Edition du 04-10-2022

NEOVACS: résultats favorables de l’étude clinique de Phase IIa sur le TNF-Kinoïde dans la polyarthrite rhumatoïde

Publié le lundi 12 novembre 2012

NEOVACS , entreprise spécialisée dans les vaccins thérapeutiques pour le traitement des maladies auto-immunes et inflammatoires, a présenté lors du Congrès annuel de l’American College for Rheumatology (ACR) les résultats complémentaires de suivi à 6 mois de l’étude de phase IIa du TNF-Kinoïde dans la polyarthrite rhumatoïde, qui viennent renforcer les résultats positifs observés précédemment. Ces résultats ont fait l’objet d’un poster présenté le 11 novembre dernier à Washington, DC (USA).

« Les résultats à 6 mois que nous présentons aujourd’hui confirment et amplifient ceux que nous avions obtenus précédemment dans la polyarthrite rhumatoïde. Ils constituent une nouvelle validation de l’approche innovante de NEOVACS et confortent le potentiel thérapeutique des Kinoïdes », déclare Guy-Charles Fanneau de La Horie, Directeur Général

 Des données d’efficacité clinique renforcées

Les nouvelles données à 6 mois permettent de constater une amplification de l’amélioration des symptômes liés à la polyarthrite rhumatoïde chez les patients devenus résistants aux traitements actuels anti-TNF, grâce au vaccin thérapeutique TNF-Kinoïde :

1. A 6 mois, chez les patients ayant développé des anticorps anti-TNF, la baisse moyenne du score DAS 1] est encore plus prononcée que chez les patients n’ayant pas développé d’anticorps (-1.38 contre 0.76 respectivement). Ces résultats avaient déjà été observés à 3 mois (-1.03 contre 0.38 respectivement).

2. 89% des patients ayant des anticorps à 6 mois ont bénéficié d’une réponse EULAR 2] modérée à bonne contre 53% des patients n’ayant pas d’anticorps. Cet effet, à un degré moindre, avait été également observé à 3 mois.

3. A 6 mois, un des principaux marqueurs de l’inflammation – la protéine réactive C (CRP)- est en nette baisse de 27% chez les patients ayant développé des anticorps anti-TNF, contre une hausse de 13% chez les patients n’ayant pas d’anticorps anti-TNF. A 3 mois, une baisse moyenne de 11% du taux de CRP avait été mesurée chez les patients ayant développé des anticorps anti-TNF, contre une baisse de 2% chez les patients sans anticorps anti-TNF.

Les résultats de tolérance, de dose et les schémas d’immunisation sont également confirmés. « Ces résultats définitifs démontrent une nouvelle fois le très bon profil d’innocuité du TNF-Kinoïde puisqu’aucun effet secondaire important n’a été constaté. De même, les nouvelles données à 6 mois confirment le schéma d’administration (3 injections) et la dose la plus immunogène (360 microgrammes) », souligne la société.

« Il est important de préciser que les patients inclus dans cette étude ne sont plus répondeurs à au moins un traitement biologique anti-TNF. Certains d’entre eux en sont à leur deuxième voire à leur troisième traitement anti-TNF après échec des traitements précédents, et n’ont pas d’alternative à ce jour. De plus, cette population de patients, en forte augmentation, est reconnue pour être souvent réfractaire aux traitements suivants. Ces résultats complémentaires sont donc très encourageants», conclut Dr Pierre Vandepapelière, Directeur médical de NEOVACS.

L’étude de phase IIa, TNF-K-003 menée avec le TNF-Kinoïde dans la polyarthrite rhumatoïde est une étude contrôlée versus placebo, randomisée et menée en double aveugle chez 40 patients ayant tous reçu au moins un traitement anti-TNF avant leur inclusion dans l’étude. L’objectif principal de l’étude était d’établir la meilleure dose et le meilleur schéma d’immunisation sur base de la réponse immunologique. NEOVACS avait précédemment présenté les résultats à 3 mois de cette étude. L’étude avait permis d’identifier une dose idéale de traitement (360µg) ainsi qu’un schéma idéal d’administration (3 injections aux jours 0, 7, 28) pour lesquels le taux de réussite était de de 100%. L’étude avait également permis de constater une amélioration des symptômes liés à la polyarthrite rhumatoïde chez les patients ayant développé des anticorps anti-TNF (voir schéma supra).

Source :  NEOVACS








MyPharma Editions

Owkin : Alban de La Sablière nommé au poste de Chief Business Officer

Publié le 4 octobre 2022
Owkin : Alban de La Sablière nommé au poste de Chief Business Officer

Owkin, biotech spécialisée dans l’IA appliquée à la recherche médicale, a annoncé aujourd’hui la nomination d’Alban de La Sablière au poste de Chief Business Officer. Ancien responsable international des partenariats chez Sanofi, il aura pour objectif d’accompagner l’entreprise dans son développement et sa croissance.

DBV Technologies : nomination du Président de son Comité d’Audit et de Danièle Guyot-Caparros au Conseil d’Administration

Publié le 4 octobre 2022
DBV Technologies : nomination du Président de son Comité d’Audit et de Danièle Guyot-Caparros au Conseil d’Administration

DBV Technologies, une société biopharmaceutique de phase clinique, a annoncé aujourd’hui que M. Timothy E. Morris, administrateur indépendant membre du Comité d’Audit et du Conseil d’Administration (le « Conseil ») de DBV, a été nommé Président du Comité d’Audit en remplacement de Mme Viviane Monges qui quitte le Conseil à compter du 3 octobre 2022.

Alexion : Ultomiris obtient une AMM dans le traitement de la myasthénie acquise généralisée

Publié le 4 octobre 2022
Alexion : Ultomiris obtient une AMM dans le traitement de la myasthénie acquise généralisée

Alexion, AstraZeneca Rare Disease, annonce l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché par la Commission européenne pour Ultomiris (ravulizumab)* en tant que nouvelle option thérapeutique dans le traitement de patients adultes atteints de myasthénie acquise généralisée (MAg) à anticorps anti-récepteurs de l’acétylcholine (AChR).

Medesis Pharma renforce sa gouvernance

Publié le 4 octobre 2022
Medesis Pharma renforce sa gouvernance

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire Aonys® d’administration de principes actifs dans des nano micelles par voie buccale proposera la nomination de deux nouveaux membres du Conseil de Surveillance, Robert J. Alonso et Walt A. Linscott, Esq. MSc., lors de la prochaine Assemblée générale, fixée au 27 octobre 2022.

Pheon Therapeutics lève 68 millions de dollars pour développer de nouveaux conjugués anticorps-médicaments

Publié le 3 octobre 2022
Pheon Therapeutics lève 68 millions de dollars pour développer de nouveaux conjugués anticorps-médicaments

Pheon Therapeutics, spécialiste majeur des conjugués anticorps-médicaments (ADC) développant des ADC (conjugués anticorps-médicaments) de nouvelle génération pour un large éventail de cancers difficiles à traiter, a annoncé avoir obtenu un financement de 68 millions de dollars (68,3 M€) de série A en mars 2022. Cet investissement permettra à Pheon de faire progresser son programme phare ADC jusqu’à la preuve de concept clinique et d’établir un pipeline de nouveaux ADC.

Valbiotis : résultats complémentaires positifs de l’étude clinique HEART sur TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémie

Publié le 3 octobre 2022
Valbiotis : résultats complémentaires positifs de l’étude clinique HEART sur TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémie

Valbiotis : résultats complémentaires positifs de l’étude clinique HEART sur TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémieValbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques et cardiovasculaires, présente les résultats complémentaires positifs de l’étude clinique de Phase II HEART avec TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémie.

Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL770 dans le traitement de la polykystose rénale autosomique dominante

Publié le 3 octobre 2022
Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL770 dans le traitement de la polykystose rénale autosomique dominante

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies métaboliques rares, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) a accordé la désignation de médicament orphelin (ODD) au PXL770 pour le traitement des patients atteints de polykystose rénale autosomique dominante (ADPKD).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents