Edition du 27-05-2020

LNC Therapeutics : délivrance d’un brevet mondial portant sur les applications thérapeutiques de christensenella

Publié le mercredi 27 mars 2019

LNC Therapeutics : délivrance du premier brevet mondial portant sur les applications thérapeutiques de christensenellaLNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments basés sur le fonctionnement du microbiome intestinal, a annoncé aujourd’hui la délivrance du brevet de l’université de Cornell (Ithaca, New-York, Etats-Unis) portant sur le groupe de bactéries christensenella.

La délivrance d’un brevet par l’office des brevets américain (le United States Patent and Trademark Office) sur les applications thérapeutiques de ce groupe de bactéries est une première mondiale. Elle fait suite à l’acquisition en octobre 2018 par LNC Therapeutics des droits sur cette famille de brevets auprès de l’université de Cornell. LNC Therapeutics dispose ainsi de la licence exclusive et mondiale pour l’exploitation, la fabrication et la commercialisation de produits thérapeutiques basés sur ses propres souches bactériennes, avec pour objectif de lutter contre l’obésité, les maladies métaboliques et d’autres indications thérapeutiques à fort besoins médicaux.

Christensenella : un groupe de bactéries unique illustrant le potentiel du microbiome intestinal pour le traitement de maladies à forts besoins médicaux

Le microbiome intestinal, ou « flore intestinale », est constitué de l’ensemble des bactéries et micro-organismes présents dans l’intestin. Il joue un rôle clé en agissant sur les fonctions essentielles de l’organisme : la digestion, le métabolisme, le système immunitaire et neurologique.

La bactérie christensenella, véritable pierre angulaire du microbiote intestinal, a fait l’objet de nombreuses études académiques internationales mettant en exergue ses effets bénéfiques sur la santé humaine. Christensenella a révélé un fort potentiel thérapeutique dans la prise en charge de l’obésité, des maladies métaboliques, des maladies inflammatoires de l’intestin et neurodégénératives. Plus récemment, elle a été découverte dans le microbiome des personnes présentant une longévité supérieure à la norme.

LNC Therapeutics : une biotech spécialisée dans le microbiome intestinal avec l’objectif de développer une nouvelle classe de produits thérapeutiques issus de christensenella

LNC Therapeutics mène aujourd’hui ses propres recherches basées sur christensenella pour en explorer les possibilités thérapeutiques dans des indications à forts besoins médicaux. La société compte ainsi développer une nouvelle classe de médicaments, les produits de biothérapie vivants ou LBP[1] (Live Biotherapeutic Products), capables de soigner le microbiome pour restaurer les fonctions déficientes des patients. LNC Therapeutics développe deux programmes de recherche exploitant les propriétés de la famille de bactéries christensenella :

. LNC01, qui utilise les propriétés d’une espèce de bactérie spécifique, la Christensenella minuta, pour le traitement de l’obésité et des maladies métaboliques. Ce programme étudie les différentes souches propriétaires de LNC Therapeutics afin de sélectionner la bactérie candidate qui sera évaluée dans un futur essai clinique,

. LNC02, qui est un programme de recherche exploratoire visant à identifier de nouvelles applications thérapeutiques de christensenella, en dehors de l’obésité et des maladies métaboliques.

« La délivrance du brevet de l’université de Cornell portant sur le groupe de bactéries christensenella s’inscrit parfaitement dans notre stratégie de développement. LNC Therapeutics est aujourd’hui la seule société au monde à développer des produits de biothérapie vivants exploitant les propriétés thérapeutiques de christensenella. Nous sommes convaincus du potentiel de cette nouvelle classe de médicaments pour l’amélioration de la santé des patients. Nous allons poursuivre nos efforts de recherche, tant pour le traitement de l’obésité et des maladies métaboliques, que pour la découverte de nouvelles applications pour des maladies dont les besoins médicaux ne sont pas encore satisfaits », conclut Georges Rawadi, Directeur Général de LNC Therapeutics.

Source : LNC Therapeutics

[1] LBP : selon La Food and Drug Administration, agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux, les produits de biothérapie vivants sont une nouvelle classe de médicaments (hors vaccins) qui contiennent des organismes vivants tels que des bactéries et sont applicables à la prévention ou au traitement d’une maladie ou d’une condition pathologique présente chez l’homme.








MyPharma Editions

Candidat vaccin MV-SARS-CoV-2 : un nouveau partenariat entre l’Institut Pasteur, la CEPI, Thémis et MSD

Publié le 26 mai 2020

L’Institut Pasteur annonce des avancées récentes en matière de développement d’un de ses candidats vaccin, le MV-SARS-CoV-2, utilisant le vecteur rougeole, dans le cadre d’un partenariat renouvelé avec la CEPI et les entreprises Thémis et MSD.

Accure Therapeutics réalise une série A de 7,6 M€ pour son lancement

Publié le 26 mai 2020
Accure Therapeutics réalise une série A de 7,6 M€ pour son lancement

Accure Therapeutics, un nouvel acteur de la R&D pharmaceutique dans le domaine du système nerveux central (SNC), a annoncé  sa création ainsi qu’un tour de table de série A de 7,6 millions d’euros. Le tour de financement a été piloté par Alta Life Sciences et soutenu par le Centre pour le développement technologique et industriel […]

Advicenne se met en ordre de marche pour accélérer sa croissance

Publié le 26 mai 2020
Advicenne se met en ordre de marche pour accélérer sa croissance

Advicenne, société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants en néphrologie, a fait un point sur ses activités en cours et sa gestion de la crise Covid-19 à l’occasion de son assemblée générale mixte du 26 mai 2020, tenue à huis clos dans le contexte de l’épidémie de coronavirus (Covid-19).

Novasep et Lysogene collaborent pour développer et produire un produit de thérapie génique dans le traitement de la gangliosidose à GM1

Publié le 26 mai 2020
Novasep et Lysogene collaborent pour développer et produire un produit de thérapie génique dans le traitement de la gangliosidose à GM1

Novasep, fournisseur de premier plan de services et de technologies pour l’industrie des sciences de la vie, et Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), ont annoncé la signature d’un contrat pour le développement et la fabrication de LYS-GM101, un […]

Drug Discovery : Oncodesign et HitGen annoncent un partenariat stratégique

Publié le 26 mai 2020
Drug Discovery : Oncodesign et HitGen annoncent un partenariat stratégique

Oncodesign et HitGen ont annoncé la création d’une alliance stratégique internationale autour d’une offre de service commune dans le cadre de la « Drug Discovery » intégrée (IDDS) nommée DRIVE-for small molecules visant à découvrir et élaborer de nouvelles entités thérapeutiques innovantes.

Sanofi : l’essai de Dupixent® dans l’œsophagite à éosinophile atteint les deux critères d’évaluation co-principaux

Publié le 25 mai 2020
Sanofi : l'essai de Dupixent® dans l'œsophagite à éosinophile atteint les deux critères d'évaluation co-principaux

Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals ont annoncé les résultats positifs de la partie A de l’essai pivot de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) dans le traitement de l’œsophagite à éosinophiles chez des patients âgées de 12 ans et plus. L’essai a atteint ses deux principaux critères d’évaluation composites, de même que l’ensemble de ses critères d’évaluation secondaires.

Abivax : feu vert allemand pour l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464 dans le Covid-19

Publié le 25 mai 2020
Abivax : feu vert allemand pour l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464 dans le Covid-19

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé que les autorités réglementaires allemandes, BfArM (Bundesinstitut für Arnzeimittel und Medizinprodukte), ont autorisé l’étude de Phase 2b/3 d’ABX464 chez les patients COVID-19.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents