Edition du 19-06-2019

Minoryx Therapeutics lance une étude clinique de phase II dans l’ataxie de Friedreich

Publié le mercredi 27 février 2019

Minoryx Therapeutics lance une étude de phase II dans l'ataxie de Friedreich Minoryx Therapeutics, une société spécialisée dans le développement de nouveaux médicaments contre des maladies orphelines, a annoncé aujourd’hui qu’elle a reçu l’autorisation de l’Agence espagnole du médicament et des dispositifs médicaux (AEMPS) pour lancer un essai clinique de phase II dans l’ataxie de Friedreich avec son principal candidat médicament, MIN-102 . 

La société annonce également l’arrivée de deux leaders d’opinion au sein de son conseil scientifique : le Dr. Massimo Pandolfo, directeur du Laboratoire de neurologie expérimentale de l’Université Libre de Bruxelles, et le Dr. Fanny Mochel, coordinatrice au sein de l’Institut du Cerveau et de la Moëlle épinière (ICM) à l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière à Paris.

FRAMES, un essai clinique de phase II, va débuter dans les semaines à venir à l’hôpital La Paz (Madrid), et sera piloté par le Dr. Francisco Javier Rodríguez de Rivera. Minoryx prévoit également d’ouvrir des sites supplémentaires dans des institutions médicales en Belgique, en Allemagne et en France. L’essai, en double-aveugle avec contrôle placebo, doit permettre d’évaluer l’efficacité et l’innocuité de MIN-102 chez les patients souffrants d’ataxie de Friedreich. L’étude portera sur 36 patients âgés d’au moins 12 ans.

Le MIN-102 est un nouvel agoniste sélectif du PPAR gamma (récepteur activé par les proliférateurs des péroxisomes) avec une bonne biodisponibilité orale. Il a montré in vivo un profil de supériorité dans les maladies du système nerveux central (SNC) et une bonne efficacité. MIN-102 fait également l’objet d’un essai clinique de phase II/III pour le traitement de l’adrénomyéloneuropathie (AMN), le phénotype le plus courant de l’adrénoleucodystrophie liée à l’X (ALD).

« Nous sommes heureux d’avoir reçu l’autorisation de lancer notre étude de phase II dans l’ataxie de Friedreich pour notre principal candidat médicament, le MIN-102 », déclare le Dr. Uwe Meya, directeur médical de Minoryx. « Nous pensons que ce candidat médicament pourrait combler un besoin médical non satisfait dans plusieurs maladies orphelines du système nerveux central. »

« La conception de l’essai FRAMES utilise des critères d’évaluation pertinents qui ont été choisis en s’appuyant sur nos connaissances les plus récentes sur la maladie et sur sa progression naturelle », ajoute le Pr. Alexandra Durr, investigateur principal à l’Institut du Cerveau et de la Moëlle épinière (ICM) à l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière à Paris. « Je me réjouis de cette approche qui ouvre une option de traitement à nos patients, avec le potentiel d’influer sur la progression de la maladie. »

Minoryx a levé 21,3 M€ en 2018 lors d’un tour de table de série B pour élargir le développement du MIN-102 à de nouvelles indications. La société espagnole a récemment ouvert une filiale au sein du Biopark Charleroi Brussels South (Belgique), d’où elle pilotera cet essai clinique de phase II dans l’ataxie de Friedreich.

Source : Minoryx Therapeutics








MyPharma Editions

Boehringer Ingelheim et Gubra collaborent pour développer des poly-agonistes peptidiques anti-obésité

Publié le 18 juin 2019
Boehringer Ingelheim et Gubra collaborent pour développer des poly-agonistes peptidiques anti-obésité

Boehringer Ingelheim et Gubra, une société de biotechnologie basée au Danemark, ont annoncé un deuxième accord de collaboration et de licence pour le développement de nouveaux poly-agonistes peptidiques pour traiter l’obésité et des maladies associées.

Imcyse lève 35M€ pour ses développements cliniques

Publié le 18 juin 2019
Imcyse lève 35M€ pour ses développements cliniques

Imcyse, société basée en Belgique qui développe des immunothérapies actives et spécifiques visant à traiter et guérir des maladies chroniques sévères, a annoncé avoir levé 35M€ via un tour de table de série B et par d’autres biais. Ce financement va permettre le développement clinique de sa technologie dans le diabète de type 1, la sclérose en plaques et dans d’autres indications.

LEO Pharma nomme Catherine Mazzacco comme nouveau CEO

Publié le 18 juin 2019
LEO Pharma nomme Catherine Mazzacco comme nouveau CEO

LEO Pharma, l’un des leaders mondiaux de la dermatologie médicale, vient d’annoncer que Gitte Aabo allait quitter ses fonctions de Président et CEO après 27 années passées au sein de la société, dont 11 en tant que CEO. Le Conseil d’administration a nommé Catherine Mazzacco pour prendre sa relève à compter du 1er août 2019.

Sanofi et Google vont développer un nouveau laboratoire d’innovation en santé

Publié le 18 juin 2019
Sanofi et Google vont développer un nouveau laboratoire d’innovation en santé

Sanofi et Google vont créer un nouveau laboratoire d’innovation avec l’ambition de transformer radicalement le développement des futurs médicaments et services de santé en tirant parti de la puissance des nouvelles technologies de données.

Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics : 1er patient traité dans l’essai de phase 1 avec BI 765063 dans les tumeurs solides avancées

Publié le 18 juin 2019
Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics : 1er patient traité dans l’essai de phase 1 avec BI 765063 dans les tumeurs solides avancées

Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics annoncent qu’un premier patient a été traité dans l’étude de phase 1 évaluant BI 765063, précédemment nommé OSE-172, un anticorps monoclonal first-in-class antagoniste sélectif de SIRPα, évalué dans les tumeurs solides avancées.

Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Publié le 17 juin 2019
Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Le conseil d’administration du groupe pharmaceutique Sanofi a désigné à l’unanimité, le 6 juin dernier, Paul Hudson comme Directeur Général du Groupe afin de succéder à Olivier Brandicourt qui fait valoir ses droits à la retraite.

Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Publié le 17 juin 2019
Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies liées à l’âge, a annoncé avoir conclu un accord de collaboration avec l’AFM-Téléthon. Cet accord entre en vigueur à compter du 3 juin 2019 et porte sur le développement de Sarconeos (BIO101), le principal candidat médicament de Biophytis, pour le traitement de la Dystrophie Musculaire de Duchenne (DMD) dans le cadre de son programme clinique MYODA.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents