Edition du 19-01-2019

Néovacs : résultats de l’étude de phase IIb avec l’IFNalpha Kinoïde pour le traitement du lupus

Publié le mardi 3 juillet 2018

Néovacs : résultats de l'étude de phase IIb avec l'IFNalpha Kinoïde pour le traitement du lupusNéovacs, la société biotechnologique spécialiste de l’immunothérapie active pour le traitement des maladies auto-immunes, a annoncé mardi les résultats de l’essai clinique de Phase IIb avec son médicament expérimental l’IFNalpha Kinoïde chez des patients atteints d’un lupus modéré à sévère (SLE).

Les résultats montrent une efficacité biologique statistiquement très significative de l’IFNalpha Kinoïde (p <0.0001), mesurée par la diminution de l’expression de la signature interféron à la 36ème semaine. La réponse clinique chez les patients traités avec l’IFNalpha Kinoïde, vs.ceux traités avec placebo, mesurée par le score BICLA à la 36 ème semaine, n’a pas atteint la tendance statistique définie dans les objectifs primaires du protocole de cette étude.

« Il faut noter l’effet très marqué de l’IFNalpha Kinoïde sur le score LLDAS, dont un des 5 critères est la réduction de la corticothérapie », souligne le Pr Frédéric Houssiau, Chairman scientifique de l’étude, service de rhumatologie, Cliniques Universitaires Saint Luc, Bruxelles, Belgique, « Cette étude suggère qu’il faut prendre en compte la réduction de la corticothérapie, un objectif important du traitement. Ces résultats montrent, une fois de plus, les difficultés de choix du critère d’évaluation clinique primaire dans le lupus érythémateux systémique ». Les principaux critères secondaires d’évaluation de l’efficacité clinique sont :

· SRI-4 avec une réduction des corticostéroïdes inférieure ou égale à 5 mg/jour
· LLDAS (Lupus Low Disease Activity Score)

Évalués à la 36ème semaine, ils montrent une tendance statistique pour le premier critère – 54.4% chez les patients traités vs. 39% dans le groupe placebo (p=0.07) – et un effet statistiquement significatif pour le second  critère – 52.9% vs. 29.8% (p=0.002) -. Dans les deux cas, ces résultats sont en faveur de l’IFNalpha Kinoïde avec une réduction importante des traitements par corticostéroïdes, ce qui représente un objectif thérapeutique majeur.

L’IFNalpha Kinoïde a été bien toléré et les effets indésirables graves ont été rapportés majoritairement dans le groupe placebo (12.9%) par rapport au groupe IFNalpha Kinoïde (6.6%).

« Ces résultats d’efficacité clinique, notamment sur deux indices de références (SRI-4 avec une réduction des corticostéroides inférieure ou égale à 5mg/jour et LLDAS), validés internationalement par les autorités de santé ou la communauté médicale, nous autorisent le développement clinique en Phase III avec ces scores cliniques. » déclare Thérèse Croughs MD, CMO de Neovacs. « Nous remercions les patients, les investigateurs et tous ceux qui ont contribué à réaliser ce premier essai clinique de phase IIb pour un vaccin thérapeutique en Lupus. » conclut Thérèse Croughs.

Cette étude multicentrique de phase IIb en double aveugle, randomisée et contrôlée contre placebo a recruté 185 patients en Europe, Asie, États-Unis, Afrique du Nord et Amérique latine souffrant de lupus modéré à sévère. Les critères d’évaluation principaux pour l’essai étaient l’efficacité biologique et l’efficacité clinique, neuf mois après le premier traitement avec l’IFNalpha Kinoïde. Les patients ont été randomisés pour recevoir soit l’IFNalpha Kinoïde, soit un placebo par voie intramusculaire 5 fois aux 1er, 7ème et 28ème jours, puis au 3ème et 6ème mois. Les patients recevaient, par ailleurs, un traitement standard par des antipaludéens, des immunosuppresseurs et/ou des corticostéroïdes, ces derniers devant diminuer progressivement pour atteindre une dose inférieure ou égale à 5 mg/jour à la 24ème semaine et rester stable jusqu’à la 36ème semaine. A l’issue de cette période d’évaluation principale, les patients sont entrés dans une période de suivi de 5 ans pour évaluer la tolérance et l’évolution de l’efficacité biologique et clinique.

« Nous sommes très heureux de ces résultats qui nous autorisent l’entrée en phase III, avec l’appui d’un partenariat à conclure, conformément aux objectifs annoncés précédemment » déclare Miguel Sieler, Directeur Général de Néovacs, ajoutant « nous avons atteint 4 objectifs majeurs dans une maladie auto-immune complexe. Ces résultats confirment la pertinence de notre approche innovante et renforcent le potentiel thérapeutique des kinoides ».

Néovacs prévoit de soumettre les résultats complets de cette étude de Phase IIb lors d’un prochain congrès scientifique international de la spécialité. La Food and Drug Administration américaine a déjà accordé le statut de « Fast Track » à Néovacs pour l’IFNalpha Kinoide dans le lupus.

Pour plus d’information cette étude clinique de phase IIb avec IFNalpha Kinoide dans le traitement du lupus : www.clinicaltrial.gov. (Identifiant : NCT02665364)

Source et visuel : Néovacs








MyPharma Editions

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista&#x2122; dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Publié le 18 janvier 2019
Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Janssen, la société pharmaceutique de Johnson & Johnson, a annoncé que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’Erleada® (apalutamide), un inhibiteur oral de prochaine génération des récepteurs androgéniques pour le traitement des adultes atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) et qui présentent un risque élevé de développer une forme métastatique de la maladie.

Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l’homme d’une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Publié le 17 janvier 2019
Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l'homme d'une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Ipsen a annoncé que les résultats de la première étude chez l’homme d’une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La neurotoxine botulique recombinante de sérotype E (rBoNT-E) d’Ipsen a été étudiée dans le cadre d’une étude de phase I qui a caractérisé son profil de sécurité et de tolérance chez des volontaires sains (1).

Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center

Publié le 17 janvier 2019
Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children's Hospital Medical Center

Knopp Biosciences, société américaine qui développe des médicaments visant à fournir des traitements révolutionnaires pour les maladies inflammatoires et neurologiques, a annoncé aujourd’hui l’élargissement de son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center afin d’examiner de plus près le mécanisme d’action du candidat-médicament phare de Knopp, le dexpramipexole, qui diminue le nombre d’éosinophiles.

WeHealth by Servier lance Cardioskin™, un dispositif médical ambulatoire connecté

Publié le 17 janvier 2019
WeHealth by Servier lance Cardioskin&#x2122;, un dispositif médical ambulatoire connecté

WeHealth by Servier, la Direction e-santé du groupe Servier, a annoncé le lancement en France de Cardioskin™, un dispositif ambulatoire connecté qui permet d’enregistrer en continu l’activité cardiaque grâce à un monitorage ECG qui comporte 15 dérivations. Cette annonce intervient dans le cadre du congrès annuel des Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie qui se tient à Paris du 16 au 19 janvier 2019.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions