Edition du 01-12-2020

Néovacs : résultats de l’étude de phase IIb avec l’IFNalpha Kinoïde pour le traitement du lupus

Publié le mardi 3 juillet 2018

Néovacs : résultats de l'étude de phase IIb avec l'IFNalpha Kinoïde pour le traitement du lupusNéovacs, la société biotechnologique spécialiste de l’immunothérapie active pour le traitement des maladies auto-immunes, a annoncé mardi les résultats de l’essai clinique de Phase IIb avec son médicament expérimental l’IFNalpha Kinoïde chez des patients atteints d’un lupus modéré à sévère (SLE).

Les résultats montrent une efficacité biologique statistiquement très significative de l’IFNalpha Kinoïde (p <0.0001), mesurée par la diminution de l’expression de la signature interféron à la 36ème semaine. La réponse clinique chez les patients traités avec l’IFNalpha Kinoïde, vs.ceux traités avec placebo, mesurée par le score BICLA à la 36 ème semaine, n’a pas atteint la tendance statistique définie dans les objectifs primaires du protocole de cette étude.

« Il faut noter l’effet très marqué de l’IFNalpha Kinoïde sur le score LLDAS, dont un des 5 critères est la réduction de la corticothérapie », souligne le Pr Frédéric Houssiau, Chairman scientifique de l’étude, service de rhumatologie, Cliniques Universitaires Saint Luc, Bruxelles, Belgique, « Cette étude suggère qu’il faut prendre en compte la réduction de la corticothérapie, un objectif important du traitement. Ces résultats montrent, une fois de plus, les difficultés de choix du critère d’évaluation clinique primaire dans le lupus érythémateux systémique ». Les principaux critères secondaires d’évaluation de l’efficacité clinique sont :

· SRI-4 avec une réduction des corticostéroïdes inférieure ou égale à 5 mg/jour
· LLDAS (Lupus Low Disease Activity Score)

Évalués à la 36ème semaine, ils montrent une tendance statistique pour le premier critère – 54.4% chez les patients traités vs. 39% dans le groupe placebo (p=0.07) – et un effet statistiquement significatif pour le second  critère – 52.9% vs. 29.8% (p=0.002) -. Dans les deux cas, ces résultats sont en faveur de l’IFNalpha Kinoïde avec une réduction importante des traitements par corticostéroïdes, ce qui représente un objectif thérapeutique majeur.

L’IFNalpha Kinoïde a été bien toléré et les effets indésirables graves ont été rapportés majoritairement dans le groupe placebo (12.9%) par rapport au groupe IFNalpha Kinoïde (6.6%).

« Ces résultats d’efficacité clinique, notamment sur deux indices de références (SRI-4 avec une réduction des corticostéroides inférieure ou égale à 5mg/jour et LLDAS), validés internationalement par les autorités de santé ou la communauté médicale, nous autorisent le développement clinique en Phase III avec ces scores cliniques. » déclare Thérèse Croughs MD, CMO de Neovacs. « Nous remercions les patients, les investigateurs et tous ceux qui ont contribué à réaliser ce premier essai clinique de phase IIb pour un vaccin thérapeutique en Lupus. » conclut Thérèse Croughs.

Cette étude multicentrique de phase IIb en double aveugle, randomisée et contrôlée contre placebo a recruté 185 patients en Europe, Asie, États-Unis, Afrique du Nord et Amérique latine souffrant de lupus modéré à sévère. Les critères d’évaluation principaux pour l’essai étaient l’efficacité biologique et l’efficacité clinique, neuf mois après le premier traitement avec l’IFNalpha Kinoïde. Les patients ont été randomisés pour recevoir soit l’IFNalpha Kinoïde, soit un placebo par voie intramusculaire 5 fois aux 1er, 7ème et 28ème jours, puis au 3ème et 6ème mois. Les patients recevaient, par ailleurs, un traitement standard par des antipaludéens, des immunosuppresseurs et/ou des corticostéroïdes, ces derniers devant diminuer progressivement pour atteindre une dose inférieure ou égale à 5 mg/jour à la 24ème semaine et rester stable jusqu’à la 36ème semaine. A l’issue de cette période d’évaluation principale, les patients sont entrés dans une période de suivi de 5 ans pour évaluer la tolérance et l’évolution de l’efficacité biologique et clinique.

« Nous sommes très heureux de ces résultats qui nous autorisent l’entrée en phase III, avec l’appui d’un partenariat à conclure, conformément aux objectifs annoncés précédemment » déclare Miguel Sieler, Directeur Général de Néovacs, ajoutant « nous avons atteint 4 objectifs majeurs dans une maladie auto-immune complexe. Ces résultats confirment la pertinence de notre approche innovante et renforcent le potentiel thérapeutique des kinoides ».

Néovacs prévoit de soumettre les résultats complets de cette étude de Phase IIb lors d’un prochain congrès scientifique international de la spécialité. La Food and Drug Administration américaine a déjà accordé le statut de « Fast Track » à Néovacs pour l’IFNalpha Kinoide dans le lupus.

Pour plus d’information cette étude clinique de phase IIb avec IFNalpha Kinoide dans le traitement du lupus : www.clinicaltrial.gov. (Identifiant : NCT02665364)

Source et visuel : Néovacs








MyPharma Editions

LEO Pharma : Karine Duquesne nommée au poste de Directrice Générale France

Publié le 1 décembre 2020
LEO Pharma : Karine Duquesne nommée au poste de Directrice Générale France

LEO Pharma a annoncé la nomination de Karine Duquesne, en tant que Directrice Générale France, à compter du 1er décembre 2020. Elle succède ainsi à Nuno Bras qui a pris la direction de LEO Pharma Iberia.

Abivax achève le recrutement de l’étude d’induction de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 1 décembre 2020
Abivax achève le recrutement de l'étude d'induction de phase 2b d'ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé avoir achevé le recrutement pour son étude d’induction de Phase 2b avec son candidat médicament phare ABX464 pour le traitement des patients atteints de la rectocolite hémorragique modérée à sévère (RCH).

Genopole ouvre un nouvel appel à candidatures pour Shaker, son tremplin Science & Business

Publié le 1 décembre 2020
Genopole ouvre un nouvel appel à candidatures pour Shaker, son tremplin Science & Business

Situé à Evry-Courcouronnes (Essonne – Ile de France), Genopole, biocluster de tout premier plan en France, annonce le lancement d’un appel à candidatures pour son dispositif Shaker. Unique en France, Shaker est un tremplin à double détente, scientifique et entrepreneuriale, qui guide les projets biotech innovants sur le chemin de la création d’entreprise.

Recherche biomédicale : création de l’Ecole de l’Inserm-Pfizer Innovation France

Publié le 1 décembre 2020
Recherche biomédicale : création de l’Ecole de l’Inserm-Pfizer Innovation France

L’Inserm et le fonds de dotation Pfizer Innovation France ont annoncé la création d’un dispositif de formation à la recherche en biologie/santé à destination des élèves des écoles d’ingénieurs : l’École de l’Inserm-Pfizer Innovation (EIPI). Née de ce partenariat, l’EIPI alliera modules d’enseignement et soutien financier pour la réalisation d’une thèse de doctorat par des élèves désireux d’enrichir leur formation initiale par une spécialisation dans le domaine de la santé.

Yposkesi : Brian Mullan nommé directeur de l’innovation, du développement analytique et des procédés

Publié le 30 novembre 2020
Yposkesi : Brian Mullan nommé directeur de l'innovation, du développement analytique et des procédés

Yposkesi, un CDMO (Contract Development and Manufacturing Organization) leader sur son marché, offrant un accès privilégié et une capacité dédiée pour la production de vecteurs viraux aux normes BPF, a annoncé la nomination de Brian Mullan, PhD, au poste de directeur de l’innovation, du développement analytique et des procédés.

Sanofi : feu vert de l’UE pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Publié le 30 novembre 2020
Sanofi : feu vert de l'UE pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Sanofi vient d’annoncer que la Commission européenne (CE) a étendu l’autorisation de mise sur le marché de Dupixent® (dupilumab) dans l’Union européenne (UE) aux enfants âgés de 6 à 11 ans présentant une forme sévère de dermatite atopique et nécessitant un traitement systémique. Dupixent est le seul médicament systémique approuvé dans l’UE pour le traitement […]

AB Science soutenu par la BEI dans son programme de développement Covid-19

Publié le 30 novembre 2020
AB Science soutenu par la BEI dans son programme de développement Covid-19

AB Science et la Banque Européenne d’Investissement (BEI), la banque de l’Union Européenne, ont annoncé la signature d’un accord de prêt d’un montant global de 15 millions d’euros. Le Prêt Covid-19 permettra à AB Science de financer le programme de développement clinique évaluant le masitinib dans le traitement de la Covid-19.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents