Edition du 18-05-2022

Nextbiotix réussit une première levée de 7 M€

Publié le jeudi 5 juillet 2018

Nextbiotix réussit une première levée de 7 M€Nextbiotix, une nouvelle startup dans le domaine du microbiome, développe une approche mono-souche pour traiter les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin. En se dotant de 7 M€ dans le cadre de sa série A, elle s’arme efficacement pour entrer en phase clinique.

Nextbiotix développe une nouvelle classe de médicaments à partir de souches bactériennes connues pour leurs interactions bénéfiques avec les cellules de l’intestin. En agissant plus efficacement sur les voies de modulation du système immunitaire, les traitements de cette jeune start-up, issue de l’INRA, de l’AP-HP, de l’Université de Bourgogne et d’AgroSup Dijon, visent ainsi à améliorer de manière significative la vie des patients souffrant de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin.

Patients et médecins nourrissent de fortes attentes à l’égard de nouveaux traitements, moins toxiques et plus écologiques. Ces attentes sont renforcées par le fait qu’il s’agit de maladies chroniques sans perspective de traitement curatif. L’arsenal thérapeutique actuel permet uniquement de cibler le système immunitaire du patient, avec un succès qui reste limité. Les patients atteints de la maladie de Crohn, par exemple, subissent des poussées inflammatoires répétées causant des dommages irréparables à leurs intestins. 70% de ces patients nécessiteront à un moment de leur vie au moins une intervention chirurgicale lourde.

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin constituent un enjeu majeur pour nos sociétés puisqu’elles affectent près de 1,5 millions de personnes aux États-Unis, 2,2 millions en Europe (dont plus de 200 000 en France) et plusieurs centaines de milliers d’autres à travers le monde. Les altérations du microbiome sont bien connues pour le rôle majeur qu’elles jouent dans ces pathologies. Et pourtant, le microbiome n’est toujours pas ciblé par les traitements actuels.

Nextbiotix s’est donné pour mission de ramener la composante « microbiote intestinal » dans l’équation de la prise en charge thérapeutique des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin. Elle compte le faire en s’appuyant notamment sur la bactérie Faecalibacterium prausnitzii.

Nextbiotix a justement été fondée par l’équipe pionnière à l’origine des découvertes sur cette bactérie que l’on retrouve naturellement dans le microbiote intestinal de tous les sujets sains et qui est synonyme de bonne santé.

Elle est constituée par des chercheurs de renommée internationale dans leurs domaines respectifs : le Prof. Harry Sokol (Professeur en gastro-entérologie à l’AP-HP/Université de la Sorbonne), le Dr. Philippe Langella (microbiologiste et directeur de recherche à l’INRA de Jouy-en-Josas) et le Prof. Patrick Gervais (Professeur émérite en génie des procédés à l’Université de Bourgogne/AgroSup Dijon). Pendant plus de dix ans, ils ont mis leurs expertises complémentaires en commun pour rendre une approche thérapeutique basée sur la bactérie Faecalibacterium prausnitzii possible. Cette collaboration de recherche translationnelle réussie constitue un nouvel exemple du rôle de premier plan que la France continue à tenir dans le domaine très porteur du microbiome.

Ce premier tour de financement de série A a été mené par Auriga Partners avec Sofimac Innovation, Cap Innov’Est, l’INRA et le laboratoire Biocodex, société pharmaceutique spécialisée notamment dans les domaines thérapeutiques de la gastro-entérologie et du microbiome. Une science de haut niveau, une promesse thérapeutique forte, un potentiel économique majeur, et des liens forts avec ses instituts académiques d’origine, sont les éléments clés qui ont rendu un premier tour de financement aussi significatif possible.

Laurence Bougnères-Vermont d’Auriga Partners, Jean Briac Lesne de Sofimac Innovation, Jean-François Rax de Cap Innov’Est, Réjane Le Tinévez de l’INRA et Jean-Marie Lefèvre de Biocodex ont commenté : « Nous sommes très fiers et heureux de participer à cette nouvelle aventure dans le domaine du microbiome, aux côtés d’une équipe scientifique aussi reconnue et respectée. L’approche innovante et très prometteuse de Nextbiotix permet d’offrir de nouvelles perspectives aux patients, et de contribuer à répondre à des besoins médicaux importants et non satisfaits. »

« Je suis particulièrement fier de voir que les liens forts construits avec Auriga Partners autour du projet Nextbiotix depuis sa création ont finalement abouti à un succès de cette ampleur. Un succès rendu possible par le soutien continu et précieux de nos deux incubateurs, Paris Biotech Santé et Wilco. C’est ensemble que nous sommes parvenus à réunir un groupe d’investisseurs aussi complémentaire et riche en expertises. Cette levée de fonds constitue un réel espoir de voir nos efforts, visant à donner accès aux patients à une nouvelle classe de médicaments, récompensés », a commenté Benjamin Hadida, président et co-fondateur de Nextbiotix.

Nextbiotix annonce également ce jour qu’elle est lauréate du Concours i-LAB 2018, Concours national d’aide à la création d’entreprise organisé par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et Bpifrance. Nextbiotix s’est vu remettre aujourd’hui un prix des mains de Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, à l’occasion de la 20ème édition de ce concours.

Source et visuel  : Nextbiotix








MyPharma Editions

Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Publié le 18 mai 2022
Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, et Inserm Transfert, filiale privée de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ont annoncé la signature d’un accord de licence et un partenariat de recherche pour faire progresser les solutions thérapeutiques dans le traitement du vitiligo.

Adocia : premier sujet traité dans les essais cliniques BioChaperone® Combo avec le partenaire Tonghua Dongbao

Publié le 18 mai 2022
Adocia : premier sujet traité dans les essais cliniques BioChaperone® Combo avec le partenaire Tonghua Dongbao

Adocia, société biopharmaceutique au stade clinique spécialisée dans la recherche et le développement de solutions thérapeutiques innovantes pour le traitement du diabète et d’autres maladies métaboliques, a annoncé un premier sujet traité avec BioChaperone® Combo (« BC Combo ») dans l’essai clinique CT046.

Lysogene fait un point d’étape sur l’étude de phase 2/3 avec la thérapie génique LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA

Publié le 18 mai 2022
Lysogene fait un point d’étape sur l’étude de phase 2/3 avec la thérapie génique LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a présenté des données cliniques actualisées de l’essai clinique de phase 2/3 AAVance en cours avec la thérapie génique expérimentale LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA (NCT03612869) lors de la 25e réunion annuelle de l’ASGCT (American Society for Gene & Cell Therapy) à Washington, DC.

Biotechs : Gene.iO accélère la première levée de fonds

Publié le 18 mai 2022
Biotechs : Gene.iO accélère la première levée de fonds

Genopole lance la 2e édition de Gene.iO, programme qui forme pendant un an les jeunes biotechs à la réussite d’une première levée de fonds ou accord commercial. Cet accompagnement Business, assuré par Genopole et des consultants experts de la bio-innovation, donne les armes stratégiques pour approcher et convaincre les investisseurs et les industriels.

Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL065 et le PXL770 dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Publié le 18 mai 2022
Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL065 et le PXL770 dans l'adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Poxel, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies métaboliques rares, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) au PXL065 et au PXL770 pour le traitement des patients atteints d’adrénomyéloneuropathie (AMN), la forme la plus courante d’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X (ALD).

Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Publié le 17 mai 2022
Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Thabor Therapeutics, société développant une approche thérapeutique innovante pour les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques des muqueuses, vient d’annoncer la nomination de Jérémie Mariau au poste de directeur général.

Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Publié le 17 mai 2022
Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Inserm Transfert vient d’annoncer la signature d’un accord de licence avec Novartis pour les travaux issus des recherches de l’équipe du Pr. Guillaume Canaud au sein de l’Institut Necker – Enfants Malade (INEM), dont l’Inserm est l’une des tutelles. Ces résultats de recherche visent à repositionner l’Alpelisib dans des indications de syndrome de CLOVES afin de soigner et soulager les patients atteints de cette maladie, prioritairement les jeunes enfants ayant des formes sévères.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents