Edition du 21-01-2021

Nosopharm et Evotec collaborent pour accélérer le développement de nouveaux antibiotiques

Publié le mercredi 3 juillet 2019

Nosopharm et Evotec collaborent pour accélérer le développement de nouveaux antibiotiquesNosopharm, société de biotechnologies spécialisée dans la recherche et le développement de nouvelles molécules anti-infectieuses, et la société allemande Evotec ont annoncé avoir signé un partenariat visant à faire progresser le candidat principal de Nosopharm, NOSO-502, jusqu’au stade clinique, et à développer un candidat médicament Odilorhabdine de deuxième génération. Les termes financiers de l’accord n’ont pas été dévoilés.

L’accent sera mis au départ sur le CMC (Chemistry, Manufacturing and Control pour Chimie, Fabrication et Contrôle) ainsi que sur les activités liées à la demande réglementaire d’autorisation d’essai clinique (CTA, Clinical Trial Application) pour NOSO-502, avant la préparation des essais de phase 1 dans le traitement des infections urinaires compliquées (cUTI, complicated Urinary Tract Infections) et des infections intra-abdominales compliquées (cIAI, complicated Intra-Abdominal Infections).

NOSO-502 est le premier candidat clinique de la nouvelle classe antibiotique des Odilhorhabdines (ODLS). Il inhibe la traduction bactérienne avec un nouveau mécanisme d’action. Sa cible principale est le traitement des infections nosocomiales aux Enterobacteriaceae, y compris les Enterobacteriaceae multi-résistantes aux carbapénèmes (CRE) et aux polymyxines. NOSO-502 a montré son efficacité in vivo dans plusieurs modèles d’infections à Enterobacteriaceae. La molécule a également démontré in vitro une activité antibactérienne contre des isolats cliniques multi-résistants (KPC, NDM et OXA, entre autres).

Le deuxième programme développera un candidat médicament Odilorhabdine de deuxième génération pour le traitement des pneumonies nosocomiales chez les malades ventilés ou non ventilés (HAP/VAP), sous le nom NOSO-2G. Il s’agira ici de travailler sur l’optimisation de lead, le profilage pour la sélection du candidat médicament et d’autres développements.

« Nous sommes ravis qu’un partenaire biotech industriel de renom soutienne le développement de notre nouvelle classe d’antibiotiques », indique Philippe Villain-Guillot, président du directoire de Nosopharm. « Nous sommes impatients de faire progresser notre premier candidat médicament vers la clinique et d’élargir notre pipeline avec un deuxième candidat. »

« C’est passionnant d’assister au développement d’une toute nouvelle classe d’antibiotiques, une étape majeure à l’heure où la résistance aux antibiotiques est de plus en plus forte », ajoute le Dr. Cord Dohrmann, directeur scientifique d’Evotec. « Nous sommes très heureux de jouer un rôle clé dans ce partenariat et nous sommes convaincus qu’avec la combinaison unique de notre expertise dans les maladies infectieuses et de nos plateformes de découverte de médicaments et de développement précoce, les candidats principaux pourront bientôt entrer en phase clinique et insuffler un nouvel espoir aux médecins et à leurs patients atteints d’infections nosocomiales causées par des bactéries multi-résistantes. »

Nosopharm compte remplir la demande d’autorisation d’essai clinique en 2021 et lancer les premiers essais chez l’homme de NOSO-502 la même année. Le processus de sélection du candidat clinique pour NOSO-2G est prévu en 2022.

En 2015, dans l’Union Européenne et dans l’Espace Économique Européen, on estime que les bactéries résistantes aux antibiotiques ont été à l’origine de 670 000 infections et de 33 110 décès. Au niveau mondial, la résistance microbienne pourrait tuer jusqu’à 10 millions de personnes par an d’ici 2050, ce qui pourrait coûter jusqu’à 94 000 milliards d’euros. En février 2017, l’OMS a publié une liste des pathogènes prioritaires en termes de développement de nouveaux antibiotiques. Les bactéries à Gram négatif résistantes aux carbapénèmes (Enterobacteriaceae, Pseudomonas aeruginosa, Acinetobacter baumannii) figuraient en tête de cette liste, avec une priorité critique. En 2017, dans l’UE/EEE, les taux de résistance aux carbapénèmes chez Klebsiella pneumoniae (Enterobacteriaceae), Pseudomonas aeruginosa et Acinetobacter baumannii étaient respectivement de 7,2%, 17,4% et 33,4%.

Source : Nosopharm / Evotec








MyPharma Editions

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Publié le 19 janvier 2021
Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l'étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Servier a annoncé les résultats actualisés de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil) + bevacizumab et capécitabine + bevacizumab (C-B) en première ligne pour les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non résécable (mCRC) et non éligibles pour un traitement intensif.1 Ces données ont été présentées lors d’une présentation orale au Symposium sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO 2021 (ASCO-GI).

Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Publié le 19 janvier 2021
Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Ethypharm et Orphelia Pharma ont annoncé la signature d’un accord exclusif pour le développement, l’enregistrement et la commercialisation en République Populaire de Chine de Kigabeq® (vigabatrine) indiqué dans le traitement de première intention des spasmes infantiles (syndrome de West).

Sensorion : des données précliniques démontrent le potentiel de SENS-401 dans la préservation de l’audition résiduelle après implantation cochléaire

Publié le 19 janvier 2021
Sensorion : des données précliniques démontrent le potentiel de SENS-401 dans la préservation de l’audition résiduelle après implantation cochléaire

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique et dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, a annoncé des données précliniques montrant que la combinaison de sa molécule SENS-401 avec des implants cochléaires a réduit la perte d’audition résiduelle à une fréquence située au-delà de la position de l’électrode.

Transgene / BioInvent : approbation de l’ANSM pour poursuivre l’essai de Phase I/IIa du virus oncolytique BT-001 dans les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2021
Transgene / BioInvent : approbation de l'ANSM pour poursuivre l'essai de Phase I/IIa du virus oncolytique BT-001 dans les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé avoir reçu l’approbation de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), pour procéder à un essai de Phase I/IIa du virus oncolytique innovant BT-001 en France.

Quantum Genomics : lancement d’une étude Pivotale de Phase III dans l’Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Publié le 18 janvier 2021
Quantum Genomics : lancement d'une étude Pivotale de Phase III dans l'Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé le lancement de l’étude REFRESH dans l’hypertension artérielle difficile à traiter (1) ou résistante(2).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents