Edition du 29-11-2021

Nanobiotix : de nouvelles données montrant le potentiel de la combinaison de NBTXR3 avec des inhibiteurs de checkpoints

Publié le mercredi 10 novembre 2021

Nanobiotix : de nouvelles données montrant le potentiel de la combinaison de NBTXR3 avec des inhibiteurs de checkpointsNanobiotix, société française de biotechnologie en phase de développement clinique avancé, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé de nouvelles données précliniques en immunothérapie avec le radioenhancer NBTXR3, thérapie potentielle « first in class » applicable à toutes les tumeurs solides et en combinaison avec différents agents anti-cancéreux. Ces données seront présentées lors de la réunion annuelle 2021 de la Society for the Immunotherapy of Cancer (SITC). La Société estime que ces données sont cohérentes avec les données cliniques en immunothérapie récemment présentées et soutiennent l’avancement du développement avec les anti-PD-1 et de nouveaux inhibiteurs de checkpoints.

« Nous pensons que le potentiel effet d’amorçage immunitaire observé avec NBTXR3 pourrait faire de notre produit candidat une thérapie importante combinée avec les inhibiteurs de checkpoints afin d’améliorer les résultats du traitement pour les patients », a déclaré Laurent Levy, Cofondateur et Président du Directoire de Nanobiotix. « Les nouvelles données précliniques présentées au SITC ainsi que les données que nous avons obtenues en recherche clinique présentent une voie prometteuse pour l’avenir de l’immunothérapie. »

Les données précliniques qui seront présentées au congrès par Nanobiotix (Abstract #740) montrent que NBTXR3 activé par radiothérapie augmente l’infiltration des cellules T CD8+ et module le répertoire des récepteurs des cellules T (TCR) ainsi que l’immunopeptidome dans les cellules tumorales traitées d’un modèle murin. Ces variations pourraient indiquer que NBTXR3 activé par radiothérapie déclenche un amorçage immunitaire plus robuste que la radiothérapie seule et mérite une évaluation plus approfondie de la réponse médiée par les CD8+ et de l’effet abscopal.

La vision de la Société est que ces données soutiennent le rationnel mécanistique de la combinaison de NBTXR3 avec des inhibiteurs de checkpoints.

Ces données précliniques font suite aux données préliminaires (présentées plus tôt au quatrième trimestre de 2021) de l’essai clinique de phase I (étude 1100) associant NBTXR3 avec des inhibiteurs de checkpoints anti-PD-1, le nivolumab (Opdivo®) ou le pembrolizumab (Keytruda®), chez des patients atteints de carcinome épidermoïde locorégional récurrent (LRR) ou récurrent et métastatique (R/M) de la tête et du cou (HNSCC) ou de métastases pulmonaires ou hépatiques provenant de tout cancer primaire éligible à un traitement anti-PD-1.

Ces données préliminaires de l’étude 1100 ont montré un profil global d’évènements indésirables (EI) cohérent avec la radiothérapie ou l’utilisation d’anti-PD-1 en monothérapie. Un taux de réponse objective des lésions cibles de 56 % a été observé chez les 16 patients évaluables (80 % chez les patients naïfs aux anti-PD-1 ; 45 % chez les non-répondeurs). Un taux de réponse objective global de 50 % (% de réponse dans les lésions cibles et non cibles) a été observé (80 % chez les patients naïfs aux anti-PD-1 ; 36 % chez les non-répondeurs) chez les patients évaluables. Le potentiel effet d’amorçage immunitaire de NBTXR3 activé par radiothérapie a été observé chez les non-répondeurs ainsi que chez les patients naïfs aux anti-PD-1, ce qui suggère que NBTXR3 pourrait inverser ou contourner la résistance à un traitement antérieur par anti-PD-1.

L’évaluation de nouvelles approches combinées en immunothérapie reste une priorité pour Nanobiotix, avec l’objectif d’étendre l’impact des immunothérapies anti-cancéreuses aux 80 à 85 % de patients qui reçoivent des bénéfices limités, voire aucun bénéfice, en améliorant les taux de réponse et en contournant la résistance aux anti-PD-1. TIGIT et LAG3, membres de la même classe de récepteurs que CTLA-4 et PD-1, pourraient constituer la prochaine génération de cibles en immunothérapie et sont étudiés dans des essais cliniques, seuls et en association avec des agents anti-PD-1 existants, dans le but d’améliorer les résultats pour les patients.

Les données précliniques qui seront présentées au SITC par le MD Anderson Cancer Center de l’Université du Texas (Abstract #575) montrent que NBTXR3 activé par radiothérapie associé aux anti-PD-1, aux anti-TIGIT et aux anti-LAG3 (thérapie combinée) favorise de manière significative l’activité de prolifération des cellules T CD8+, améliore le contrôle local et distant de la tumeur et augmente le taux de survie chez la souris. Dans cette étude, seules les souris traitées par la thérapie combinée ont survécu. Chez ces souris, on observait une immunisation après la réinjection de cellules tumorales, un pourcentage significativement plus élevé de cellules T CD4+ et CD8+ à mémoire, et une réponse immunitaire anti-tumorale plus importante comparée au  groupe témoin. Ceci suggère l’induction d’une mémoire anti-tumorale à long terme par la thérapie combinée.

« Nous pensons depuis longtemps que la radiothérapie a un rôle essentiel à jouer en association avec l’immunothérapie et que l’innovation dans la prise en charge des patients atteints de cancer est essentielle pour réaliser notre ambition », a déclaré James Welsh, MD, professeur associé de radio-oncologie au MD Anderson. « Nos recherches précliniques sur NBTXR3 ont constamment soutenu le potentiel de ce nouvel agent en combinaison avec la radiothérapie et les inhibiteurs de checkpoints afin d’accroître la mort cellulaire immunogène. Nous sommes impatients de poursuivre notre évaluation, tant en laboratoire qu’en clinique, dans le but d’améliorer les résultats des traitements pour les patients. »

Source et visuel : Nanobiotix 








MyPharma Editions

Lysogene obtient un financement non dilutif de 4,3 millions d’euros de Bpifrance pour accompagner son développement

Publié le 29 novembre 2021
Lysogene obtient un financement non dilutif de 4,3 millions d’euros de Bpifrance pour accompagner son développement

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé avoir obtenu un financement non dilutif de 4,3 millions d’euros de la part de Bpifrance.

Bone Therapeutics et Link Health signent un accord non-contractuel pour les droits mondiaux d’ALLOB

Publié le 29 novembre 2021
Bone Therapeutics et Link Health signent un accord non-contractuel pour les droits mondiaux d’ALLOB

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies, et Link Health ont annoncé la signature d’un accord non contractuel portant sur les droits mondiaux d’ALLOB, la thérapie osseuse allogénique de Bone Therapeutics. Bone Therapeutics et Link Health entendent, sous réserve de la réalisation des conditions préalables habituelles, conclure et exécuter l’accord final d’ici la fin 2021.

Pharnext : le Dr Burkhard Blank nommé Directeur Médical et Responsable de la Recherche et du Développement

Publié le 26 novembre 2021
Pharnext : le Dr Burkhard Blank nommé Directeur Médical et Responsable de la Recherche et du Développement

Pharnext, société biopharmaceutique à un stade clinique avancé, pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovantes basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle exploitant sa plateforme de PLEOTHERAPY(TM), a annoncé la nomination du Dr Burkhard Blank au poste de Directeur Médical et Responsable de la Recherche et du Développement (« R&D ») à compter du 1er janvier 2022.

Provepharm Life Solutions obtient l’autorisation FDA de produire ses principes actifs pour les États-Unis

Publié le 26 novembre 2021
Provepharm Life Solutions obtient l’autorisation FDA de produire ses principes actifs pour les États-Unis

Provepharm Life Solutions, laboratoire pharmaceutique indépendant français qui réhabilite des molécules connues, a annoncé avoir obtenu l’autorisation de la FDA (Food and Drug Administration) de produire ses propres ingrédients pharmaceutiques actifs (APIs), nécessaires à la fabrication de ses médicaments, à destination du territoire américain.

Sanofi et l’Université de Montpellier partenaires pour préparer les étudiants à la vie active

Publié le 25 novembre 2021
Sanofi et l’Université de Montpellier partenaires pour préparer les étudiants à la vie active

Sanofi et l’Université de Montpellier partenaires pour préparer les étudiants à la vie active Sanofi et l’Université de Montpellier signent une convention de partenariat dans le but de contribuer à la préparation des futurs diplômés, de mieux faire connaître les métiers émergents des industries du médicament et autres produits de santé auprès des étudiants. Ce partenariat a pour objectif de développer des actions de coopération participant à la formation des étudiants et à leur préparation à l’entrée dans la vie active.

Galapagos : Jyseleca® (Filgotinib) approuvé en Europe pour le traitement de la rectocolite hémorragique

Publié le 25 novembre 2021
Galapagos : Jyseleca® (Filgotinib) approuvé en Europe pour le traitement de la rectocolite hémorragique

Galapagos vient d’annoncer que la Commission Européenne a accordé une Autorisation de Mise sur le Marché pour JYSELECA® (filgotinib 200mg comprimés) pour le traitement des patients adultes atteints de RectoColite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active.

PathoQuest : certification BPF pour ses tests de contrôle qualité par séquençage haut-débit (NGS) des biomédicaments

Publié le 24 novembre 2021
PathoQuest : certification BPF pour ses tests de contrôle qualité par séquençage haut-débit (NGS) des biomédicaments

PathoQuest, société pionnière dans le contrôle qualité des biomédicaments par séquençage de nouvelle génération (NGS), a annoncé aujourd’hui avoir obtenu le certificat de bonnes pratiques de fabrication (BPF) pour les activités de tests de contrôle qualité de son site parisien, suite à une inspection récente de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents