

Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Publié le 26 janvier 2021
Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé un nouvel accord de collaboration conclu par Curadigm, sa filiale détenue à 100%, avec Sanofi. Curadigm a été sélectionnée dans le cadre du Sanofi iTech Award Program : son projet de recherche intégrant la technologie Nanoprimer est considéré comme une option très prometteuse pour améliorer le portefeuille de thérapies géniques en développement.

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents